Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mercredi 12 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Mer 12 Jan - 07:20 (2011)    Sujet du message: Mercredi 12 janvier 2011 Répondre en citant

Nous sommes le mercredi 12 janvier 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Tatiana : Diminutif du latin Tatius, nom d'un roi des Sabins (peuple voisin de Rome) au VIIIe siècle avant notre ère.


Histoire : Les Romains ayant ensuite absorbé les Sabins, Tatius demeura utilisé durant l'Antiquité et les premiers siècles de la chrétienté, ainsi que son diminutif Tatianus et son féminin Tatiana. Il disparut ensuite de l'usage en Europe occidentale, mais fut conservé dans le monde hellénique puis orthodoxe.


Tatiana eut beaucoup de succès en Russie, dès le XIIIe ou XIVe siècle ; la légende de sa sainte y était très populaire. Son retour en Occident ne date que des environs de 1950 (d'abord sous la forme abrégée de Tania) mais il semble accueilli avec faveur. Leur sainte est une jeune martyre romaine du début du IIIe siècle. Elle avait fait s'écrouler un temple païen par ses seules prières. Elle survécut à toutes sortes de supplices et, pour la faire périr, il fallut la décapiter.


Nous fêtons également les Arcade


Caractère : Leur plaisir: s'amuser, rire, jouer, créer, parler, communiquer et imaginer. En premier lieu, les Tatiana recherchent le bonheur. Sentimentalement, elles sont attachantes, sensuelles et séductrices. Leur légèreté, le piquant qui émane d'elles peuvent se révéler autant d'atouts que de travers. Leurs défauts sont leur jalousie, leur possessivité et un certain esprit tyrannique. Le partenaire appréciera-t-il vraiment qu'elles ne sachent pas compter et dépensent des fortunes en toilettes et en futilités ?


Dicton météo du jour : « Arcade et Hiaire gèlent les rivières » 


Une citation du jour : «L'avenir, c'est du passé en préparation. » Pierre Dac




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Fini l’inertie, bonjour le changement ! Sur le plan professionnel, vous prendrez une décision qui impliquera de nombreux bouleversements dans votre vie. Qu’il s’agisse d’une mutation ou d’une évolution de carrière, vous n’aurez plus peur de faire le grand saut. En couple, vous redonnerez un second souffle à votre couple. Certains partageront des moments câlins, d’autres des instants coquins !


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


C'était généralement le jour du fer, 23e jour du mois de Nivôse, dans le calendrier républicain français.


  

Fragments purs (à plus de 99,97 %) de fer, raffinés par électrolyse, à coté d’un cube d’1 cm³ de fer de haute pureté (99,9999 %), pour comparaison. Attention : la comparaison est faussée du fait du polissage du cube seul.





@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Célébration :

Le mercredi 12 janvier 2011, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Intermède poétique :











@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Art et culture :


1864 - le 12 janvier
Sème à tout vent
Pierre Larousse effectue les premières livraisons en fascicules du ‘Grand Dictionnaire universel’ du XIXe siècle. S'il s'entoure de collaborateurs éminents, il écrit lui-même les 22.500 pages qui composent les dix-sept volumes de cette encyclopédie. Le dernier volume paraît après sa mort. Ce lexicographe et éditeur renouvelle aussi les méthodes de l'enseignement primaire par ses nombreux ouvrages pédagogiques.



1913 - le 12 janvier
Un dernier tour au pas
Le dernier omnibus tiré par des chevaux fait ses ultimes tours de roue à Paris. Il abandonne la chaussée à son concurrent à essence : le bus. Celui-ci a été mis en service en juin 1906. L'utilisateur gagne en temps ce qu'il perd peut-être en poésie. Le cheval quitte progressivement nos villes...



  



1969 - le 12 janvier
Le Zeppelin prend son envol
Le premier disque de Led Zeppelin, sobrement intitulé ‘Led Zeppelin’, sort dans les bacs. Enregistré en une trentaine d’heures pour la modique somme de 1.782 livres sterling, il contient déjà des morceaux qui traverseront les décennies, comme ‘Babe, I’m Gonna Leave You’, ‘Dazed and Confused’ et ‘Communication Breakdown’. L’enregistrement sort sur Atlantic Records, leur manager Peter Grant ayant négocié quelques mois plus tôt un contrat pour cinq albums. Fin 1969 sort ‘Led Zeppelin II’, composé et enregistré pendant la première tournée américaine du groupe. Année prolifique, donc.







@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  


Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1628 : Charles Perrault, homme des lettres français († 16 mai 1703).


Les souhaits ridicules
  

  

  
  
Si vous étiez moins raisonnable.
Je me garderais bien de venir vous conter
La folle et peu galante fable
Que je m'en vais vous débiter.
Une aune de boudin en fournit la matière.
"Une aune de boudin, ma chère !
Quelle pitié ! C’est une horreur !»
S'écriait une précieuse,
Qui, toujours tendre et sérieuse,
Ne veut ouïr parler que d'affaires de coeur.
Mais vous qui mieux qu'âme qui vive
Savez charmer en racontant,
Et dont l'expression est toujours si naïve,
Que l'on croit voir ce qu'on entend;
Qui savez que c'est la manière
Dont quelque chose est inventé,
Qui beaucoup plus que la matière
De tout récit fait la beauté.
Vous aimerez ma fable et sa moralité;
J'en ai, j'ose le dire, une assurance entière.
  
  
   
  


  
  
Il était une fois un pauvre bûcheron
Qui las de sa pénible vie,
Avait, disait-il, grande envie
De s'aller reposer aux bords de l'Achéron;
Représentant, dans sa douleur profonde,
Que depuis qu'il était au monde,
Le Ciel cruel n'avait jamais
Voulu remplir un seul de ses souhaits.
  
  
Un jour que, dans le bois, il se mit à se plaindre,
A lui, la foudre en main, Jupiter s'apparut.
On aurait peine à bien dépeindre
La peur que le bonhomme en eut :
"Je ne veux rien, dit-il, en se jetant par terre,
Point de souhaits, point de Tonnerre,
Seigneur, demeurons but à but.
  
  
-- Cesse d'avoir aucune crainte :
Je viens, dit Jupiter, touché de ta complainte,
Te faire voir le tort que tu me fais.
Ecoute donc : je te promets,
Moi qui du monde entier suis le souverain maître,
D'exaucer pleinement les trois premiers souhaits
Que tu voudras former sur quoi que ce puisse être.
Vois ce qui peut te rendre heureux.
Vois ce qui peut te satisfaire;
Et comme ton bonheur dépend tout de tes voeux,
Songes-y bien avant que de les faire."
  
  
A ces mots Jupiter dans les cieux remonta,
Et le gai bûcheron, embrassant sa falourde,
Pour retourner chez lui sur son dos la jeta.
Cette charge jamais ne lui parut moins lourde.
"Il ne faut pas, disait-il en trottant,
Dans tout ceci, rien faire à la légère;
Il faut, le cas est important,
En prendre avis de notre ménagère.
Çà dit-il, en entrant sous son toit de fougère,
Faisons, Fanchon, grand feu, grande chère,
Nous sommes riches à jamais,
Et nous n'avons qu'à faire des souhaits."
Là-dessus tout au long le fait il lui raconte.
A ce récit, l'épouse vive et prompte
Forma dans son esprit mille vastes projets;
Mais considérant l'importance
De s'y conduire avec prudence :
"Blaise, mon cher ami, dit-elle à son époux,
Ne gâtons rien par notre impatience;
Examinons bien entre nous
Ce qu'il faut faire en pareille occurrence;
Remettons à demain notre premier souhait
Et consultons notre chevet.
  
  
-- Je l'entends bien ainsi, dit le bonhomme Blaise.
Mais va tirer du vin derrière ces fagots."
A son retour il but, et goûtant à son aise
Près d'un grand feu la douceur du repos,
Il dit, en s'appuyant sur le dos de sa chaise :
"Pendant que nous avons une si bonne braise,
Qu'une aune de boudin viendrait bien à propos !"
A peine acheva-t-il de prononcer ces mots,
Que sa femme aperçut, grandement étonnée,
Un boudin fort long, qui partant
D'un des coins de la cheminée,
S'approchait d'elle en serpentant.
Elle fit un cri dans l'instant;
Mais jugeant que cette aventure
Avait pour cause le souhait
Que par bêtise toute pure
Son homme imprudent avait fait,
Il n'est point de pouille et d'injure
Que de dépit et de courroux
Elle ne dit au pauvre époux.
"Quand on peut, disait-elle, obtenir un empire,
De l'or, des perles, des rubis,
Des diamants, de beaux habits,
Est-ce alors du boudin qu'il faut que l'on désire ?
-- Hé bien, j'ai tort, dit-il, j'ai mal placé mon choix,
J'ai commis une faute énorme,
Je ferai mieux une autre fois.
-- Bon, bon, dit-elle, attendez-moi sous l'orme,
Pour faire un tel souhait, il faut être bien boeuf !"
L'époux plus d'une fois, emporté de colère,
Pensa faire tout bas le souhait d'être veuf,
Et peut-être, entre nous, ne pouvait-il mieux faire :
"Les hommes, disait-il, pour souffrir sont bien nés !
Peste soit du boudin et du boudin encore;
Plût à Dieu, maudite pécore,
Qu'il te pendît au bout du nez !"
  
  
La prière aussitôt du Ciel fut écoutée,
Et dès que le mari la parole lâcha,
Au nez de l'épouse irritée
L'aune de boudin s'attacha.
Ce prodige imprévu grandement le fâcha.
Fanchon était jolie, elle avait bonne grâce,
Et pour dire sans fard la vérité du fait,
Cet ornement en cette place
Ne faisait pas un bon effet;
Si ce n'est qu'en pendant sur le bas du visage,
Il l'empêchait de parler aisément.
Pour un époux merveilleux avantage,
Et si grand qu'il pensa dans cet heureux moment
Ne souhaiter rien davantage.
"Je pourrais bien, disait-il à part soi,
Après un malheur si funeste,
Avec le souhait qui me reste,
Tout d'un plein saut me faire roi.
Rien n'égale, il est vrai, la grandeur souveraine;
Mais encore faut-il songer
Comment serait faite la reine,
Et dans quelle douleur ce serait la plonger
De l'aller placer sur un trône
Avec un nez plus long qu'une aune.
Il faut l'écouter sur cela,
Et qu'elle-même elle soit la maîtresse
De devenir une grande Princesse
En conservant l'horrible nez qu'elle a,
Ou de demeurer Bûcheronne
Avec un nez comme une autre personne,
Et tel qu'elle l'avait avant ce malheur-là."
  
  
La chose bien examinée,
Quoiqu'elle sût d'un sceptre et la force et l'effet,
Et que, quand on est couronnée,
On a toujours le nez bien fait;
Comme au désir de plaire il n'est rien qui ne cède,
Elle aima mieux garder son bavolet
Que d'être reine et d'être laide.
  
  
Ainsi le bûcheron ne changea point d'état,
Ne devint point grand potentat,
D'écus ne remplit point sa bourse :
Trop heureux d'employer le souhait qui restait,
Faible bonheur, pauvre ressource,
A remettre sa femme en l'état qu'elle était.
  
  
Bien est donc vrai qu'aux hommes misérables,
Aveugles, imprudents, inquiets, variables,
Pas n'appartient de faire des souhaits,
Et que peu d'entre eux sont capables
De bien user des dons que le Ciel leur a faits.
  



1653 : Antonio Maria Salvini, écrivain, poète et philologue italien († 16 ou 17 mai 1729).


1849 : Jean Béraud, peintre impressionniste français († 4 octobre 1935).


  




1876 :
  • Jack London, écrivain américain († 22 novembre 1916)
    Biographie de Jack London

S'il a, tout au long de sa carrière, critiqué l'idée de 'rêve américain', Jack London est un exemple de réussite improbable. Issu d'un milieu misérable et marginal, il parvient au succès après des années de pauvreté et de vagabondage, grâce à son talent de conteur. Ses oeuvres, tel 'Croc Blanc' et 'L' Appel de la forêt', sont souvent des récits d'aventure ou de voyage où la nature représente un idéal de pureté face à l'injustice de la société. London a aussi été un militant socialiste très actif et nombre de ses romans, comme 'Le Peuple de l'abîme', sont de féroces critiques sociales. Mais, toujours en contradiction avec lui-même, Jack london tombe dans les excès que son succès lui permet et il meurt à quarante ans d'une overdose de médicaments. Les éditions Tallandier publie en 2007 le 'Carnet du Trimard', base de l'Oeuvre et journal de route de l'écrivain jeune, qui annonce son écriture 'sur le vif'.


«Les plus belles histoires commencent toujours par des naufrages.»
[ Jack London ]   
  • Ermanno Wolf-Ferrari, compositeur italien († 21 janvier 1948).




1928 : Daniel Filipacchi, éditeur français, créateur de Lui.


  


1960 : Élie Kakou, acteur français († 10 juin 1999).










@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Une sortie cinéma de la semaine :


Incendies


Réalisé par : Denis VILLENEUVE
  • Avec : Lubna Azabal , Maxim Gaudette , Rémy Girard




Synopsis :A la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l’existence. Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les dernières semaines précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…Simon, lui, n’a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s’est toujours montrée distante. Mais son amour pour sa sœur jumelle le poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de leurs ancêtres sur la piste d’une mère bien loin de celle qu’ils ont connue.














@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

L'incroyable talent du jour trouvé sur le net :




























_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Jan - 07:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 218
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 12 Jan - 14:34 (2011)    Sujet du message: Mercredi 12 janvier 2011 Répondre en citant

 
 
Ma vidéo avant que je la paume!!! 
 
Agatha Christie, décédée le 12 janvier 1976 ( 1890) 
J'ai pas trouvé une bonne vidéo en français, mais je trouve que celle-ci donne vraiment l'ambiance. Que serais-je sans Poirot ( le meilleur étant Peter Ustinov) Et Miss Marple? 
 
 
Dites, y'a quelqu'un, quelquepart qui répond au doux prénom d'Arcade?  
 
Demain, dés l'aube est un des poèmes de Hugo qui me touchent le plus- raisons perso, sans doute- 
 
Un peu de Led Zeppelin, pour me secouer les puces, et c'est reparti. 
 
Vous vous rappelez de Croc-blanc? Vous l'avez lu au moins? Parce que sinon, il faut rattrapper ça! 
 
Bon, ce sera tout pour aujourd'hui 
 
à demain Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:07 (2016)    Sujet du message: Mercredi 12 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com