Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

dimanche 23 janvier 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Dim 23 Jan - 10:12 (2011)    Sujet du message: dimanche 23 janvier 2011 Répondre en citant

Nous sommes le dimanche 23 janvier 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Barnard : du germain ber, « ours », et hard, « courageux ». Diminutifs familiers un peu infantilisants du genre « Bébé », voire « Béber » (comme pour Albert), et « Nanar ». Mais Bernard (Barnard) est un des grands dans le monde des prénoms, de sorte qu’aucun diminutif ne saurait l’atteindre...

Histoire : Avec Bernard, et dès le Moyen Âge, nous sillonnons toute l’Europe. Hormis de très légères baisses de faveur, ce prénom est l’un des plus stables et constants jusqu’à nos jours, où il est couramment utilisé.


St-Barnard de Vienne - Issu d’une famille appartenant à la noblesse, Barnard est éduqué à la cour de Charlemagne. Il s’engage ensuite dans la carrière militaire et se marie. Dix ans plus tard ses parents décèdent, ce qui lui cause une grande douleur. Il décide alors de quitter le monde et, après avoir distribué son héritage à parts égales entre ses enfants, l’Église et les pauvres, il fonde l’abbaye d’Ambronay (Jura), où il prend ensuite l’habit. En 810, sur l’insistance de Charlemagne, il devient archevêque de Vienne, dans le Dauphiné. Puis, en 837, il fonde près d’un gué sur l’Isère un nouveau monastère dont il devient l’abbé, et qui sera à l’origine de la fondation de la ville de Romans (Drôme) (vers 778-842)


Caractère : – C’est entendu : je suis plutôt tranchant. J’agis comme je contemple, sans m’embarrasser de diplomatie. Je suis sûr de mon fait, et je n’hésite jamais à inculquer à autrui ma vérité. J’ai le sens de l’intuition ininterrompue, d’où mon intérêt spontané pour la défense et l’illustration des grands principes, ou de ce qui me semble tel. Dans cette optique, et bien que j’affectionne les réflexions et méditations solitaires, je suis l’image même de l’organisateur du travail en équipe. Au travail, du reste, qu’il soit individuel ou collectif, je mets toute mon énergie en jeu, je fonce, je « mets le paquet » ; les mous, les tièdes, les irrésolus ne m’intéressent pas, et je les écarte si besoin est. Quel que soit le champ d’activité envisagé, je vise à la réalisation, à l’accomplissement : celui de l’action comme le mien propre, et ma volonté, qui est du genre farouche et inébranlable, m’enchante. Tout mon charme vient d’ailleurs de là. Mes propos surprennent, et j’aime provoquer en disant ou en laissant entendre un « je veux » indiscutable. Je suis un prince de la conviction ; mes armoiries ? Une intelligence du détail, analytique, rigoureuse, logique. Je ne me laisse pas égarer par la passion d’agir, et l’action, chez moi, vient tout droit d’une pensée exercée. Oui, je suis un bâtisseur-né, vigilant, exigeant, conscient, grâce à une étonnante mémoire, des ensembles de données à mettre en jeu pour aller de l’avant. Je sais fort bien prendre le réel à bras le corps et lancer de vastes campagnes, et toute grande organisation, politique, sociale, religieuse ou étatique peut compter sur mon goût farouche – certains disent encombrant – de l’orthodoxie. Moyennant quoi, je peux fort bien, en cas de crise, me révéler très encombrant pour autrui comme pour moi-même en manipulant avec la même implacable rigueur les hérésies, la négativité ou même simplement la fantaisie étrangement débridée. Tous les grimoires ne mentionnent-ils pas mon aptitude à jouer les « coucous » dans les entreprises, voire les foyers ou les pensées des autres ? Sans parler du fait que je peux aisément me parasiter moi-même, ne me refusant rien des séductions douteuses de l’autodestruction à petit feu… Mais je l’affirme : Bernard est un constructeur avant tout ; les états de crise prolongée lui apparaissent vite comme des complaisances auxquelles il ne saurait se tenir. Moi, Bernard, j’affirme plutôt que de nier, je cherche la rigueur et non les plaintes, j’exalte nos devoirs comme source de nos droits, et pas l’inverse. Délibérément, j’exagère mes pensées, et je n’ignore pas ce qu’il en coûte : en tout domaine où cette passion s’exerce, je ferai figure d’extrémiste. Rouge, noir ou blanc, révolutionnaire ou transfiguré par je ne sais quel démon de sainteté, je tiens que l’on ne passe d’un acte à un autre qu’à la force du poignet ! Je ne crois guère à la chance, à la grâce qui tombe nul ne sait comment : pour moi, je m’aide d’abord moi-même, et si le ciel doit y aider, eh bien qu’il aide ! Partout, à tout moment, j’entreprends, et j’entreprends beaucoup. Il n’est rien tant que l’inachèvement pour me faire réellement souffrir. J’aime les choses nettes, accomplies : elles permettent d’aller plus loin et d’entreprendre, encore et encore...




Dicton météo du jour : «saint-Barnard ensoleillé rend le vigneron gai » 


Une citation du jour : «Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons. » Martin Luther King

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Votre entourage ne vous rendra pas la tâche facile durant cette journée. En couple, si vous aviez l'intention de faire une surprise à votre partenaire, ce sera peine perdue. L'un(e) de vos ami(e)s vendra la mèche. Il y aura de quoi le(la) maudire ! En famille, votre partenaire s'opposera systématiquement aux directives que vous donnerez à vos enfants. Il faudra rapidement vous mettre d'accord !


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


C'était généralement le 4e jour du mois de pluviose dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du perce-neige.





 
Une perce-neige (Galanthus nivalis)
ayant percé la neige


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


Célébration :


Le dimanche 23 janvier 2011, il n'y a pas de Journée Mondiale répertoriée




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 

Intermède poétique :











@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


Art et culture :


1730 : Paris. Marivaux triomphe à l'hôtel de Bourgogne : sa nouvelle pièce vient d'être jouée par la troupe des « comédiens italiens ordinaires du roi ». Il s'agit d'une comédie en trois actes et en prose, intitulée Le jeu de l'amour et du hasard.






1930 - le 23 janvier
Apparition de deux filous
Deux nouveaux personnages, Quick et Flupke, créés par Georges Rémi, alias Hergé, font leur apparition dans le journal belge Le Petit Vingtième. Quelques années auparavant, ce même journal avait accueilli la naissance du jeune reporter Tintin. Quick et Flupke , les "chouchous" d'Hergé, sont deux filous prêts à faire n'importe quelles bêtises. Constamment poursuivis par la police, ils ne cessent de faire parler d'eux. Leurs aventures séduisent un large public, cependant ces deux jeunes héros de bande dessinée restent dans l'ombre des aventures du jeune reporter Tintin.




 




Quick et Flupke - Étoile filante
envoyé par Franc_6. - Cliquez pour voir plus de vidéos marrantes.




1964 - le 23 janvier
Singerie
A l'University of Mississippi Medical Center de Jackson, le docteur James D. Hardy à la tête d'une équipe de douze collègues, transplante le coeur d'un chimpanzé dans le corps d'un patient de 64 ans. 90 minutes plus tard, celui-ci décède. Nos lointains cousins, selon les théories de Darwin, sont semble-t-il insuffisamment compatibles génétiquement pour nous venir en aide. Si on ne peut même plus compter sur la famille !


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 



Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1783 : Stendhal, écrivain français († 23 mars 1842).


Biographie de Stendhal
Fils d'une famille de la bourgeoisie aisée, Henry Beyle, dit Stendhal, mena une vie de dilettante, entre ses nombreux amours et ses voyages en Italie. Après des études à l'Ecole Centrale de Grenoble, il s'engage dans l'armée italienne. De retour en France, il devient intendant de l'Empereur et mène une vie mondaine. Avec la chute de Napoléon, sa carrière est brisée. Il rejoint l'Italie où il sera consul avant de mourir d'apoplexie en 1842. Sa passion pour l'Italie est présente dans l'ensemble de son oeuvre, tant dans ses impressions de voyage tel 'Mémoires d'un touriste' que dans ses romans. Il est surtout l'auteur de deux chefs-d' oeuvre du romantisme, 'Le rouge et le noir', et 'La Chartreuse de Parme' dont les personnages en quête du bonheur doivent affronter la société que Stendhal juge médiocre, ainsi que leurs propres faiblesses.





«Nous naissons tous originaux : nous plairions tous par cette originalité même si nous ne nous donnions des peines infinies pour devenir copies et fades copies.»
[ Stendhal ]


« Je tremble toujours de n'avoir écrit qu'un soupir, quand je crois avoir noté une vérité »
Stendhal
 




1832 : Édouard Manet, peintre français († 30 avril 1883).



 


1910 : Django Reinhardt, jazzman belge († 16 mai 1953).



 


1928 :
  • Françoise Dorin, écrivain française.



Biographie de Françoise Dorin


Fille du chansonnier Pierre Dorin, Françoise Dorin est une artiste aux multiples facettes, puisqu'elle se lance d'abord dans une carrière de comédienne aux côtés de Michel Piccoli et Roger Hanin, après avoir étudié la littérature classique. Ce n'est qu'au début des années 60 qu'elle devient parolière, sur les conseils de Suzanne Gabriello, avec qui elle fait partie du trio Les Filles à Papa, complété par Perrette Souplex. Elle écrit pour des grands noms de la chanson française tels que Charles Aznavour, Mireille Mathieu ou Claude François. Ses deux plus grands succès sont sans conteste 'Que c'est triste Venise', chanté en 1965 par Aznavour et 'N' avoue jamais', chanté la même année par Guy Mardel pour le concours de l'Eurovision.
Elle est aussi l'auteur d'une quinzaine de pièces de théâtre dont elle écrit la première, 'Comme Au Théâtre', en 1967, et de plusieurs romans, dont 'Et puis, après ...', paru en janvier 2005, et 'Le Coeur à deux places', publié en février 2006. En 2007 paraît 'En avant toutes !', roman sur un possible amour entre une féministe et un macho... L'auteur et parolière Françoise Dorin n'est que peu connue du grand public de par son nom, ce qui ne l'empêche pas d'avoir largement contribué au paysage de la chanson française sans pour autant s'y limiter.



«On paye le bonheur de vivre par la peur de mourir.»
[ Françoise Dorin ] - Extrait d'un Entretien avec Jacques Jaubert - Janvier 1977
 


  • Jeanne Moreau, actrice française.








1957 : Caroline Grimaldi, princesse de Monaco.


1978 : Wallen, chanteuse de RnB franco-marocaine.







@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 




Une expression décortiquée :



« Une levée de boucliers  »


Une démonstration collective d'opposition.


Si on parle de boucliers, c'est probablement que l'origine de l'expression remonte à loin dans le temps, à l'époque où cet accessoire de guerre était encore largement utilisé.

Et, effectivement, c'est à l'Antiquité, au temps des Romains, que nous allons brièvement nous promener.
L'Académie Française nous dit qu'en ces temps-là, une levée de boucliers était une démonstration par laquelle les soldats romains manifestaient leur opposition aux volontés de leur général.

Ce serait donc du souvenir de cette opposition collective que l'expression serait née au milieu du XVe siècle.



Sources : http://www.expressio.fr/




@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
 


Le saviez-vous ?


Pourquoi le roi Dagobert a-t-il mis sa culotte à l'envers ?



 


Dagobert Ier (né vers 602/605 – mort le 19 janvier 638 ou 639) était un roi des Francs de la dynastie mérovingienne, fils de Clotaire II, roi des Francs, et de Bertrude. Dans la culture populaire française, Dagobert est surtout connu au travers de la chanson Bon Roi Dagobert.
Selon la légende, Dagobert était tellement distrait qu'il avait l'habitude de mettre ses culottes (ses braies) à l'envers. Myope, Dagobert avait l'habitude, selon Wulfram de Strasbourg (VIIIe siècle), de se prendre les pieds dans les tapis et de chuter, sous les regards médusés des témoins. Bon vivant et populaire, il riait bien souvent de sa propre personne.


Cependant, cette chanson écrite sur un air de danse dit Fanfare du Cerf n'a pas pour but de transcrire une vérité historique. Les paroles de cette chanson datant de la Révolution française, étaient en fait destinées à tourner la royauté en ridicule : le personnage moqué était en réalité Louis XVI (également connu pour sa personnalité distraite). A noter d'ailleurs que les culottes n'existaient pas à l'époque de Dagobert.







 






Sources : http://vouloirtoujourstoutsavoir.blogspot.com


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@  

Plaisir du jour trouvé sur le net :








_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Jan - 10:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 218
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Dim 23 Jan - 11:50 (2011)    Sujet du message: dimanche 23 janvier 2011 Répondre en citant

 
 
Je sais, je sais, encore lui, mais j'adore ce passage, et Stendhal a toujours fait partie de ma bibliothèque d'urgence, celle que j'emmènerais sur l'île déserte. 
 
Les perce-neige n'ont pas encore pointé leur nez, et chez vous? 
 
Django, histoire de ravigoter ce dimanche matin un peu poussiéreux. 
 
Et, si vous écoutez Le tourbillon de la vie, regardez au bas de la vidéo et offrez-vous la version où Vanessa Paradis la chante en duo avec elle, un délice. 
 
Et je me régale toujours avec Oggy. 
 
Voilà, pas le temps de faire des ajouts, à demain 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:09 (2016)    Sujet du message: dimanche 23 janvier 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com