Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Printemps
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Capricorne
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 215
Localisation: Angers

MessagePosté le: Mar 22 Mar - 09:53 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

 

L’hiver est en colère,   
Inachevée sa saison,   
Le printemps accélère   
Enfin sa déclinaison.   
Voici la primevère   
Et puis les prématurés   
Poèmes des trouvères   
Et la glace dénaturée ;   
 

Gazouillis de la source,   
Les insectes vrombissants,   
De l’amour dans leurs courses,   
Ils libèrent tous leurs sens.   
Les humains en font de-même   
Car c’est la fête à tout cœur,   
Des mots doux et des « je t’aime »,   
S’illuminent avec douceur   
 

Et voici le cloporte   
Qui cherche à se rechausser,   
Mais le diable l’emporte,   
Chausseur est embarrassé ;   
Le coquelicot chipote   
La belle place au bleuet,    
Même la brave taupe,   
Montre le bout de son nez.   
 

Le hérisson se pique,   
Avec beaucoup de fierté   
D’avoir un dos magique   
Et sans animosité.   
Voici petite libellule,   
A peine sortie des eaux,   
Libérée de sa bulle,   
Elle s’envole aussitôt   

 

Enfin le capricorne   
A la carapace dorée   
Et ses deux belles cornes   
Que nul ne peut adorer,   
Car elles sont l’emblème   
De tous les maris trompés,   
A qui l’on dit « je t’aime »   
Avec beaucoup de toupet ;    
 

Mais oublions ce diadème   
Pour ne penser qu’au printemps,   
Car il en vaut la peine,   
On l’attend depuis longtemps.   
Et puis la sauterelle   
Aux pattes de trébuchet,   
En oublie ses propres ailes   
Et préfère toujours sauter.   
 

La mante religieuse,   
Qui recommence à prier   
Pour le mâle qu’elle zieute   
Pour, las, le faire expier.   
La brillante lampyre   
Qui s’illumine en luisant,   
Et mes vers ne sont pires   
Que ces femelles vers luisants   
 

L’hiver est en colère,   
Fermons-lui la porte au nez,   
Jouons aux coléoptères,   
Voici le printemps qui naît.   
 

Capricorne, le 22/03/2011  

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Mar - 09:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 08:35 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

" Enfin le capricorne
A la carapace dorée
Et ses deux belles cornes
Que nul ne peut adorer,
Car elles sont l’emblème
De tous les maris trompés,
A qui l’on dit « je t’aime »
Avec beaucoup de toupet ;
"

Capri, tu as trouvé le moyen de te placer, avec une certaine finesse, dans ce poème printanier. mais dis-donc, tu ne te donnes pas le beau rôle !

je l'ai trouvé, ce poème, un peu facile, à vrai dire. Et légèrement maladroit. C'est sans doute du à ta volonté de faire des rimes et de la métrique à tout prix. Du coup, le vocabulaire, je le sens un peu obligé. Et l'ensemble un peu fade.

Un peu trop "p'tites fleurs et p'tits oiseaux" pour moi, désolée.

Je ne demande pas "le sacre du printemps", mais quand même, un peu plus de passion, peut-être.

Enfin, je cause, mais je n'ai rien écrit sur le sujet...

Faut pas faire attention, c'est pas la diplomatie qui m'étouffe, en ce moment.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Capricorne
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 215
Localisation: Angers

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 09:29 (2011)    Sujet du message: A ma bergère préférée Répondre en citant

A MA BERGERE  PREFEREE  


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 
Te voilà prompte et rapide ma chère Nine,  
A donner de la voix aux tons forts acérés,  
La forme et puis le fond que tu as censurés  
Avec de purs poisons, plus forts que la strychnine.  
 

J’en ai pris plein le cœur, sous ta dure canine  
Et me voila déçu, surtout désemparé,  
Devant ton jugement, je suis désespéré  
Car bien sûr je connais ta verdeur féminine.  
 

Critiquer mes beaux vers de façon éhontée  
N’est pas original  et surtout sans bonté,  
Mais facile à jouer sans écrit similaire.  
 

Poétesse, merci ! L’odeur de ton encens  
M’indispose et ternit mon écrit tutélaire,  
Dérangeant ma raison en altérant mes sens.  
 
Capricorne, le 28/03/2011  


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 10:59 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

" Critiquer mes beaux vers de façon éhontée
N’est pas original et surtout sans bonté,
Mais facile à jouer sans écrit similaire.
"

C'est justement ce que j'ai dit dans mon commentaire ! Je me cite moi-même : " Enfin, je cause, mais je n'ai rien écrit sur le sujet... "

Si tu veux de l'hypocrisie, faut le dire, mais c'est pas chez moi que t'en trouveras.

Je salue ton travail versifié, mais il ne m'a pas emballé. J'emballe le bouquet, dès fois que ça passe mieux.

Quoi dire de plus ?

Tu ne supportes décidément pas autre chose que des éloges. Je te suggères d'y aller de ta critique, authentique, au sujet de mes poèmes.
Trois lignes pour dire "merveilleux, mes bisous mes amitiés", ça frise l'indifférence, et je m'en passe volontiers.

Je me lasse également de tes réponses en sonnet, dont je salue malgré tout le savoir faire.

Nine, sans bonté !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Capricorne
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 215
Localisation: Angers

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 12:56 (2011)    Sujet du message: Pardon !!! Répondre en citant


 

 
Oh je vous ai trouvé bien trop acariâtre,   
Sonner en votre honneur, me reste si plaisant,   
Que je suis très déçu de n’être courtisant   
A genoux à vos pieds comme un pauvre bellâtre.   
 

Mais ne vous croyez pas sur scène d’un théâtre,   
Mes éloges sont forts, même un peu partisan,   
Je ne suis pas Marot, je ne suis pas Tarzan   
Ni un coupeur de poils en deux ou même en quatre.   
 

Mais rassérénez-vous, à ainsi vous biler,   
Vous n’êtes point mouton pour aussi nous bêler,   
Je vous donne un conseil : soyez donc plus gentille !   
 

Car il ne sert à rien de jouer le taureau   
Et dédaignez ainsi ma vile banderille   
Que je vous enverrai en gentil pastoureau.   
Capricorne, le 28/03/2011   


Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Mar - 02:39 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

wahouuu ! je tombe sur cette joute entre nine et capricorne... Elle m'a inspiré ces quelques vers que je vous livre et que j'intiitule :

Mais de quoi je me mêle ?

Se battre à coup de rimes je trouve l’idée bonne
J’avouerai moi aussi que cette ode au printemps
Bien qu’agréable à lire sent un peu la braconne
Avec tout ce bestiaire volant, piquant, rampant.

Je savais que l’auteur préférait les vers libres
Et que la franche Nine dit très bien ce qu’elle pense
Heureux celui pour qui elle dira : je vibre
Tes vers chantent si bien qu’en les lisant je danse

Vois-tu cher Capricorne je viens en pacifiste
Je me sens trop petit pour te faire la guerre
Si tu es franc-tireur et Nine loyaliste
Forcément, un moment… « Ça ne peut plus le faire » 

Elle te la fait savoir et tu as su répondre
Si l’entomologiste m’a juste un peu distrait
Sache que j’ai aimé ta vigoureuse fronde
Ton orgueil arbalète propulse de beaux traits

Dans tes sonnets les vers à chaque fois font mouche
C’est dire à quel point les mots peuvent blesser.
Mais vous sortez grandis de cette escarmouche,
A bas le dithyrambe, vive les cœurs blessés !

Car le premier nous trompe sous l’habit du flatteur
Même si les seconds regimbent et se cabrent
Car on ne peut toujours, piqué dans son honneur,
Rendre un doux baiser pour chaque coup de sabre.

Louis


Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Mar - 02:48 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

Capricorne a écrit:


 


 
Oh je vous ai trouvé bien trop acariâtre,    
Sonner en votre honneur, me reste si plaisant,    
Que je suis très déçu de n’être courtisant    
A genoux à vos pieds comme un pauvre bellâtre.    
 

Mais ne vous croyez pas sur scène d’un théâtre,    
Mes éloges sont forts, même un peu partisan,    
Je ne suis pas Marot, je ne suis pas Tarzan    
Ni un coupeur de poils en deux ou même en quatre.    
 

Mais rassérénez-vous, à ainsi vous biler,    
Vous n’êtes point mouton pour aussi nous bêler,    
Je vous donne un conseil : soyez donc plus gentille !    
 

Car il ne sert à rien de jouer le taureau    
Et dédaignez ainsi ma vile banderille    
Que je vous enverrai en gentil pastoureau.    
mais de quoi je me mêle

je le reposte car j'ai vu une faute 

Mais de quoi je me mêle ?

Se battre à coup de rimes je trouve l’idée bonne
J’avouerai moi aussi que cette ode au printemps
Bien qu’agréable à lire sent un peu la braconne
Avec tout ce bestiaire volant, piquant, rampant

Je savais que l’auteur préférait les vers libres
Et que la franche Nine dit très bien ce qu’elle pense
Heureux celui pour qui elle dira : je vibre
Tes vers chantent si bien qu’en les lisant je danse

Vois-tu cher Capricorne je viens en pacifiste
Je me sens trop petit pour te faire la guerre
Si tu es franc-tireur et Nine loyaliste
Forcément, un moment… « Ça ne peut plus le faire » 

Elle te l'a fait savoir et tu as su répondre.
Si l’entomologiste m’a juste un peu distrait
Sache que j’ai aimé ta vigoureuse fronde
Ton orgueil arbalète propulse de beaux traits

Dans tes sonnets les vers à chaque fois font mouche
C’est dire à quel point les mots peuvent blesser.
Mais vous sortez grandis de cette escarmouche,
A bas le dithyrambe, vive les cœurs blessés !

Car le premier nous trompe sous l’habit du flatteur
Même si les seconds regimbent et se cabrent
Car on ne peut toujours, piqué dans son honneur,
Rendre un doux baiser pour chaque coup de sabre.

Louis
   


Revenir en haut
Capricorne
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 215
Localisation: Angers

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 06:38 (2011)    Sujet du message: MERCI LoUIS Répondre en citant

MERCI  LOUIS    
 

 

Merci Louis pour ton élégance    
Qui ravit pleinement mon cœur    
Prêchant la non-belligérance    
En écartant toute rancœur.    
 

Car nos sentiment, les écrire    
En jolis vers bien peaufinés,    
C’est très plaisant, comme un sourire    
Que l’on adresse à nos puis-nés.    
 

En ton honneur voici poème,    
Celui-ci aspire à la paix    
Avec Dame Nine que j’aime,    
Je ne veux point tirer l’épée.    


 


 
DE  MON  TONNEAU    


 


 
Vous êtes Madame une très admirable muse,    
Grâce à vous mon crayon éternue en toussant,    
 Traçant des mots émus qui vont obéissant    
A cette mine d’or qui en riant s’amuse.    
 

Nulle mauvaise idée en cet endroit ne ruse,    
Mon écrit se veut beau et très compatissant    
Sans mauvaises odeurs nous empuantissant,    
Et cela vous sied bien et moi je m’en amuse.    
 

Mais je vous dis merci d’aussi bien m’inspirer    
Car j’étais en panne ne pouvant aspirer    
Vous dédier à vous, cet étrange poème.    
 

Ce sonnet sansonnet, ô vilain étourneau    
Qu’en son vol vous échoit en son plus joli thème,    
Vidant son élixir de son plus vieux tonneau.    
 
 
 

 

Le 29.03/2011    


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 09:59 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

Cet échange mériterait d'être déménagé dans la rubrique duo/duel ! Ou plutôt trio/truelle ^^

J'aurai aimé qu'on me tienne au courant quand même : je n'ai pas réclamé d'être la muse de quelqu'un. Ce sont des choses qui se décident en commun, non ? Enfin, peut-être pas, je n'en sais rien, en fait.

Toujours est-il que c'est en tant que poète que je me suis inscrite ici. Mais vu que ma plume est sèche, faudrait que je songe à me reconvertir.

Je vais relire l'ensemble du sujet, j'avoue que je suis allée un peu vite... et que je commence à n'y plus rien comprendre. Faut dire que ça va à une vitesse ! (J'ai jamais adoré le TGV)

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Muse
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Mar - 20:07 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

Bonjour Capricorne.

je venais vers toi dans l'intention de te proposer mes services de muse, mais hélas, je vois que la place est déjà prise par ma voisine Nine. Et qu'apparemment, tu n'as guère besoin d'une autre inspiratrice.
Tes poèmes sont magnifiques, et je me suis régalée de ma lecture. Rien à dire, c'est vraiment un travail de professionnel.
Soit dit en passant, elle te le rend bien mal. Je me disais bien aussi, pour la connaître un peu, je trouve qu'elle respire la méchanceté : un regard ne ment pas.

Bravo aussi à Louis. Je me suis régalée à lire ton poème. je vois que j'ai affaire à de vénérables faiseurs de vers.
La barre est haute ! Je vais réfléchir à deux fois avant de publier mes petites poésies. ou prendre des cours, peut-être, si tant est que la poésie s'apprenne. Et dire que Nine m'avait parlé d'amateurisme, elle devrait quelques fois se remettre en question !

Muse


Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Mar - 22:17 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

Je te rassure nine, j’apprécie les remarques sur les « choses » que je poste. Je n’aimerais pas me fâcher avec quiconque sur ce site. Je vois que tu t’interroges… avec un fond d’inquiétude ? Je ne sais pas.
 

Si l’on présente un poème aux lézards c’est pour jouer le jeu. Mais chaque lecteur a sa vision de la beauté littéraire. Que faut-il préférer ? Une petite remarque ou l’indifférence ? Toi tu as pris le parti de dire si ça te plaît ou pas, d’autres n’oseront jamais.
 

Que dire ? Après tout le petit microcosme qui gravite sur ce site n’est jamais qu’un reflet de ce que sont les humains.
 

A ce propos tu n’as rien dit sur le ghasel que je t’ai envoyé. D’ailleurs l’as-tu reçu ? C’était mon petit challenge d’écrire sous la contrainte. N’aie pas peur de me dire ce que tu en penses. J’en ai vu d’autres tu sais. Et je connais mes limites.
 

En attendant je ne peux résister à l’envie de dire à Capricorne que ces derniers vers pouvant exprimer tantôt la morgue et tantôt la tendresse me font penser un peu au style donné à Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand.
 

Pour l'instant on m'a très peu griffé ; mais à mon âge on n'est plus à une cicatrice près, paroles d'un balafré, moins riche en euros qu'un certain Ribéry mais multimillionnaire en vers lus ou écrits.
 

Je suis pour la paix des ménages. Au fait que veux-tu dire par trio/truelle ?

louis


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 09:17 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

salut le balafré !

trio/truelle ? C'était juste un féminin bancal de duo/duel. Comme jeu de mots, y'a mieux, je te l'accorde.

Si j'ai bien compris, tu n'as pas cru un seul instant à l'existence de Muse, tout droit sortie de mon esprit tordu.

J'ai bien lu, et enregistré, tes réflexions ci-dessus, et les questions que tu poses.

Personnellement, je préfère une, ou même plusieurs petites remarques, à l'indifférence. Et j'aime encore mieux quand ces remarques s'accompagnent d'un minimum d'argumentation. Les commentaires de trois mots élogieux et d'une formule de politesse, je m'en passe. Pour moi, c'est comme pas de commentaire du tout. Aussi frustrant, en tout cas.

C'est peut-être pour ça que j'ai pris le parti de dire ce que je pense, lorsque je commente. Ce n'est pas toujours facile, et il faut de la diplomatie. J'en manque cruellement, je le sais. Mais je me soigne...

Mais je ne peux pas forcer les gens à me dire franchement qu'ils n'aiment pas ce que j'écris. Tu as raison, certains n'oseront jamais. Ou ne s'intéressent peut-être qu'à leur propres écrits.

A propos de ton ghazel (il y a bien un Z), je ne sais pas ce qui s'est passé, mais je n'ai pas été notifiée. Je suis allée le lire et en parler. Aux aurores (le changement d'horaire m'a un peu bousculée, apparemment !)

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 797
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 13:05 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

à trop vouloir commenter, on en oublie sa muse
et à trop s'amuser, commentaire ce frite...
(Quand je n'aime pas, je ne commente pas, du moins pas toujours ^^)
Capricorne dit, qu'il en a la muse infuse en ce moment
Je le comprends
je n'aime pas ses long vers qui ne rythme en rien...
Je n'en fais pas pour autant une des confitures
je n'aime pas chez lui, c'est longue poésie, sans queue ni tête
Ce n'est pas pour autant, une gène en sonnet, que j'apprécie bien fort
je n'aime pas aussi, ses airs de complaisance, qu'il se donne à jouer ^^
Mais, j'en aime la bête, pour le mal quel se donne, à nous faire jaser...

_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar - 13:59 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

pour ma part, ces joutes verbales / écrites m'insupportent au plus haut point. je reste persuadé que l'on peut commenter sans que cela dégénère; utopie, quand tu nous tient... je l'ai déjà dit plusieurs fois à Mél., on ne respecte en rien la charte du forum

donc je m'en tiens au texte de Capricorne, le texte qui devrait être le seul à être commenté selon moi.

je l'ai donc relu ton texte Capricorne et je l'ai apprécié en partie. les longs poèmes ne sont pas ma tasse de thé et ce pour des raisons évidentes; il est quasiment impossible de maintenir une écriture de qualité sur 8 strophes.

à la lecture de ton écrit, cela se vérifie. si les quatre premières strophes m'emballent : le ton est guilleret, le tout bien mené (la bagarre féroce entre deux saisons est un bon sujet; en tous cas, ici, bien traité), après cela se gâte et le lecteur perd en concentration

je mets juste en exergue quelques vers qui auraient plus leur place dans un conte ou une mini-nouvelle (la poésie exige une certaine exigence de plume, les contes et nouvelles aussi d'ailleurs, lol)

"La mante religieuse,
Qui recommence à prier
Pour le mâle qu’elle zieute
Pour, las, le faire expier."


cela dit, je ne nie pas que tu as une imagination débordante; le tout est de parfois la canaliser.

alain.


Dernière édition par spock27 le Jeu 31 Mar - 08:34 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar - 23:03 (2011)    Sujet du message: Printemps Répondre en citant

Bonsoir Nine
 

Merci pour l’explication du jeu de mots. Nous étions trois sur le rocher… et truelle, c’est pour la rime. Si, si, ça passe.
 

Pour ce qui est des remarques il est vrai que certaines peuvent blesser. De cela il faut être conscient. En même temps si on ne monte jamais sur scène pour chanter on est sûr de ne pas recevoir de tomates.
 

Je dis souvent que les critiques nous obligent à cultiver notre humilité.
 

Je me souviens un jour, il ya quelques années, j’avais posté des poèmes sur un site qui le permettait. Une personne était emballée par ce que j’écrivais, alors je produisais.
 

Un jour à propos d’un poème avec lequel j’évoquais le début de l’automne (encore une histoire de saison) je me suis pris la claque de ma vie. Un lecteur avait écrit texto :
 

Je suis venu, j’ai lu, je suis repartu.
 

Sur le coup ça fait mal. Je suis aussitôt allé voir ce que lui écrivait. C’était un vrai poète je ne pouvais pas le nier :
 

Alors humblement j’ai répondu :
 

Je suis venu, j’ai lu et ça m’a plu.
 

Et j’ai ajouté que jamais je n’avais eu la prétention de me prendre pour un poète. Même Claude Nougaro disait qu’il n’en était pas un ; ça n’empêche pas qu’on puisse écrire des petites choses intéressantes. D’ailleurs Mel me l’a écrit à mes débuts pour me débloquer car j’avais un peu la trouille du ridicule. Tu t’inscris sur le site et le premier « truc » qui t’est donné à lire c’est

                                                                « Songes de miroir »
 

Hou la la ! que je me suis dit, la petit Mab elle t’envoie au casse-pipe en te demandant de rejoindre les lézards…
 

J’ai vu qu’il y a avait sur ce site beaucoup de poèmes archivés. De temps en temps j’irai farfouiller un peu. Si je trouve ça bien je le dirai. Si ça me laisse indifférent je ne dirai rien car je suis incapable de jouer au critique. Pas assez érudit pour ça.
 

Mais je te le redis, moi ça me plaît qu’on me corrige et qu’on me signale les points faibles. Je ne peux pas croire que tu sois fondamentalement méchante. Tu es tout simplement franche du collier. Mais tu connais l’adage : toute vérité n’est pas bonne à dire. La marge de manœuvre est faible pour dire sans blesser.
 

Décidément ce « printemps » de Capricorne il fait couler de l’encre.  

Louis


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:44 (2017)    Sujet du message: Printemps

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com