Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mardi 18 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 07:31 (2011)    Sujet du message: Mardi 18 janvier 2011 Répondre en citant

Nous sommes le mardi 18 janvier 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Prisca : Issu de l'adjectif latin priscus, prisca, ancien, antique.

Histoire : Ce fut d'abord un surnom, fréquemment attribué à Rome pour indiquer le rang généalogique d'un homme ou d'une femme. Il devint plus tard un prénom, que l'on retrouve assez souvent dès le Ier siècle, mais il disparut ensuite de l'usage et ne réapparut que longtemps après - vers le XVIIe siècle - et presque exclusivement en Italie. Il y demeure assez régulièrement attribué. En France, il n'a été utilisé qu'à partir des années 1980, à la suite du succès de Priscilla.


Sainte Prisca est une très jeune martyre romaine du IIe siècle, morte après d'horribles supplices.

Nous fêtons également les Béatrice, Benjamin et Gwendal


Caractère : Prisca possède quelques rêves de grandeur qu'elle aimerait bien réaliser: être admirée, avoir la première place, diriger, commander... et cela peut effectivement se traduire au travers d'une ambition professionnelle dans laquelle elle dépensera son énergie et orientera sa volonté. Néanmoins, elle se contentera d'être le centre d'attraction d'une soirée entre amis, où elle se révélera une hôtesse remarquable, fine, intelligente et malicieuse. La vie sentimentale et la maternité sont importantes pour Prisca mais non essentielles. Elle peut d'ailleurs se trouver partagée et tiraillée entre sa vie familiale et sa profession.


Dicton météo du jour : «Neige à Ste-Prisca, La belle année que voilà » 


Une citation du jour : « Le mal est un art à ne pas mettre entre toutes les mains. Trop d'amateurs encombrent la carrière... »Eugène Cloutier


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Aux grands maux, les grands remèdes ! Vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour mettre fin à la période de crise que vous traversez. Vous sortirez enfin la tête de l’eau et vous refuserez d’accepter la fatalité. Sur le plan professionnel, un regain de vitalité vous sera profitable et les choses tourneront à votre avantage. Vous entrerez à nouveau dans les petits papiers de votre supérieur...

 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

C'était généralement le 29e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du mercure.


Connu depuis l'Antiquité, les alchimistes puis le corps médical du XVIe au XIXe siècles le désignaient par le nom « vif-argent » et le représentaient grâce au symbole de la planète Mercure, d'où son nom actuel.
On trouve le mercure sous forme naturelle ou oxydée, principalement sous forme de cinabre (sulfure de mercure (HgS) de couleur rouge vermillon).
Ce métal, en dépit de sa haute toxicité a eu de tout temps de nombreuses utilisations :


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Célébration :


Le mardi 18 janvier 2011, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Intermède poétique :







@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Art et culture :


1778 - le 18 janvier
Découverte des îles Hawaii
Au cours d'un troisième voyage, James Cook, explorateur et grand navigateur découvre les îles Hawaii. Il les baptise alors les "îles Sandwich". Situées au sud du Tropique du Cancer, elles regroupent huit grandes îles volcaniques et montagneuses et cent quatorze îles mineures parmi lesquelles Oahu, Hawaii, Kauai, Maui. C'est sur ces mêmes îles que l'explorateur James Cook sera tué. Aujourd'hui, cet archipel est le 50e Etat des Etats-Unis et regorge d'une pluralité de cultures avec une dominante polynésienne, chinoise et japonaise.


1975 - le 18 janvier
Une bande qui fait du bruit
Dans les kiosques, une nouvelle parution s’apprête à faire grand bruit. Il s’agit d’un trimestriel, certifié “réservé aux adultes”, flanqué d’un titre au graphisme métallique : Métal hurlant. A l’origine de l’aventure, un collectif de créatifs regroupés sous l’étendard des ‘Humanoïdes associés’ : Jean-Pierre Dionnet, Bernard Farkas, Philippe Druillet et Jean Giraud, alias Moebius. D’abord victime de la censure, le magazine ne va cesser de gagner en ampleur et devenir un véritable phénomène culturel jusqu’à son arrêt de parution en 1987. Terreau fertile de nombre de talents, inspirateur de l’imaginaire des auteurs d’aujourd’hui, Métal hurlant a définitivement marqué les esprits.


 


1989 - le 18 janvier
Mort d'une Vedette
A l'âge de 95 ans, la Mère Denis s'est éteinte à l'hôpital de Pont l'Evêque dans le Calvados. Ancienne lavandière, elle était devenue une star du petit écran en incarnant l'héroïne des spots publicitaires des machines à laver Vedette. Son célèbre "Ah c'est ben vrai ça" résonne encore dans nos mémoires.







 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 


Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1689 : Montesquieu (Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu), philosophe et académicien français. († 10 février 1755)


1743 : Louis-Claude de Saint-Martin, philosophe français († 1803)


« J'ai désiré faire le bien mais je n'ai pas désiré faire du bruit, parce que j'ai senti que le bruit ne faisait pas de bien et que le bien ne faisait pas de bruit. »  
 
L.C. de Saint-Marti 

1835 : César Cui, compositeur russe. († 26 mars 1918)





1840 : Austin Dobson, poète britannique († 2 septembre 1921)


1872 : Paul Léautaud, écrivain français († 22 février 1956)


Biographie de Paul Léautaud
Né d'un père comédien et souffleur à la Comédie-Française, Paul Léautaud est abandonné à cinq jours par sa mère, comédienne, qui lui préfère ses amies des Folies-Bergères. Marie Pezé, la bonne de son père, s'occupe de l'enfant, l'emmenant souvent avec elle dans sa mansarde où le petit Paul est plus heureux qu'au domicile paternel. Adolescent, il se passionne pour la poésie et à vingt ans, il découvre Stendhal. Comme son père, souvent violent, refuse de dépenser pour lui, Paul Léautaud exerce divers petits boulots dès après l'école élémentaire, avant d'entrer en 1889 à La République française. En 1893, il commence son journal, qu'il tiendra jusqu'en 1956 et dont le premier volume sera publié en 1954. 'Le Petit Ami' paraît en 1903 et, en 1908, il entre comme secrétaire au Mercure de France, y assurant une rubrique théâtrale qu'il assure également à la NRF et aux Nouvelles Littéraires. Solitaire et reclus, préférant la compagnie des animaux grands et petits, Paul fréquente néanmoins les milieux littéraires et intellectuels parisiens. Détestant les histoires de fiction, pour l'écrivain, vie et écriture se rejoignent, et il ne cesse d'observer ses contemporains transformant ce qu'il vit en matière littéraire, transcrivant ses convictions dans un style direct et souvent acerbe. Son journal, divisé en deux parties 'Journal Littéraire' et 'Journal Particulier', est publié en dix-neuf volumes, de 1954 jusqu'en 1966, quelques jours avant sa mort.


«- Qu'est-ce que vous faites ? - Je m'amuse à vieillir. C'est une occupation de tous les instants.»
[ Paul Léautaud ] - Journal littéraire
 
 
«Le mensonge compte bien plus que la vérité. La preuve : n'est-il pas répandu à bien plus d'exemplaires ?»
[ Paul Léautaud ] - Propos d'un jour 


1913 : Danny Kaye, chanteur, comédien et acteur américain († 3 mars 1987).





1914 : Arno Schmidt, écrivain allemand († 3 juin 1979).


Arno Otto Schmidt, (18 janvier 1914 - 3 juin 1979) était un écrivain allemand qui, dans une approche impertinente et rigoureuse de l’écriture, produisit une œuvre marquante de l’après-guerre.


1915 : Roger Bésus, écrivain français et sculpteur († 17 février 1994).


Le romancier : De 1947 à 1971, il publie dix-huit romans. Son œuvre romanesque a été comparée par Albert Béguin à celle de Georges Bernanos ; elle pourrait aussi être rapprochée de celle de William Faulkner : personnages typiques d’une classe sociale et d’une époque bien précises dont l’analyse est souvent poussée à l’extrême par des dialogues cruels ou par un impitoyable monologue intérieur. Lui-même se réclamait de Dostoïevski « par ma manière, écrit-il le 10 avril 1970, d’aller aux êtres, de les cerner en leurs contradictions ».
Comme Faulkner ou Balzac, il a l’ambition de peindre une société totale. Préfaçant - une fois n’est pas coutume - son douzième roman, Pour l’Amour, il indique clairement son but : « La fin, ici comme dans la vie, c’est la totalité. Totalité de l’être, dans la totalité du monde. Point d’entreprise romanesque digne de ce nom qui ne tente de créer les deux ». Roger Bésus, notait alors Jacques Vier, « construit à coups de hache des communautés spirituelles dont les membres jurent d’abord de se voir assemblés. Avec ou sans l’Église, sinon contre elle, on le voit occupé à tirer un corps mystique des plus étranges rapprochements ».


 




1916 : Marie Susini, écrivaine française († 22 août 1993).


« Jamais je ne vois la Corse aussi bien, jamais je ne me sens aussi près d'elle que lorsque je suis à Paris où j'ai choisi de vivre, loin d'elle. Et même elle se fait parfois si proche que je sens encore l'intense parfum du maquis au printemps, l'odeur âcre de la terre, lourde des olives noires, celle de la pierre chauffée par le soleil de midi dans l'air tout bleu de la plage. J'entends encore le chant continu de l'oiseau la nuit dans les branches des orangers. Ce visage d'icône devant moi, c'est le visage de ma grand-mère, un visage étroit, lisse malgré son grand âge, un foulard noir noué sous le menton. Un jour elle est allée si loin dans la douleur que l'orient de ses yeux sombres n'a plus reflété que la nuit.
Là où est le danger, là croit aussi ce qui sauve [Hölderlin, Patmos]. Jamais enfance ne fut plus recluse et sévère, plus austère que la mienne. Pourtant je ne voudrais pas d'autres souvenirs que ceux que j'ai, ceux qu'elle m'a laissés. Parce que mon enfance a été avant tout poétique, si l'on entend par là une manière de percevoir le monde et le temps. »
La renfermée, la Corse, p. 295




1941 : David Ruffin, musicien américain († 1er juin 1991).





1956 : Elli Medeiros, chanteuse uruguayenne ayant fait une carrière en France





1971 : Jonathan Davis, chanteur américain, du groupe Korn










 



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Une expression décortiquée :



« Un rond-de-cuir »


Un employé de bureau


Un esprit en pleine possession de ses moyens aura facilement détecté que dans rond-de-cuir, il y a rond et cuir. Et cela s'explique aisément.
En effet, vous savez certainement que lorsqu'on est longtemps assis sur une chaise peu confortable, à l'assise en bois, par exemple, on finit par avoir mal au postérieur.
Alors autrefois, lorsque les sièges étaient loin d'avoir le confort dont on peut aujourd'hui bénéficier, les personnes qui devaient rester longtemps assises sur de telles chaises utilisaient souvent, placé entre leur siège et leurs fesses, un coussin en cuir plus ou moins rembourré et généralement de forme circulaire. Ce rond de cuir (sans les traits d'union) leur permettait d'épargner à leur popotin des douleurs vite insupportables.

Et puis en 1893, Georges Courteline, en se basant sur de nombreuses années de souvenirs personnels, a publié le roman Messieurs les ronds-de-cuir où il décrivait la médiocrité des petits fonctionnaires appliquant avec plus ou moins de délectation des règlements stupides ou étant les victimes de ces mêmes règlements.
C'est très vite, suite à la parution et au succès de ce roman, que le terme de rond-de-cuir a désigné de manière péjorative un fonctionnaire peu motivé ou inefficace[1] ou un bureaucrate

[1] Voilà ce que certaines mauvaises langues qualifieraient de pléonasme. Mais l'expérience montre que les gens compétents et efficaces, comme leur inverse, hélas, se rencontrent tout autant dans la fonction publique que dans le privé.




« C'était pour lui l'heure vraiment douce de la journée, où se pouvaient gaver, délecter tout à l'aise, de belle prose administrative, ses instincts de rond-de-cuir endurci. »
Courteline - Messieurs les ronds-de-cuir - 1893

« Par l’entremise d’un "député du Diable", Dieter, un SS, l’auteur brosse le portrait du jeune Adolf, rejeton d’amours incestueuses, fils d’un rond-de-cuir arrogant et violent, adolescent obsédé par la place que lui laissera la postérité »
Le Figaro - Article du 19 août 2007 - Critique du roman "Un château en forêt : le fantôme d’Hitler" de Norman Mailer



Sources : http://www.expressio.fr/






@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Plaisir du jour trouvé sur le net :




























_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Jan - 07:31 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 217
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 10:46 (2011)    Sujet du message: Mardi 18 janvier 2011 Répondre en citant

http://www.dontmiss.fr/index.php?b=1&mc=Jean%20Dutourd&ntg=1 
 
un lien, pour ceux que ça intéresse, Jean Dutourd, qui vient de s'éteindre. U n grand Monsieur, dans la tradition française. 
 
Passons au passé... 
 
Prisca???Che????What??? 
 
En fait, ici, il y a encore quelques [plus] vieilles dames [que moi] qui s'appellent Priscilla, c'est pas vilain en fait. 
 
J'aime de plus en plus ton intermède poétique 
I'm the captain of my soul...la forme anglaise m'a peut-être redonné l'envie d'écrire en anglais, je ne l'ai pas fait depuis quelque temps 
 
Ma fair rire la mère  Denis; c'est fou ce que les pubs peuvent dater. 
 
Quelle honte je connais les photos de Léautaud avec ses chats, je crois que je ne l'ai jamais lu. 
 
Sont vraiment chouettes les cafards, 
 
Allez, à demain 
 
Danie 
 
 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:10 (2016)    Sujet du message: Mardi 18 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com