Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jeudi 20 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 07:22 (2011)    Sujet du message: Jeudi 20 janvier 2011 Répondre en citant

Nous sommes le jeudi 20 janvier 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Sébastien : L'adjectif grec sebastos, honoré, glorieux, à l'origine du prénom Sébastien, fut, dans le monde hellénique, souvent accolé au nom des empereurs romains comme un équivalent d'Auguste. Il dérive du substantif sebas, signifiant " le respect " ou " l'adoration due aux dieux ".

Histoire : Sébastien fut en usage durant l'Antiquité mais disparut ensuite jusqu'à la Renaissance, au XVe siècle. Depuis cette époque, il fut régulièrement attribué dans la plupart des pays occidentaux, mais ne connut pas une très grande diffusion. En France, son succès date des années 1960, aidé par un feuilleton télévisé très apprécié, Belle et Sébastien. En moins de quinze ans, Sébastien atteint alors le premier rang du palmarès des prénoms masculins et le conservera quatre années de suite. Il est aujourd'hui moins en faveur mais cependant encore très fréquent.


St-Sébastien
- Fils d'un couple de romains chrétien et fortunés de la région de Narbonne, dans les Gaules, Sébastien voit le jour à Milan. En 283, il devient officer dans l'armée impériale, position qui lui permet de rendre visite aux chrétiens emprisonnés afin de les réconforter. Durant cette période, il opère également quelques miracles. Dioclétien, lorsqu?il accède au pouvoir, ignore que Sébastien est chrétien et le nomme capitaine des gardes. Sous le règne de cet empereur, la persécution contre les chrétiens devient encore plus impitoyable et les exécutions sont très nombreuses. Dénoncé comme chrétien, Sébastien est condamné à périr sous les flèches (+ 288)



Sébastien est le patron des employés de pompes funèbres, des archers, des athlètes, des marchands de ferraille et des relieurs. Il est invoqué pour guérir la polyomyélite, pour éviter la paralysie des jambes et pour soulager un problème de boitement.





Nous fêtons également les Bastien et Fabien


Caractère : Les Sébastien aiment s'associer, s'unir, coopérer et volontiers s'épancher dans un milieu intimiste affectif et amical où ils pourront communiquer leurs idéaux et leurs vues larges sur la vie. Ils s'intéressent aux autres et les sciences humaines ne les laissent pas indifférents. Sentimentalement, ils sont stables, possessifs, affectueux et volontiers paternalistes, à moins qu'ils n'aient pas vraiment coupé le cordon ombilical et ne se complaisent dans un certain maternage.


Dicton météo du jour : «À la Saint-Sébastien, l'hiver reprend, Ou se casse les dents » 


Une citation du jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu'un. » Dalaï Lama

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Vous ne serez pas au top de votre forme aujourd'hui. Vous aurez tendance à noircir le tableau de votre vie et à voir les choses négativement. Malgré les encouragements de vos proches, vous aurez du mal à retrouver le sourire et à envisager les choses sous un autre angle. Seul(e) votre partenaire parviendra à vous rassurer et à tempérer vos angoisses. Ce n'est rien, vous traversez juste un tout petit passage à vide !


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

C'était généralement le premier jour du mois de pluviose dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la lauréole.


Le Daphné lauréole, le Laurier des bois, le Laurier épurge, le Laurier purgatif, la Lauréole ou le Daphné à feuille de laurier (Daphne laureola L.) est un arbrisseau à tige dressée, à feuilles oblongues, les terminales en rosettes, vernissées, persistantes, de la famille des Thyméléacées.
Les fleurs jaune verdâtre apparaissent en février. Les baies sont noires à maturité.
On le rencontre en France et dans tout le sud-ouest de l'Europe dans les bois sur sol calcaire, en montagne jusqu'à 1600 m. Il est assez commun.


Daphne laureola
    
    

    
    

    
    
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Célébration :

Le jeudi 20 janvier 2011, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Intermède poétique :







@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Art et culture :


1865 - le 20 janvier
Des hauts et des bas
Le concept des montagnes russes dérive des courses de luges, très populaires en Russie. L'idée s'exporte dès le début du XVIIIe siècle en Europe puis traverse l'Atlantique. Le 20 janvier 1865, les premières montagnes russes mécaniques en circuit sont construites près de New York.



1892 - le 20 janvier
Balle au panier
Le docteur James Waismith, professeur de l'International Young Men's Association Training School à Springfield Massachusetts, invente un jeu dans lequel il faut mettre une balle dans un panier. Celui-ci non percé et monté sur des échasses oblige les joueurs à l'emploi d'une échelle pour récupérer le ballon. Ce 20 janvier se déroule le premier match de basket-ball avec public. En mars 1894, les règles sont standardisées.



1892 : Représentation pour la première fois de l'opéra en quatre actes d'Alfredo Catalani, La Wally à la Scala de Milan.





@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    


Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1626 : Guillaume Courtois, artiste-peintre français († 15 juin 1679).


    


1654 : Michel de Swaen, poète et dramaturge flamand († 3 mai 1707).


Poème Aan de Heer van Heel

    
    
Version originale :     
    

    
    
Wat claegt gy, heer van Heel, wat doet gy Hollant treuren,     
   Omdat een wilde Swaen syn kust verlaten heeft?     
   De Swaen, met een meerder recht, tot rouwe sigh begeeft,     
   Nu een soo soet verblyf niet meer hem magh gebeuren.     
    

    
    
O Hollant ! vreedsaem lant, waerin de vryheyt leeft,     
   Wat socht ik die vergeefs by uwe nagebueren,     
   Waer Frans en Castiliaen de rust en vrede schueren,     
   Waar't hooft der borgery voor vreemde heeren beeft...     
    

    
    
O had ik, lieve Lant, in uw begryp gebleven,     
   Hoe vroylyk wiert myn stem tot singen voorts gedreven,     
   Of aen de Rotte-stroom, of midden op de Maes!     
    

    
    
Nu leef ik in een oort waer vreughde is uytgeweken;     
   Myn spys is bittre gal, myn sang... Eylaes! Eylaes!     
   Och! Och! waer heb ik my, misleyde Swaen, versteken!’     
    

    
    
Traduction en français :     
    

    
    
Qu'y a-t-il, Maître des cieux, pourquoi plonger la Hollande dans le deuil,     
   Parce qu'un cygne sauvage a quitté sa côte ?      
 
Si quelqu'un doit être endeuillé, c'est bien le cygne,     
   Depuis qu'il ne peut plus vivre en si bel endroit.     
    

    
    
Ô Hollande ! Paisible pays, dans lequel s’épanouit la liberté,     
   Qu’en vain je cherchais dans les pays limitrophes,     
   Où Français et Castillans ont anéanti le calme et la paix,     
   Où la bourgeoisie tremble sous le joug de seigneurs étrangers...     
    

    
    
Ô, cher pays, si seulement j’avais pu rester sous ton règne,     
   C’est la voix remplie de joie que je chanterais pour toi,     
   Que ce soit au bord de la Rotte ou au milieu de la Meuse !     
    

    
    
Je suis désormais contraint de vivre dans un endroit où toute joie s’est envolée,     
   Ma nourriture est amère comme l’absynthe et mon chant... Hélas ! Hélas !     
   Ah ! Où me suis-je, pauvre cygne, emprisonné ?     


1876 : Josef Hofmann, pianiste polonais naturalisé américain († 16 février 1957).





1922 : Ray Anthony, trompettiste de jazz américain.





1973 : Benjamin Biolay, compositeur français.














@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Une expression décortiquée :



« Une nuit blanche »


Une nuit sans sommeil


Autant vous l'avouer tout de suite : il n'existe aucune certitude quant à l'origine de cette expression qui date du XVIIIe siècle. Et pourtant, vu la taille du texte ci-dessous, il y a quand même des choses à en dire.

On en trouve une attestation en date du 30 octobre 1771 dans une lettre de la marquise du Deffand, Marie de Vichy-Chamrond alors âgée de 74 ans, à l'homme politique et écrivain anglais Horace Walpole. Elle y écrit ceci : « Vous saurez que j'ai passé une nuit blanche, mais si blanche, que depuis deux heures après minuit que je me suis couchée, jusqu'à trois heures après-midi que je vous écris, je n'ai pas exactement fermé la paupière ; c'est la plus forte insomnue que j'ai jamais eue. »
Comme il ne semble pas exister de traces antérieures dans la littérature française, certains auteurs émettent l'hypothèse que c'est elle qui a inventé ce terme. Mais comme on le trouve dans d'autres ouvrages postérieurs moins d'un an et demi après (voir l'exemple), il n'est pas certain que cela soit le cas.

L'idée la moins originale mais peut-être la plus véridique est la simple opposition avec la nuit noire, celle où, en temps normal, on dort d'un sommeil généralement bien mérité, une nuit passée en restant éveillé étant alors une nuit blanche, soit par constraste, soit parce qu'on la passe avec une lumière allumée.

Bien entendu, on peut trouver quelques autres explications, en particulier sur Internet où la plus répandue, et certainement la plus fausse, évoque les chevaliers qui, la nuit précédant leur adoubement, devaient la passer éveillés dans une tenue entièrement blanche. Mais si cette explication était la bonne, il faudrait expliquer pourquoi il a alors fallu attendre la deuxième moitié du XVIIIe siècle pour trouver la première trace écrite de cette expression, plusieurs siècles après cette coutume de chevalerie.

Toutefois, une autre hypothèse, nettement plus vraisemblable, cette fois, car elle respecte la chronologie, nous vient de Saint-Pétersbourg, en Russie. À l'époque du règne d'Élisabeth, puis de Catherine II, la cour royale dans cette ville - qui je le rappelle, était alors la capitale du pays - était fréquentée par de nombreux Français, en été principalement. Or, à cette époque de l'année et à cette latitude, les nuits sont loin d'être vraiment noires, le soleil ne se couchant jamais complètement.
Et dans ces années-là, tradition perpétuée actuellement par le festival des Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg, la vie « nocturne » battait son plein. Autant dire que ceux qui participaient aux bals et autres fêtes tardives, passaient des nuits doublement blanches à la fois, par l'absence de sommeil et par la luminosité de la nuit.
Il se peut donc tout-à-fait que le terme russe « белых ночей » (nuits blanches) ait été ramené et popularisé chez nous par les Français qui passaient du bon temps là-bas.




Sources : http://www.expressio.fr/








@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@    

Plaisir du jour trouvé sur le net :



























































_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 07:22 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 377
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 10:43 (2011)    Sujet du message: Jeudi 20 janvier 2011 Répondre en citant

 
 
Frederico Fellini [1920- 1993] 
 
Je ne citerai pas les autres films, mais si vous n'avez jamais vu «La Strada» achetez-le, louez-le, VOLEZ-LE,  et pleurez toutes les larmes de votre corps, ce seront des larmes de délivrance, car la beauté est un baume. 
 
Fellini, aussi a dit: 
« Quand je commence à travailler, un envahisseur mystérieux que je ne connais pas se met à investir l'ensemble du spectacle» 
Dommage qu'il ne nous ait pas laissé l'adresse de son envahisseur! On en aurait besoin certains jours sur notre rocher. 
 
Le Rimbaud, aujourd'hui, si bien dit... 
NB: Pour Alain, les rimes empêchent-elles la passion et la fluidité du dire? Cela se nomme le talent. 
 
Je me piquais de connaître ma Callas, ai écouté et réécouté cet aria, et ne savais pas d'où il était extrait...encore une chose apprise ici, merci again .  
 
Voilà 
 
à demain 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 13:36 (2011)    Sujet du message: Jeudi 20 janvier 2011 Répondre en citant

@Danie,

j'adore Fellini, comme j'adore Pasolini. je les compare car il y a eu un vent artistique favorable et italien à une époque et ils en sont les représentants les plus dignes (pour certains, le plus indigne, Pasolini ne faisant pas l'unanimité)

Fellini, j'aime tout de lui, de ses films, de sa tendresse (dans la strada), de son exubérance, de sa vision des femmes, de sa direction d'acteur (ah Mastroianni), d'avoir donné à des femmes des rôles magnifiques (à sa femme aussi, je pense; la toute petite actrice si émouvante), ses films tardifs grâce à la CITA, la construction d'un vrai studio de cinéma italien, il a pu donné plene mesure à ses délire (la cité des femmes par exemple) où les décors étaient gigantesques, grandiose (il y a eu un moment une expression disant en substance "à la Fellini" ou "Fellinien" qui n'est pas sans charme)

je n'ai pas vu son dernier film, va savoir pourquoi.

typiquement pour reprendre le fil de notre discussion, un homme qui était du côté de la vie (et qui est un peu un ovni à l'heure actuelle; comme Pasolini d'ailleurs). plus personne n'ose montré à l'écran ce qu'ils ont montré, avec le génie de la provocation et pour les débuts, j'insiste, la trendresse qu'avait réussi à insuffler le Fellini des débuts!

voilà. on a enfin trouvé de semblables ancrages communs,

j'en étais sûr Smile

ben oui, je suis dingue de cinoche !

la "Callas" m'a toujours cassé les pieds mais pour de... bêtes raison; vivant dans un foyer monoparentale, ma maman, folle d'opéra (toute jeune elle accompagnait sa mère et son père qui eux étaient devant, sur les planches; elle dans les choeurs) n'écoutait que ça à la radio dont elle faisait partager les charmes à tout le monde, càd, moi ! ça et la musique classique :-(

aucune idée de son opinion sur la "Callas". nous n'en parlions jamais. le plus drôle est qu'elle détestait tout ce que j'aimais en classique : Pergolese, Vivaldi, Purcell, etc. bref, nous nous sommes battus filialement toute notre vie, lol


alain


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 13:38 (2011)    Sujet du message: Jeudi 20 janvier 2011 Répondre en citant

@mélénéa

ah, Fabien, quel superbe prénom quand même !

je connais deux Sébastien. je leur dirai ce que suppose leur prénom !

//

j'adore "je n'ai pas exactement fermé la paupière"

à replacer dans un texte, non ? //

al.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:41 (2017)    Sujet du message: Jeudi 20 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com