Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

mardi 22 février 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 07:20 (2011)    Sujet du message: mardi 22 février 2011 Répondre en citant

Nous sommes le mardi 22 février 2011


Nous fêtons aujourd'hui les Isabelle : C'est la version espagnole d'Élisabeth. Élisabeth est un très ancien prénom biblique signifiant " Dieu est promesse ".


Histoire : Isabelle s'est répandu dans toute l'Europe, à la faveur des mariages princiers ou royaux, dès le XIIIe siècle. La sonorité légère de ce prénom et sa syllabe terminale évoquant directement la beauté féminine entraîna un certain déclin d'Élizabeth, en particulier dans les pays latins. En France, Isabelle a toujours eu le dessus sur Élizabeth et a connu, de 1960 à 1975, une période de très grande faveur qui l'a placé durant ces quinze années parmi les cinq prénoms les plus attribués. Ce succès est aujourd'hui retombé mais Isabelle reste fréquent.


Ste-Isabelle de France
(Bienheureuse) - Fille de Louis VIII et de Blanche de Castille, unique sœur du roi St-Louis, elle refuse les mariages qui lui sont proposés pour se dévouer aux pauvres et aux malades. Elle est la fondatrice du couvent franciscain de moniales clarisses à Longchamp, sans devenir religieuse elle-même (+ 1270) (selon les sources, sa fête est inscrite au 22 -date réelle de son décès- ou au 26 février, voire encore au 31 août, date à laquelle est était célébrée par les religieuses de Longchamps)



Sainte-Isabelle de France est invoquée pour éviter aux enfants de périr étouffés dans leur berceau.


Caractère : Elle apprécie la compagnie des autres : sociable, extravertie, elle est sentimentale, romantique, et rêve du Prince Charmant. Mais, blessée dans ses sentiments, elle a tendance à se réfugier dans sa tour d'ivoire. Ne vous méprenez pas non plus, si elle a l'air distante et réservée, c'est principalement à cause de sa timidité. Féminine, elle privilégiera sa vie sentimentale et maternelle, la tendresse étant sa source d'eau vive. Elle a le sens de l'amitié, aime coopérer dans des activités de groupe qui la stimulent, car sa nature profonde est davantage la contemplation, ou la paresse. C'est une intimiste, narcissique, un peu égocentrique, qui adore s'épancher lorsqu'elle se sent en confiance. C'est aussi une sensorielle, une gourmande et une épicurienne.


Nous fêtons également les Isaline et Marie-Jeanne


Dicton météo du jour : «Le temps qu'il fait le jour de la Sainte-Isabelle, dure jusqu'aux Rameaux »


Une citation du jour : «Qui sait si vivre est ce qu'on appelle mourir et si mourir c'est vivre ? » Euripide


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Aujourd'hui c'est votre anniversaire :


Votre mémoire vous fera défaut aujourd’hui. Par omission ou par négligence, vous oublierez un nombre considérable de choses : votre porte-feuille, vos clefs, vos rendez-vous… Vos proches ou votre partenaire repasseront systématiquement derrière vous pour s’assurer que vous n’avez rien perdu. Collez des post-it partout, ce ne sera pas inutile !


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

C'était généralement le 4e jour du mois de ventôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du troène.




 
Troène commun, Ligustrum vulgare  



 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Célébration :


22 février : Journée Mondiale du Scoutisme


En 2007, la journée mondiale du scoutisme coïncidera avec le centenaire du scoutisme... une occasion de jeter un oeil neuf sur les "boy scouts" et leur fondateur Lord Robert Baden-Powell...

Un peu d'histoire...

Le fondateur, B.P., convaincu que l'on pouvait apporter énormement à des jeunes en leur proposant de devenir "acteurs" de leur propre éducation, a jeté les bases du scoutisme lors d'un premier camp devenu célèbre dans l'île de Brownsea... faire vivre des jeunes en autonomie, avec un jeune à leur tête, les amener à se prendre en charge dans le respect d'un code commun, la "loi scoute"...

De ce premier camp réunissant au maximum une dizaine de personnes sont nés en quelques années de très nombreux mouvements scouts dans tous les pays (sauf totalitaires...) représentant au niveau mondial plusieurs centaines de milliers de scouts, guides, éclaireurs, louveteaux, etc...

Le scoutisme aujourd'hui...

Même si les effectifs ne sont plus ceux de l'immédiat après seconde guerre mondiale, le scoutisme fait toujours vibrer de nombreux jeunes, que ce soit en France, dans toute l'Europe ou dans le reste du monde... Des rassemblements internationaux sont organisés périodiquement (jamborée, eurojam) et chaque été de très nombreux camps s'installent dans les campagnes, généralement en dehors des sentiers battus !

En savoir plus

Chaque association dispose de son propre site internet et nous vous invitons à en découvrir quelques uns (liste non exhaustive et totalement arbitraire)





@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Intermède poétique :







@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Art et culture :


1619 - le 22 février
Vertiges
Dans la nuit du 21 au 22 février 1619, les hommes de main du duc d'Epernon sont tout particulièrement inquiets. En effet, le duc a pris sur lui de faire évader Marie de Médicis de Blois, malheureusement au dernier moment cette dernière est en proie à une peur panique du vide. Après une longue discussion, celle-ci enjambe enfin le rebord de sa fenêtre et descend une première échelle, comme si elle descendait un escalier, la tête tournée vers le vide. Tremblante, elle fait contre mauvaise fortune bon coeur et continue sa descente, sa cassette de bijoux fermement tenue entre ses bras. Arrivée à la terrasse elle refuse alors de continuer son parcours d'acrobate et, préfère se faire rouler en bas d'une pente, enroulée dans son manteau, plutôt que d'emprunter une autre échelle. C'est avec un soulagement immense que le duc et ses acolytes voient arriver la reine mère, une fois au complet ils ont pour but de rassembler une armée et de combattre Louis XIII, le fils de Marie de Médicis. Il faudra tout de même pratiquement sept mois et l'intervention du cardinal de Richelieu pour mettre fin à cette bouderie familiale.



1940 - le 22 février
Intronisation du nouveau dalaï-lama
A 5 ans, Lhamo Dondrup est reconnu comme étant la réincarnation du quatorzième dalaï-lama. La cérémonie d'intronisation a lieu à Lhassa, la capitale du Tibet, où il reçoit le nom de Tenzin Gyatso. En 1959, le dalaï-lama, fuyant l'invasion chinoise du Tibet, se réfugiera en Inde.



 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 


Quelques Naissances du jour parmi d'autres :


1745 : Jean-Antoine Roucher, poète français († 25 juillet 1794).


Le printemps de Jean-Antoine Roucher
 
Voici le début du très long poème Les Mois, avec l'orthographe originale ("printems", "nèges" ...) 
 
Mars  
 
Grossis par le torrent des nèges écoulées,
Les fleuves vagabonds roulent dans les vallées ;
Et les rochers de glace aux Alpes suspendus,
Sous un ciel plus propice amollis et fondus,
Se changent en vapeurs, et pèsent sur nos têtes.
La mer gronde ; les vents précurseurs des tempêtes
Courent d’un pôle à l’autre, et tourmentant les flots,
Entourent de la mort les pâles matelots.
Mais du joug de l’hyver la terre enfin se lasse :
La terre, trop long-temps captive sous la glace,
Lève ses tristes yeux vers le père des mois,
Et frissonnante encor remplit l’air de sa voix.
 
 
Dispensateur du jour, brillant flambeau du monde ;
Des vapeurs, des brouillards perce la nuit immonde ;
Impose un long silence aux aquilons jaloux,
Et rens à mes soupirs le printems mon époux.
 
 
(...) 

1851 : Jacques Gay, peintre français († 6 mai 1925)


 


1864 : Jules Renard, écrivain français († 22 mai 1910).


 


Biographie de Jules Renard
C'est son enfance malheureuse dans une famille désunie qui fournira à Jules Renard la matière de son oeuvre. Originaire de la Mayenne, il monte à Paris, prépare l'Ecole normale supérieure mais arrête ses études pour se consacrer à la littérature. C'est entre 1887 et 1889, alors qu'il vivait dans la misère, qu'il écrit 'Les Cloportes', première version de son célèbre 'Poil de carotte' qui ne sera publié qu'après sa mort. Mais d'autres romans comme 'L' Ecornifleur', ou des pièces de théâtre telles 'Le Vigneron dans sa vigne', lui apportent le succès. Il part alors vivre à la campagne, où il rédige son journal et rassemble des réflexions, des critiques sur le monde littéraire et sur les illusions du style. Son oeuvre entière, tendue vers une observation cruelle et incisive de la société et des relations familiales, est portée par un style laconique, véritable 'réalisme de silence' dont la littérature contemporaine s'est inspirée dans certaines de ses recherches.


« Qu'importe ce que je fais ! Demandez-moi ce que je pense »
Jules Renard
 

1944 : Johnny Winter, musicien américain.





1949 : Roland Marx, poète, écrivain et parolier français.



J'attends (Roland Marx / Gérard Delon)
envoyé par lebateleur. - Films courts et animations.



1972 : Rolando Villazón, ténor mexicain.





1974 : James Blunt, chanteur britannique.






 
 
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Une sortie cinéma de la semaine :


La Petite chambre


Synopsis :C'est une histoire de coeur. Celui d'Edmond n'est plus très solide. Mais il bat au rythme d'une indépendance farouche, celle qui lui fait refuser l'idée même d'entrer en maison de retraite, celle qui le pousse à refuser les soins de Rose, qu'on lui envoie comme infirmière à domicile. Papy fait de la résistance ? La jeune femme lui tient tête. Elle sait le tumulte qui saisit un coeur quand il faut accepter l'inacceptable. Le sien n'est pas encore remis.Un jour, une mauvaise chute oblige Edmond à accepter l'aide de Rose..






@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Un livre, une bande dessinée, au hasard


« Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire
J' ai la certitude d'être encore heureux. » Jules Renard


MAIS LE FLEUVE TUERA L'HOMME BLANC



P
atrick Besson








Fleurs du Mal africain

Roman d'espionnage à plusieurs voix, le nouveau livre de Patrick Besson est un portrait de l'Afrique subsaharienne, où la Beauté et la mort dansent un étrange ballet


Il y a le roman russe, le roman français, le roman d’espionnage ou le roman africain, et il y a le roman bessonnien, mélange de tout cela mais surtout représentant de sa propre et singulière forme : à la fois classique et inventive, foisonnante et très maîtrisée.

Patrick Besson a écrit parmi les meilleurs romans français de ces trente dernières années (Dara, Vous n’avez pas vu ma chaîne en or?, Et la nuit seule entendit leurs paroles), des livres empreints d’humour (celui qui flirte avec le jubilatoire mauvais goût ou le jeu de mots désarmant), de gravité discrète et d’esprit vif. Son nouveau roman s’inscrit dans cette lignée et impressionne par sa densité après d’autres, faussement légers, dont on retrouvera ici les thématiques : le féminin, la paternité, l’argent, la trahison et le passage du temps sur les visages, les corps, les convictions et les sentiments.

Mais le fleuve tuera l’homme blanc comporte six parties et autant de points de vue gravitant autour du fleuve Zaïre, entre Brazzaville, Kinshasa et le Rwanda, entre 1987 et 2007. Ample et documenté, sans concessions pour l’Occident comme pour les dirigeants africains, il a pour point d’orgue le génocide rwandais de 1994, auquel on assiste aux côtés des hommes de la milice interahamwe au «travail» ou des Tutsis décimés.

Jamais manichéen, Besson évoque aussi les décisions politiques, locales et internationales, qui menèrent à la tragédie, de la colonisation aux appels plus récents à la démocratie, récupérés par les services secrets de plusieurs pays.

Mais ce n’est pas un livre sur le génocide rwandais. C’est, plus largement, le roman d’une Afrique dévorée par la corruption et l’Histoire; un livre sur le dialogue malaisé du Nord et du Sud, des races, des cultures, des hommes et des femmes, des membres d’une même famille; un livre sur cette force centrifuge qui pousse vers son semblable plutôt que vers l’autre.

Exceptions à la règle, plusieurs couples mixtes se formeront par amour ou par intérêt au sein d’une foule d’individus dont on ne sait lequel tire vraiment les ficelles de l’intrigue : Elena Petrova et Bernard Lemaire, l’espionne du KGB installée à Brazzaville et l’intellectuel communiste recruté pour écrire une biographie du président Sassou N’Guesso (également personnage du livre); Christophe Parmentier et Tessy Estio : un ingénieur de Total venu au Congo pour affaires, sur lequel a jeté son dévolu sur l’étudiante de 23 ans, déjà mère et en quête d’un porte-monnaie; Blandine de Kergalek, officier retraitée de la DGSE reprenant du service pour le compte privé des Tutsis, qui va trouver en Mariko, touriste japonaise nymphomane, la possibilité de faire revivre sa fille morte prématurément…

Ces liens seront tressés les uns aux autres, mouvants tels les points de vue et les lieux entre lesquels circulent les protagonistes comme sur une carte d’état-major, dessinant un labyrinthe dans lequel l’auteur enferme peu à peu son lecteur. Pourra-t-il en sortir, comme les personnages du livre, qui veulent croire au hasard plus qu’à la fatalité (une génération après l’autre, ils semblent refaire les mêmes erreurs) et à la mort, omniprésente dans le livre?

«L’inoubliable nuit du 6 au 7 à Kigali. La peur devenue une chose. Une personne. Plantée dans toutes les pièces de toutes les maisons, à tous les coins de toutes les rues. La peur tutsi des Hutus, la peur hutu des Tutsis, deux peurs qui avaient la même figure blafarde, les mêmes yeux exorbités, la même silhouette lourde et malheureuse, les mêmes sons moites.» Patrick Besson, à son habitude, avec décontraction et l’impressionnante énergie qui porte son récit, assène les vérités tour à tour désarmantes, amusantes ou indécentes.

«Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?/Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;/Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,/Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien», lançait Baudelaire à la Beauté dans un poème des Fleurs du mal. L’auteur semble interpeller de même les femmes de son roman, dont certaines, sublimement belles de fierté noire, créent le silence et le chaos sur leur passage.

La laideur, le Beau, sont-ils l’œuvre des hommes ou œuvre de Dieu? Cette question semble traverser tout le livre, s’incarnant dans les êtres comme dans les situations – tragiques et répugnantes tels les meurtres, touchantes et fécondes tels une naissance, une conversation, un geste, un regard. S’il n’y répond pas directement et se permet, avec la manière insolente qu’on lui connaît, de titiller les responsabilités de ceux dont on aurait pu attendre la protection (prêtres criminels, notamment), Patrick Besson invite à une pertinente réflexion sur le Sacré.

«Faire le Mal au nom du Bien est la façon la plus agréable et donc la plus répandue de faire le Mal», se justifie l’immoral Père Rwabango. Une réflexion qui s’étend à l’art et la création, dont la Beauté et l’immortalité sont les raisons d’être. Laisser une trace dans l’Histoire – sanglante comme un crime, littéraire comme un roman, vivante comme un enfant à qui transmettre un peu de soi –, voilà ce qui semble mouvoir tous ses personnages, à n’importe quel prix. Verlaine, le poète préféré de Blandine de Kergalek, ne l’écrivait-il pas dans son dernier poème? «La vie enfin fleurie au bout, s’il faut, des lames.»

SABINE AUDRERIE



Sources : http://www.la-croix.com/livres/article.jsp?docId=2391608&rubId=43500











@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 

Plaisir du jour trouvé sur le net :





_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Fév - 07:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 216
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 11:53 (2011)    Sujet du message: mardi 22 février 2011 Répondre en citant

Les troënes, ça a une odeur spéciale, mi-figue,mi-raisin, on croit qu'on aime et puis soudain ça devient presque putride, mais j'aime le mot, peut-être à cause du tréma. 
 
Bien sûr que j'aime la prière du chat qui ne demande rien à personne, et puis il a une trés belle voix[ celui qui dit le poème, parce que la beauté de la voix du chat, ben ça dépend, pas toujours au mois d'août, c'est sur] 
 
Jules Renard, honte sur moi je n'ai jamais lu, même pas Poil de carotte.Pour ma défense, je dois dire que je préférais Jack London ou Les secrets de la Mer rouge.Les romans misérabilistes n'ont jamais été mon fort, on ne m'a jamais appelée Margot. 
 
J'aime James Blunt à cause de sa musique et de la colorature de sa voix[ les paroles, bof, je t'aime, je te veux, blabla..] 
 
Quant à l'extrait de film, je ne suis pas sure d'être en mesure de faire un commentaire, ça touche un nerf, mais c'est certainement un trés bon film. 
 
à demain 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Fév - 21:20 (2011)    Sujet du message: mardi 22 février 2011 Répondre en citant

bon y en a des trucs à dire à lire

sympa le rappel des scouts. j'ai "fait" un an de louveteau et les scouts de 12 à 18 ans, j'ai donc été sous-chef deux ans (on est scout de 12 à 16 ans

après j'ai été vivre seul et j'ai dû travailler le soir après l'école donc le scout :-'

mais j'aimais bien

les fleurs que tu présentes, je connais rien mais le nom est superbe

le clip de blues, j'aime moins : je préfère le bues bien root : je te conseille Skip James. bon, j'en avais déjà parlé sur youtube. tu étais peut-être encore là, lol

prière au chat c'est super; la voix du mec : trop génial

James Blunt, connais pas du tout mais c'est cool.

c'est un truc pour le matin, je pense :-)

la bande annonce de la petite chambre, ça donne envie mais ça a l'air quand même triste, non ?

qu'y avait-il encore

ah oui, le poème ancien extrait de "le mois",

c'est sublime, tout simplement sublime.

moi j'aime pas trop lire des poèmes comme ça, après je suis gêné avec mes petits trucs !

à la foire du livre de Bxl, j'ai acheté un recueil de poésie, dès que j'ai deux minutes, je vous raconte ça dans la bonne rubrique !

je regarde à nouveau : non, le parolier français, c'était pas trop ma tasse de thé. dsl

bien à toi,

Mél.

à demain :-)


Revenir en haut
Bernadette CHABERT
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 12 Mar - 16:34 (2011)    Sujet du message: mardi 22 février 2011 Répondre en citant

Cela me transporte à... quelques années (pour ne pas dire beaucoup! Razz ) en arrière, à une ISABELLE, une copine de lycée et de voisinage! Le bon temps insouciant...! D'ailleurs, c'est un très beau prénom et je lui fait un coucou, (à Isabelle du Souveyron...) elle se reconnaîtra si elle passait par harsard près des lézards. Alors,  MELENEA, voici un éphéméride très complet, qui nous en dit long sur les "isabelles" et ce qui s'y rapporte!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:09 (2016)    Sujet du message: mardi 22 février 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> L'éphéméride des Lézards -> Ephéméride et Almanach du jour Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com