Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

De celle qui fonde

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Jan - 22:15 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Temps de gentillesse que jamais je pourvoirai
Douceur qu'il faudrait toujours taire
Je te ferai chanson, je te ferai corps lové d'une mélodie
Elle sera plus belle encore, elle sera seule et de violon

Elle touchera à la fois la courbe des arbres
Celle qui fondra dans la bouche des amants
Elle encore qui touchera le sel des sables
Ou le doux museau du chien

Elle touchera les femmes qui trébuchent
Qui se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel
Si jamais, je devais me perdre dans une telle prairie
Je me laverai de poudres et de candeur


Alain, 10 janvier 2010


Dernière édition par spock27 le Ven 21 Jan - 20:05 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Jan - 22:15 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 215
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 11 Jan - 10:50 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Alors là! J'en reste bouche bée!

C'est trés beau, Alain, et si intense.

Je ne décortiquerai pas davantage...juste un truc, si tu mettais un espace toutes les 4 lignes, ce serait encore mieux.

Danie
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Jan - 11:01 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

vala Danie !

J'avoue que je l'aime bien également. Nous serons donc deux :-)

alain


Revenir en haut
Artnow
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 242

MessagePosté le: Ven 21 Jan - 19:32 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Une belle douceur / sensible dans ce poème.

J’ai vraiment aimé, à la fois par la justesse et l’originalité qui semblent être vôtres et en tous cas bien représentés dans ce texte.

Les passages les + appréciées :

" Douceur qu'il faudrait toujours taire "

" Je te ferai chanson, je te ferai corps lové d'une mélodie
Elle sera plus belle encore, elle sera seule et de violon "

J’ai bien aimé l’emploi de " violon "

" Elle touchera à la fois la courbe des arbres
Celle qui fondra dans la bouche des amants
Elle encore qui touchera le sel des sables
Ou le doux museau du chien "

Là j’ai vraiment trouvé superbe ; la formulation raccourcie et surprenante en fin de strophe fut bien accueillie après dépassement de " l’effet surprise "

" Et si jamais, je devais me perdre dans une telle prairie
Je me laverai de poudres et de candeur "




vraiment bravo, un texte assez court mais qui laisse plein de notes et d’images, très riche.

 
Et qq petits trucs que je relève :

" pourvoirai " un peu difficile à prononcer (c’est aussi que j’articule difficilement ! ! Wink )

et aussi je remarque qu’il est fait largement usage des " qui, que " : il y en a 6 au total. J’en emploie naturellement quand j’écris mais parfois j’essaie d’y faire attention, ils apportent un peu de lourdeur. Cela se sent assez peu sur ce texte parce que l’impression légère l’emporte largement, mais quand même un peu.


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Jan - 20:04 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

je ferai attentio, artnow

je relis mais j'avoue que supprimer tous ces "qui, que" me donnerait vraimet bcp de boulot :-) // surtout, le résultat serait-il meilleur

essai...

"Temps de gentillesse que jamais je pourvoirai
Douceur qu'il faudrait toujours taire
Je te ferai chanson, je te ferai corps lové d'une mélodie
Elle sera plus belle encore, elle sera seule et de violon

voilà. je cale. il me faudrait écrire comme les deux vers finaux in fine. c'est vraiment pas évident mais je comprends ta remarque. le texte étant court, la répétition est plus forte !

par contre

"Elle touchera les femmes qui trébuchent
Et qui se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel
Et si jamais, je devais me perdre dans une telle prairie
Je me laverai de poudres et de candeur"

on pourrait aisément enlever les "et" qui alourdisent le texte

"Elle touchera les femmes qui trébuchent
Qui se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel.
Si jamais, je devais me perdre dans une telle prairie
Je me laverai de poudres et de candeur"

allez hop, je rectifie, lol


//


merci d'apprécier. ce texte (va savoir pourquoi ?!) me tient beaucoup à coeur; encore à présent, après relecture (ce qui est rare) !

al.


Revenir en haut
Artnow
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2010
Messages: 242

MessagePosté le: Sam 22 Jan - 07:03 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

La remarque sur les " qui, que " je me la fais aussi. Nous en avons, me semble-t-il souvent une utilisation proche , notamment pour introduire des images, et comme il y a bcp d’images (écriture naturelle imagée) les " qui, que " viennent naturellement.

L’endroit qui a du faire " tilt " c’est justement dans la dernière strophe, et après j’ai regardé ailleurs. Donc a priori je pense qu’avant, rien ne m’avait gêné + que ça.
 
Ici :

" Elle touchera les femmes qui trébuchent
(Et) Qui se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel "

Par exemple, ici il devrait être possible ? ? (et ce n’est qu’un ressenti que j’exprime) d’écrire directement :

" Elle touchera les femmes qui trébuchent
Et se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel "


A moins qu’il ne change qqchose en sens ou rythme ? ? sinon pour ma part cela fait gagner en fluidité, et améliore encore l’aspect aérien du texte.

C’était surtout une remarque assez générale car dans ce texte, je le répète l’impression légère l’emporte et les images emmènent + loin.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 22 Jan - 09:00 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Pour ma part, je n'ai aucun reproche à faire à ce poème, où j'ai trouvé une infinie tendresse.
Tu as une écriture, et des propos tout à fait particuliers, Alain.
Ici, je suis conquise, et très émue devant cette douceur de dire.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Jan - 11:34 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

merci Nine,

j'essaye à vrai dire d'écrire des textes plus doux, plus tendre; mais "on" ne passe pas commande ainsi, n'est-ce pas
donc quand "cela" vient, j'apprécie; bien sûr on peut se forcer à écrire mais que je sache, le résultat n'est jamais bon !

là aussi, il y a matière à débat car quand on a plus écrit depuis longtemps; je pense qu'on est quelques-uns à se forcer "quand même" :-/

merci pour ton commentaire,

al.


Revenir en haut
missegrassouillette
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Jan - 22:55 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Temps de gentillesse que jamais je pourvoirai
vous ecrivez de belles choses Mr spock27 .


Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 7 Fév - 11:17 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

J'ai aimé cet emploi  du "elle" pour la gentillesse, la douceur, j'ai imaginé des paysages blancs, du velours et des cocons... car tout dans le texte fond sensuellement... dans les courbes, dans la bouche, dans le coeur et jusqu'à la fin quand tu te pares de poudres et de candeur pour aborder ce monde que tu as imaginé...

Dans le premier ver, j'ai accroché par contre à l'emploi de "Pourvoira" difficile dans la lecture à voix haute... quoi que après plusieurs lectures on a du mal à imagine quoi mettre d'autre... Et puis c'est tellement toi que l'on prend au final.

Un texte que l'on lirait à voix basse pour mieux en garder la chaleur et la légèreté...

_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 9 Fév - 02:05 (2011)    Sujet du message: De celle qui fonde Répondre en citant

Comme je l'ai dit ou demander un jour pour nos Dimanches esseulés (seul ou presque) ^^
Nous pourrions demander à notre chère Mel
De nous ouvrir une rubrique Nouvelle (Poésie en Rodage) ou chacun pourrait changer à son grée la poésie d'un autre prise dans le Forum
En montrant les différents points de changement qu'il aura fais
Cela aura pour notre plus pur plaisir, la joie de voir la vision de nos textes transformé par les Lézards de la lézardière
( je vais essayé de vous montrez un exemple avec le texte poétique de notre ami )

Temps de gentillesse que jamais je pourvoirai
Douceur qu'il faudrait toujours taire
Je te ferai chanson, je te ferai corps lové d'une mélodie
Elle sera plus belle encore, elle sera seule et de violon

Elle touchera à la fois la courbe des arbres
Celle qui fondra dans la bouche des amants
Elle encore qui touchera le sel des sables
Ou le doux museau du chien

Elle touchera les femmes qui trébuchent
Qui se fendent dans un bruit d'arc-en-ciel
Si jamais, je devais me perdre dans une telle prairie
Je me laverai de poudres et de candeur
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Déjà, le titre, parce que j'aime bien quand je lie me référais au titre pour voir la corespondance avec le texte
Mes changement seront en jaune pour mieux voir la différence 

De celle qui fonde -


De celle qui se fonde

Temps de gentillesse, que jamais ne pourvois
Douceur qu'il faudrait ----- taire 
----- En toi cette chanson, ---- accord lové de lierre au pure mélodie 
Belle, entre les belles, elle se fera vision

----- Touchera à la fois, la courbure des arbres 
Et fondra dans la bouche, des amants solitaire
Elle en corps,  effleurant sel et sable 
Le doux museau du chien 

De celle qui trébuchent et se fendent
Elle touchera les femmes, dans un bruit d'arc-en-ciel
Si jamais je devais, me perdre dans ses flammes
De poudres et de candeur je m'en imprégnerais 

_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:04 (2016)    Sujet du message: De celle qui fonde

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com