Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Brume de mer d'Iroise

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se charment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Jan - 17:16 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

            
 

Je venais le chercher à la sortie des cours,         
Qu'il donnait autrefois dans la ville bourgeoise,         
Revêtue, pour lui plaire, de mes simples atours,         
Sous un imperméable brume de mer d'Iroise.         
 
 
Parmi les étudiants et dans le vent bohème,            
Comment dissimuler un désir incendiaire ?            
Les giboulées de mars nous lançaient des diadèmes,            
Des étoiles d’albâtre, des perles de lumière.            
 

Nous prenions le chemin des baisers éphémères,            
Des plaisirs volatils, des caresses frivoles.            
Nous planions rue Prévert, tremblions rue Baudelaire,            
Comme des papillons suivant leur course folle.            
 

Sous la porte cochère de l’avenue Voltaire,            
Propice aux secrets des doigts qui s’entrecroisent,             
Monsieur le professeur de droit et d’adultère            
Frôlait l’imperméable brume de mer d’Iroise.            
 

Il devenait urgent de se mettre à l’abri,            
Dans le petit hôtel du square Apollinaire.            
Le patron réservait, aux amoureux transis,            
La chambre mansardée fleurant les primevères.            
 

Aujourd’hui, quand je passe devant la faculté,            
Seule, désemparée, sans gypse ni turquoise,            
J’essaie d’imaginer des teintes mordorées            
Sous un imperméable brume de mer d’Iroise.            
 
 
Automnale            
 

 
 


Dernière édition par Automnale le Mar 25 Jan - 15:09 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Jan - 17:16 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Jan - 19:00 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

un poème plus romantique que passionné finalement; on se demande si tu n'aurais pas dû choisir entre l'option "la fille nue sous son manteau" et partir de là; à un moment, on sent tout de suite que tu préfères une suite plus pondérée

l'idée est bonne d'énumérer tous ces coins que l'on devine charmant que parcourent le couple amoureux et pressé de passer à des choses plus passionnées et moins poétiques (ou les deux, si affinités)

tu as réussi à ramener à la rescousse quelques grands figures de la poésie et même un parfum pour clôturer ton récit.

le terme "iroise" me fascine. il s'agit en fait d'un endroit de Brest, la mer d'Iroise ? superbe nom


alain


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 321
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 18:03 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Une histoire se déroule;  elle est simple cette histoire, on nous l'a bien des fois racontée, celle-là ou une autre, qui lui ressemble. 
 
Mais...les autres n'avaient pas cette touche magique qui fait que l'on arrive à croire que ce n'aurait jamais, jamais pu être raconté autrement. C'est ainsi et ainsi ce devait être dit, c'est tellement évident. 
 
Je crois me répéter, je l'ai déja dit à propos d'autres de tes oeuvres, mais tant pis! J'ai encore envie de dire que la jeune fille , bien sur ne pouvait qu'avoir mis ses plus beaux atours[ « pour lui plaire» et en ces quelques mots toute la relation est déja posée...] 
 
La part que j'aime le moins- ce ne veut pas dire pas du tout- est la deuxième strophe, mais comment résister à 
 
« Nous prenions le chemin des baisers éphémères » 
 
Faut-il l'avoir ainsi vécu pour s'y retrouver? 
 
Je me suis aussi complètement fondue dans « l'urgence de se mettre à l'abri » avec tous ses sous--entendus, dont, aprés tout, on fait ce que l'on veut. ( Ah, Qu'en termes galants ces choses-là sont dites, disait notre Molière ) 
 
Le regret qui apparait à la fin, en fait, est teinté, non de nostalgie mais d'un sourire comblé...ce genre de souvenirs sont la trame des bonheurs qui ne s'évanouissent jamais. 
 
Merci ma commère en friponnerie douce. 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Jan - 19:07 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Merci à tous les deux, Alain et Danie, d'avoir commenté ce petit texte.    
 
Alain - Tout d'abord, je m'excuse d'avoir un peu tardé pour te répondre. Mais j'attendais de connaître le ressenti de Lady Danie. En effet, je savais qu'elle allait prendre la peine et me faire l'amitié de commenter. En aucun cas, je ne voulais, d'une manière ou d'une autre, guider ses propos.    
 
Je voulais t'informer, Alain, de mon hésitation quant à publier ce poème dans la rubrique "charme", propre aux Lézards... Je ne suis pas du tout, mais pas du tout, intéressée par les poèmes ou les textes un peu pornographiques (goût purement personnel)... Donc, je n'en écris pas moi-même, préférant, de loin, ce qui est simplement suggéré... J'ai cependant pensé, du fait de la "non-tenue" sous l'imperméable, que quelqu'un aurait pu me faire remarquer que la place de ce texte était dans "charme". A tort ou à raison, j'ai donc publié dans cette rubrique, mais à regret...    
 
Pour la mer d'Iroise, oui, quel joli nom ! Elle se situe, en effet, entre l'île d'Ouessant, en passant par Molène, jusqu'à l'île de Sein... Je te conseille vivement d'y aller faire un petit tour... Mais attention aux écueils !    
 
Lady Danie - Ah ! Lady, je t'attendais au virage !! Même si tout n'est pas réel, il y a quand même énormément de vécu dans ce poème... Si j'ai bien saisi ton commentaire, voilà un texte où, toi et moi, nous nous retrouvons, employons les mêmes mots, nous nous ressemblons... N'est-ce pas ? Dans certains de tes écrits, en tout cas, moi je m'y retrouve... Et j'adore cela !    
 
Oui, les baisers éphémères... Oh ! Sur le moment, nous ne pensons pas à demain. Et nous avons drôlement raison.  D'ailleurs, nous ne pouvons guère faire autrement...  Mais, bien bien longtemps après, au moment du bilan, oui, ils sont à classer imparablement dans le dossier "histoires sans issue"... Et pourtant, en effet, comme tu as raison, et comme tu as bien compris, il n'y a aucune nostalgie, au contraire, puisqu'ils illuminent, à jamais, le reste de notre vie...    
 
Que pourrais-je ajouter ? Oui, le professeur de droit a bien existé, la faculté aussi, l'imperméable... Presque tout, quoi !    
 
Merci pour ton joli commentaire. Ce modeste poème était au fond d'un tiroir, je l'ai juste  remanié avant de le publier, un peu pour toi !    
 
Encore merci à tous les deux, Alain et Danie.    
 
Automnale    


Revenir en haut
wallou Gauthier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 10 Fév - 18:45 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Belle idylle que voilà entre un prof et son élève...
On est pris dans la spirale des embruns
Passionné par l'architecture, j'aime beaucoup les portes cochères...Si elles avaient la parole , elles seraient intarissables
Ceux sont des chemins étroits qui mènent à la vie...
Soit dit en passant je ne connais pas aussi  "La mer d'Iroise"....Quel joli lieu dit...pleins de poèsies
J'ai beaucoup apprécié la lecture , je savais que tu avais une certaine classe , ça se vérifie une nouvelle fois!
VAS


Revenir en haut
Mab
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 122
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 20:28 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

J'ai aimé, et sans savoir que dire de plus...
J'ai aimé, tout en délicatesse et en images superbement menées.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 26 Fév - 11:33 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Merci Wallou, et merci Mab, d'avoir trouvé quelque intérêt à cette histoire d'imperméable teinté de brume de mer d'Iroise ! Quand j'écris "histoire d'imperméable", en fait il s'agissait d'une véritable histoire d'amour. Avec un petit "a" ou un grand "A" ? Aujourdhui, j'hésite... Mais elle a duré longtemps... Et elle fut intense, passionnée... Points de suspension... 
 
Une idée me vient, comme cela ! Les êtres qui ont marqué notre vie nous font écrire, parfois, d'étranges poésies, non ? 
 
Encore merci à tous les deux, mes petits amis Lézards. 
 
Automnale 


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Dim 6 Mar - 17:18 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Mon Dieu Automnale, quelle belle histoire ! Que de choses si joliment suggérées, coquines et romantiques tout à la fois !

Ça ne m'étonne pas du tout (j'ai lu tes réponses aux commentaires) que tu aies vécu ce roman là, tes mots transpirent de vérité. Ils sont tout en finesse. Ils font rêver, ils font briller les yeux, c'est merveilleux.

Et figure toi que, dès les premières strophes, je me suis surprise à chanter ce poème, dans ma tête bien sûr, mais à le chanter avec la voix de Barbara, en imaginant parfois son sourire mutin, parfois son regard passionné...

Vraiment, Auto, quel talent tu as ! C'est lumineux ! Et dire que je ne l'avais pas remarqué jusqu'à maintenant... (pas le talent, le poème, hein !)

Jalouse, je suis, et de ton aventure amoureuse, et de ton poème Embarassed

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Mar - 11:43 (2011)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise Répondre en citant

Il était tellement adorable ton commentaire, ma petite Nine, qu'il m'a fallu du temps pour le savourer, et donc pour y répondre... 
 
"Brume de mer d'Iroise" représentait, à mes yeux, un texte sans prétention aucune, que je n'avais d'ailleurs pas publié. Je pensais que sa place était au fin fond d'un tiroir. Et puis non ! Comme quoi ! Dans ce cas, peut-être vais-je oser ressortir des petits poèmes, comme cela...  
 
Ton commentaire, relu ce matin, me confirme que je voudrais tant revenir à cette époque du professeur de Droit et d'adultère ! Entre parenthèses, il était beaucoup beaucoup plus âgé que moi et je ne sais même pas ce qu'il est devenu... 
 
Hum... La voix de Barbara sur cette histoire ! Oh ! Oui, je suis d'accord. Mais je suis d'accord, également, pour que tu y mettes ton joli brin de voix, à toi... Tu devrais tenter l'expérience... Ce serait sympa... (car il n'y a pas que les bagueeees à chaqueeee doigt, des tas de braaaaacelets autourrrr des poigneeeeets...). 
 
Merci, ma petite Nine, de me faire l'amitié de te pencher sur mes mots, toi qui écris si bien. 
 
Automnale 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:14 (2017)    Sujet du message: Brume de mer d'Iroise

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se charment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com