Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lundi 03 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 3 Jan - 07:11 (2011)    Sujet du message: Lundi 03 janvier 2011 Répondre en citant

Nous sommes le Lundi 03 janvier 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Geneviève : Bien que cette étymologie soit parfois contestée au profit d'une origine celtique, il est vraisemblable que Geneviève vient du germanique geno, bonne race, et wifa, la femme, et que ce prénom signifie donc " la femme de bonne race ".


Histoire : Contrairement à ce que l'on pourrait croire en raison de la notoriété de la sainte protectrice de Paris, Geneviève ne fut pas un prénom très répandu au Moyen Âge. En usage régulier mais peu fréquent, il commença à connaître le succès au XVIIIe siècle et connut une période de grande diffusion au début du XXe jusqu'en 1940. Depuis Geneviève est redevenu discret. Ce prénom typiquement français est connu à l'étranger mais très peu employé.


Ste-Geneviève
- Fille de Sévère et de Gérontia, un couple de chrétiens résidant à Nanterre, elle reçoit le prénom de Geneviève de sa marraine, qui demeure à Paris. Alors qu’elle est âgée de 7 ans, les deux saints évêques Germain d’Auxerre et Loup de Troye, qui sont en route pour l’Angleterre, viennent à passer par Nanterre, où il effectuent une halte. Tous les chrétiens de la ville se pressent pour venir les rencontrer dans l’église, où il s’apprêtent à célébrer la messe. Lorsqu’il remarque la jeune Genevière, qui se tient sagement près de ses parents, Germain trace sur son front un signe de la Croix et déclare à ses parents qu’ils doivent se considérer heureux d’avoir mis au monde une enfant promise à une grande destinée. Le lendemain, avant de se remettre en route, Germain rencontre à nouveau Geneviève, qui lui fait part de son souhait de se consacrer à Dieu. Il lui offre ensuite une pièce de monnaie trouée et ornée d’une croix, que Geneviève suspend à son cou. Dès lors, elle consacre tout son temps libre à la prière et à la pénitence. Sa mère, qui finit par s’en irriter, gifle un jour sa fille qui lui demandait l’autorisation de se rendre à l’église. Aussitôt, la mère est frappée de cécité, mais elle retrouve rapidement l’usage de la vue après s’être frotté les yeux avec de l’eau que Geneviève était allée chercher au puits et sur laquelle elle avait fait le signe de la Croix. Lorqu’elle atteint l’âge de 15 ans, elle reçoit le voile des mains de l’évêque puis retourne vivre chez sa marraine, ses parents étant décédés entre-temps. Geneviève voue un culte particulier à Saint-Martin et à saint-Denis. Elle décide donc de procurer à ce dernier une sépulture digne de lui. Elle se rend auprès des autorités religieuses de la ville de Paris et réussit à les convaincre de lever des fonds pour fonder une basilique en l’honneur du saint. Grâce à Saint-Dagobert, le projet se concrétise et donne lieu à l’édification du premier bâtiment de ce qui deviendra plus tard la Basilique Saint-Denis. Elle effectue également un pèlerinage à Tours afin de se rendre dans la nouvelle basilique destinée à recevoir les reliques de Saint-Martin. Sur le chemin, elle opère de nombreux miracles, guérissant des malades et délivrant des possédés. En 451, les Huns conduits par leur chef Attila sont entrés sur le territoire gaulois et s’approchent dangereusement de Paris. Paniqués, les habitant songent à s’enfuir, mais c’est finalement à Geneviève qu’ils doivent leur salut, les barbares ayant été obligés de se replier vers la région d’Orléans, où ils sont bientôt battus par les efforts conjugués des troupes d’Aetius, des Francs mérovingiens et de l’armée gallo-romaine. Grâce aux relations cordiales qu’elle réussit à nouer avec Childéric, le nouveau maître des lieux, Geneviève réussit à obtenir des adoucissements pour le traitemetn des prisonniers. Bien qu’elle soit déjà dans un âge avancé, elle parvient à conserver son influence sur le roi Clovis, le successeur de Childéric (422-500)



Sainte-Geneviève est la patronne de la ville de Paris. Elle est invoquée contre les désastres.





Caractère : Intimistes, les Geneviève n'aiment pas le monde ni la foule, et préfèrent la compagnie d'intimes qu'elles connaissent bien et qui les sécurisent. Elles aiment rêver, paresser, laisser vagabonder leur imagination et s'intéressent souvent, tout en étant très rationnelles, à l'étrange, au merveilleux, à la science-fiction, à l'irrationnel, au magique... La vie sentimentale n'est pas aisée chez ces femmes pudiques, réservées, même si cet aspect est important pour elles. Le fait qu'elles soient karmiques en 2 les rend soit difficiles, dominatrices, soit totalement dépendantes et passives. Dans les deux cas l'union n'est pas facile... De plus, elles sont possessives et doivent faire des efforts pour aller vers les autres et vers l'autre en cultivant la générosité.


Dicton météo du jour : «Sainte-Geneviève ne sort point,
Si Saint-Marcel ne la rejoint
» 



Une citation du jour : «Le rire est une chose humaine, une vertu qui n'appartient qu'aux hommes et que Dieu, peut-être, leur a donné pour les consoler d'être intelligents.» Marcel Pagnol


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Plus question de vous encombrer du poids du passé, vous regarderez aujourd’hui uniquement en direction de l’avenir. En couple, vous déciderez de vous investir pleinement dans votre relation sans peur du lendemain. Célibataire, vous cesserez de ressasser les vieux souvenirs et vous aurez envie de vous ouvrir à nouveau aux autres. Vous êtes en bonne voie pour revivre une histoire d'amour !

  
  
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

C'était généralement le 14e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du grès.


  
Morceau de grès (taille : 4 cm)  



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Célébration :


Le lundi 3 janvier 2011, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Janvier : Le nom de janvier provient du nom latin du mois, ianuarius ou januarius, lui même nommé en l'honneur de Janus (mythologie), dieu romain des portes et des ouvertures.


En finnois, janvier est nommé tammikuu, c'est-à-dire « mois du chêne » ; cependant, son sens originel est « mois du cœur de l'hiver », tammi signifiant « axe » ou « noyau ».


Le tchèque, le mois est nommé leden, « mois de glace ».


En ukrainien, janvier porte le nom de січень, « coupant » ou « tranchant ».


À l'origine, le calendrier romain est composé de 10 mois, totalisant 304 jours ; les 61 jours d'hiver ne font alors partie d'aucun mois. Vers 713 av. J.-C., le roi légendaire Numa Pompilius aurait ajouté les mois de janvier et février, étendant l'année à 355 jours.


Dans le calendrier de Numa ainsi que le calendrier romain républicain, janvier possède 29 jours. Il se voit attribuer les 31 jours actuels lors de l'introduction du calendrier julien.


Mars est initialement le premier mois de l'ancien calendrier romain. Janvier le devient soit sous Numa, soit sous les decemviri vers 450 av. J.-C. Cependant, les années romaines sont identifiées par deux consuls, qui prennent leurs fonction le 1er mai et le 15 mars avant 153 av. J.-C., puis le 1er janvier après cette date.


Pendant le Moyen Âge en Europe, plusieurs fêtes chrétiennes sont utilisées pour marquer le nouvel an, dont le 25 mars et le 25 décembre. Cependant, les calendriers médiévaux continuent à afficher les années selon la coutume romaine, en douze colonnes allant de janvier à décembre. À partir du XVIe siècle, les pays européens commencent à rétablir officiellement le 1er janvier comme date de début d'année.




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Art et culture :


1944 - le 3 janvier
Vive le cèdre libre !
Le Liban devient indépendant. La France reconnaît la souveraineté du pays qui avait été placé, au même titre que la Syrie, sous protectorat français vingt-deux ans plus tôt. Dans le Liban à majorité chrétienne, quarante années de prospérité et de paix s'écouleront avant que l'intolérance religieuse ne dilapide l'héritage du protectorat.



1989 - le 3 janvier
Gentil dauphin
Adam Maguire est attaqué par un requin alors qu'il surfe au large des côtes nord de la Nouvelle-Galles du Sud. Un groupe de dauphins se porte à sa rescousse.



1997- le 3 janvier
Un sondage mené auprès des auditeurs de Radio France, Radio-Canada, la RTBF et Radio Suisse Romande désigne Ne me quitte pas de Jacques Brel comme la plus belle chanson francophone de tous les temps. La composition du regretté chanteur belge devance au classement La mer de Charles Trenet, L'aigle noir de Barbara, L'Hymne à l'amour d'Édith Piaf et Avec le temps de Léo Ferré. Pour que tu m'aimes encore de Céline Dion, chanson composée par Jean-Jacques Goldman, se retrouve au 10e rang.


















@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  


Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1900 : Maurice Jaubert, compositeur français († 19 juin 1940).





1904 : Cecil Beaton, photographe britannique († 18 janvier 1980).


  


  




1946 : John Paul Jones, bassiste britannique du groupe Led Zeppelin.





@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  







Un livre, une bande dessinée, au hasard


« Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire  
  
J' ai la certitude d'être encore heureux. » Jules Renard  


Le front russe, de Jean-Claude Lalumière



  


Il était une fois un Rastignac qui rêvait de voyager de par le vaste monde. Et qui s’embarqua dans des études qui le mèneraient très vite sous des latitudes vastes et exotiques. Il était une fois un Rastignac, mais avec moins d’ambition que chez Balzac, qui rêvait dans des revues que lui donnait son oncle, de ces pays étrangers, si séduisants. Il était une fois un Rastignac pour qui ailleurs, c’était forcément mieux. A défaut, différent…

Mais une fois parvenu à ses fins, notre petit Bordelais, fraîchement débarqué à la Capitale, a vite fait de déchanter. Victime d’une mère un peu trop protectrice, le voilà affublé d’un énorme attaché-case, dans le hall d’accueil du ministère des Affaires étrangères. Dans un monde totalement étranger, pour le coup, mais manquant cruellement d’exotisme. C’est fou comme le moindre détail de sa vie peut nous revenir et nous exploser au visage…

Parce qu’au moment de passer dans les rangs, un de ces petits chefs dont le bonheur est d’exercer l’autorité précaire dont ils se sentent investis va chuter malencontreusement sur l’attaché-case. Et déterminer que l’avenir auquel notre pauvre héros va se retrouver muté dans le placard du cabanon du ministère : le front russe. Lieu où sont relégués les uns et les autres, que l’on souhaité méticuleusement reléguer le plus loin possible.

Fin du voyage, au-delà de cette limite, votre billet n’est plus valable… Et dans le meilleur des cas, votre plus belle expérience professionnelle se limitera à l’intrusion inopinée de la truffe d’un chien, bien humide, parce qu’il n’est pas malade, à proximité de votre anus. À hurler de rire ? Presque. Touchante attention canine si elle n’était pas aussi déprimante.


Le fameux Quai d'Orsay


Entre satire doucement grinçante d’institutions et récit d’une existence sans grand relief, Le front russe est une aventure palpitante dans le grand vide d’un homme qui voit ses espoirs lui échapper, avec option gros bras d’honneur.
Relation amoureuse pathétique, activité professionnelle proche du néant, sinon plongeant dans l’inanité la plus complète, ambitions réduites à rien, perspectives limitées à pas grand-chose… y’a d’la joie !

C’est avec humour et beaucoup de dérision que Jean-Claude Lalumière brosse un tableau fatigué du travail en ministère, dans un véritable cul-de-sac sans espoir.
Son personnage se débat autant qu’il le peut, pour ne pas aller bien loin, et surtout, retomber très bas. Et pourtant, on en ressort léger et souriant : heureusement, ce n’est qu’un roman…

Ce n’est qu’un roman, hein ?


http://www.actualitte.com/dossiers/1135-ministere-affaires-etrangeres-voyager-metier.htm












@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Plaisir du jour trouvé sur le net :


  



Une cachette  


_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Jan - 07:11 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 3 Jan - 08:07 (2011)    Sujet du message: Lundi 03 janvier 2011 Répondre en citant

les photos de Cécil beaton, un vrai régal !

Led Zep' ! Ça alors, je ne les connaissais pas sous ce jour là ! Un bien agréable morceau de guitare... ça me fait penser que je mettrai bien un album d'eux dans mon lecteur, peut-être que ça a un effet bénéfique sur la léthargie ?

Sinon, je trouve que Jacques Brel a fait tellement mieux que "ne me quitte pas" m'enfin, la vox populi a parlé !

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 251
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 4 Jan - 11:49 (2011)    Sujet du message: Lundi 03 janvier 2011 Répondre en citant

j'allais répondre hier soir et mon serveur a décidé de faire des siennes 
 
Juste 2 trucs avant que je passe à mardi: 
 
-Mon prof d'anglais, de la seconde à terminale, s'appelait Soeur Marie-Geneviève, une grande bringue déguingandée, la coiffe toujours de travers-oui, c'était avant les habits civils-qui parlait avec l'accent de Boston, complètement déphasée, que , maintenant je me demande si elle n'avait pas ramené du H des USA 
 
-Merci pour le florilège de chansons, d'accord avec Nine, Ne me quitte pas  , il a fait mieux, je crois l'avoir déja dit, mais je radote...Mais la Dion, dans le même registre? 
Seigneur Jésus!(Et pour la circonstance, je deviens irlandaise) Où va le monde francophone? Elle chante pas, elle hurle! 
 
à tout de suits sur l'éphéméride d'aujourd'hui.... 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 (2017)    Sujet du message: Lundi 03 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com