Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lundi 27 décembre 2010

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 12:49 (2010)    Sujet du message: Lundi 27 décembre 2010 Répondre en citant

Nous sommes le lundi 27 Décembre 2010


Nous fêtons aujourd'hui les Jean : Jean est un nom hébreu, Yohànan, signifiant " Dieu a pitié, Dieu est miséricorde ".


C'est l'un des prénoms les plus portés dans tous les pays occidentaux depuis le Moyen Âge. Il est, à la fois, le nom du cousin de Jésus, Jean le Baptiste, et celui de son apôtre préféré, Jean l'Évangéliste. Cette double référence religieuse explique sa diffusion exceptionnelle, sous de nombreuses graphies différentes : Evan, Giovanni, Hans, Ivan, Jehan, Joan, Johan, John, Jean, Yann, etc. Près de trois cents saints, vingt-trois papes, sept empereurs d'Orient, des dizaines de rois ont illustré ce prénom fondateur, partagé par d'innombrables écrivains, peintres, musiciens, savants et philosophes. Jean est sans doute en France, au XIVe siècle, le prénom masculin le plus usuel et sa prééminence durera au moins jusqu'au milieu du XIXe siècle. Après une très relative décrue, il reprendra sa première place de 1910 à 1940 et c'est seulement depuis cette date que son règne est contesté. Une contestation un peu embrouillée, du reste, en raison du succès des prénoms doubles composés à partir de Jean : si on les additionne tous, Jean figure encore aujourd'hui dans le peloton de tête. Il garde même la première place si l'on tient compte des versions étrangères, de plus en plus courantes en France aujourd'hui. On peut choisir la date de la fête de Jean.


On peut célébrer la Saint-Jean d'été, qui coïncide avec le solstice, le 24 juin : elle était autrefois l'objet de nombreuses fêtes rurales autour de feux de camp.
On y célébrait la mémoire de saint Jean le Baptiste.


On peut aussi fêter Jean en hiver, le 27 décembre, en mémoire de l'auteur du quatrième Évangile, qui écrivit également le mystérieux livre de l'Apocalypse, objet de tant de commentaires. Celui qui fut l'objet de la tendre amitié du Christ vécut, après la Résurrection, en marge de la première communauté chrétienne et mourut, à près de 100 ans, dans la minuscule île de Patmos, en répétant l'essentiel de son message : " Aimez-vous les uns les autres ".


Saint-Jean est le patron des professionnels du livre (libraires, éditeurs, auteurs, relieurs, imprimeurs, etc.), des compositeurs, des tanneurs, des théologiens et des écrivains. Il est invoqué contre les risques d’empoisonnement.





Nous fêtons aussi les Hans, Sean, Yanis, Ivan, Yannick, Fabienne, Fabiola



Caractère : Jean aime plaire, séduire, charmer et échanger avec ses semblables. Les plaisirs de ce monde sont loin de lui être indifférents. Il est sensible aux belles choses, au confort, au nid douillet, et se montre fortement marqué par sa famille. En matière de coeur, il est terriblement exigeant, recherchant la perfection et risquant ainsi de ne jamais trouver vraiment la partenaire idéale. Aussi se montrera-t-il critique et pointilleux, la nervosité, voire la maniaquerie y étant sans doute pour quelque chose. Enfin, ce n'est pas toujours un sentimental, mais plutôt un sensuel, épicurien, ou un jouisseur.


Dicton météo du jour : «Les jours entre Noël et les Rois,
Indiquent le temps des douze mois.
»



Une citation du jour : «Feuille blanche mon tyran, Mon amour si désespérant, Feuille blanche mon néant, Qu'il est dur d'être ton amant. » Pierre Perret


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :
Tout au long de la journée, vous recherchez la compagnie des autres. Au travail, vous n'hésiterez pas à déserter vos bureaux quelques minutes pour aller papoter avec l'un(e) de vos collègues. Le temps passera plus vite ainsi ! Célibataire, vous n'aurez pas envie de vous retrouver seul(e) pour la soirée. Vous n'aurez qu'un mot à dire pour que votre prétendant(e) du moment vienne vous rejoindre !

 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

C'était généralement le 7e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de l'humus.


 

 
 
L'humus est caractérisé par une couleur foncée qui traduit sa richesse en carbone organique. 

 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Célébration :

Le lundi 27 décembre 2010, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




Art et culture :


537 - le 27 décembre
Sainte-Sophie
L'empereur Justinien inaugure la nouvelle basilique Sainte-Sophie, reconstruite sur les ruines de celle de Constantin. C'est le chef-d'oeuvre des architectes Athemios de Tralles et Isodore de Millet. Ce bâtiment grandiose marque le regain de puissance d'un Empire romain réunifié par Justinien. De plan carré, son intérieur est infiniment plus riche que ses différentes façades. Après la prise de la ville par les Ottomans, Sainte-Sophie se voit adjoindre des minarets et devient une mosquée.



 



1831 - le 27 décembre
Homme singe
Un jeune naturaliste nommé Charles Darwin s'embarque sur le Beagle pour un voyage d'exploration dans les mers du Pacifique. Ses innombrables observations sur la variabilité des espèces le conduisent à élaborer une théorie évolutionniste qui a depuis pris son nom : le darwinisme. Son ouvrage majeur, 'De l'origine des espèces par voie de sélection naturelle' (1859) démontre la mutation et l'adaptabilité des espèces naturelles par un processus de longue haleine. Il implique de revoir à la hausse l'âge de la Terre. Cela ajouté à l'inclusion de l'espèce humaine dans sa théorie de l'évolution par un cousinage avec le singe crée une véritable révolution des mentalités et contredit les "vérités" de la Bible.



1897 - le 27 décembre
Chronique d’un succès inespéré
Pièce de théâtre la plus célèbre d'Edmond Rostand, 'Cyrano de Bergerac' a été écrite en 1897 et interprétée pour la première fois le 27 décembre de la même année, au théâtre parisien de la porte Saint-Martin. Ce soir-là, redoutant l'échec – la pièce est difficile à jouer à cause des mille six cents vers attribués au rôle principal – le dramaturge présente par avance ses excuses à Coquelin, le comédien. A l'issue de la représentation le verdict tombe : la pièce est un triomphe. Le public applaudit vingt minutes durant. Surtout un ministre vient féliciter Edmond Rostand jusque dans sa loge et lui épingle sa propre légion d'honneur sur la poitrine en proclamant : “Je me permets de prendre un peu d'avance.” Rostand la reçoit en effet quelque temps après.







1991 - le 27 décembre
La France à l'honneur
Les quais de la Seine et la cathédrale de Reims sont classés patrimoine mondial par l'Unesco. La première pierre de Notre-Dame de Reims a été posée en 1211 et la cathédrale est devenue le lieu de sacre des rois de France.



Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1166 : Jean sans Terre, roi d'Angleterre († 18 octobre 1216).


1901 : Marlène Dietrich, actrice et chanteuse américaine, d'origine allemande († 6 mai 1992).








1906 : Oscar Levant, pianiste, compositeur et acteur américain († 14 août 1972).





1948 : Gérard Depardieu, acteur français.





1952 : David Knopfler, musicien britannique, co-fondateur du groupe Dire Straits.





1958 : Marc-Edouard Nabe, écrivain, guitariste de jazz et peintre français.











@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 



Un livre, une bande dessinée, un jour :


 



La présentation de l'éditeur
Les voyages les plus étonnants ne sont pas toujours les plus lointains. Visiter Sainte-Eulalie en compagnie de Martin de la Soudière est une expérience insolite et poétique. Attentif aux paysages et aux usages, l'ethnologue se fait en même temps chroniqueur des histoires de lieux et des histoires de vies. Celles des grandes heures et des grandes peurs d'hier, dans la forêt du mont Mouchet, où l'ultime refuge d'un groupe de maquisards pendant la Seconde Guerre mondiale côtoie l'endroit où fut tuée, deux siècles auparavant, la bête du Gévaudan. Et celles des territoires et personnages d'aujourd'hui, un couple étrange dans une ferme isolée, la figure marginale, attachante et familière d'un journalier sans famille ni passé, du moins jusqu'à ce que l'auteur s'en mêle, l'univers chaleureux d'Emma, ses pensionnaires, ses livres, ses grandes tablées et ses récits.
Au rythme des saisons, au détour (Tune roule, au gré do rencontres et des conversations. Martin de la Soudière nous fait partager avec bonheur ses curiosités, sa géographie rêveuse et son goût, qui remonte à l'enfance, pour le charme secret des contrées modestes. Chemin faisant, il réfléchit à la façon dont ici, à Sainte-Eulalie, comme en n'importe quel bout du monde, un lieu prend forme.

Ethnologue, spécialiste du monde rural. Martin de la Soudière a publié notamment : L'hiver. À la recherche d'une morte saison (1987). Au bonheur des saisons. Voyage au pays de la météorologie (1999) et Lignes secondaires (2008).



Les premières lignes
Choisir un lieu

Le fait que j'écrive sur les paysans me sépare d'eux et m'en rapproche.
John Berger

C'était en été, à la fin de nos grandes vacances dans les Pyrénées. Nous rendions alors une visite rituelle à la famille Abadie dans le haut du village. Ils exploitaient l'une des trois plus belles fermes de la commune et cultivaient une partie des terres (dites localement la caselière) qui entouraient notre maison. Considérés par les autres comme une famille exemplaire, presque des notables, très pratiquants aussi, ils avaient de surcroît bien connu et beaucoup apprécié notre grand-mère : autant de raisons expliquant le lien qui nous unissait à eux. À 20 heures, nous nous disposions autour de leur table. Le café, pour nous, les enfants, était une aubaine. Débutait alors une longue veillée de discussions sans cesse relancées par mon père. Les réponses à ses questions étaient données de bonne grâce, car, même si sa curiosité s'avérait parfois quelque peu naïve, mais jamais condescendante, il leur permettait ainsi de nous «servir» le discours qu'à la campagne l'on tient sur soi ou sur les voisins et que l'on réserve habituellement à tout étranger. Mais, étrangers, nous ne l'étions pas vraiment, car depuis trois générations notre famille paternelle venait ici le temps des vacances. Santé de madame Castéran, la mère de madame Abadie, études des plus jeunes, achat de nouvelles bêtes (des Gasconnes, gris cendre), décès des plus anciens, météo de l'année, accidents graves et menus incidents spectaculaires, marché et foire à la ville voisine, tout y passait. La chasse aussi, celle des sangliers, qui aiguisait notre curiosité... et notre peur. Ou encore les troupeaux de brebis dans les montagnes. Enfin les frasques passées et actuelles d'un certain Léon, qui, interdit de mariage par ses parents, avait jadis enlevé son amoureuse sur un vélo après lui avoir, nuitamment bien sûr, fixé rendez-vous au «petit pont», dans le bas du village. Sans qu'on les ait eus priés, les Abadie glissaient souvent vers des époques plus anciennes et, toujours à l'écoute, je ne perdais pas une miette de ces belles histoires sans âge, presque toutes les mêmes, que nous reprenions et déformions ensuite entre nous, une fois rentrés à la maison. La religion avait également sa part : le sermon du dimanche passé, le changement de desservant, le nouveau, plus jeune, se déplaçant maintenant en auto de l'une à l'autre de ses quatre paroisses et non plus à moto comme son prédécesseur - une Terrot blanche.












 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Plaisir du jour trouvé sur le net :








_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Déc - 12:49 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 385
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Lun 27 Déc - 17:09 (2010)    Sujet du message: Lundi 27 décembre 2010 Répondre en citant

 
 
Michel Piccoli, né le 27 décembre 1925 
 
Il y avait tant de possibilités d'extraits de films, mais j'ai craqué pour ce duo avec Romy. 
 
 
À part ça, j'adore la voix de Marlène Dietricht et qui a le front d'affirmer que l'allemand n'est pas une langue mélodieuse? 
 
lLa tête en friche, je ne suis pas une fan de Depardieu, mais ce film-là, j'aimerais bien le voir. 
 
Voilà, j'ai pas beaucoup de temps en ce moment 
 
à demian 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:38 (2018)    Sujet du message: Lundi 27 décembre 2010

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com