Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comme un essaim d’abeilles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards se challengent -> Archives des challenges
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 16:28 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant






Comme un essaim d’abeilles


(La cinquième position)




Avant de rejoindre les cieux


Elle a fait quatre pas, un petit entrechat.
Graciles, arrondis, corolle que ses bras


Qui s’inclinent en un adieu.


Elle a dit quatre mots qu’ont dispersés les vagues
Perles d’eau que sa voix, serties sur une bague


Où coule un reflet de ses yeux.



*


Avant de quitter notre terre


Elle a exécuté sur le sable doré
Une arabesque folle du bout de ses pieds.


Quatre mouvements solitaires


Ont laissé sur le sol la silhouette sombre.
Ainsi s’est arrachée une âme de son ombre.


On crût entendre une prière.



*


À la cinquième position


Elle a sorti sa canne, a viré le bonheur
Accrochée à la barre, a crié sa douleur


Et donné des coups de bâton.


Plus n’est question d’aimer. Dans son cœur est le bris
Dans sa cheville en feu, la haine inassouvie


Et de vaines désillusions.



*


Avant de regagner les nues


Elle a fait quatre ronds en tapant du talon
Puis les pointes tendues, s’est envolée d’un bond


Dans un froissement de tissus.


Elle avait dans le corps la flamme du soleil
Où tourne et vire encor, comme un essaim d’abeilles


Une danseuse irrésolue.







__


Nine, le 26 4 2011


Dernière édition par nine le Sam 30 Avr - 07:44 (2011); édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Avr - 16:28 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 17:31 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Trop court et d'une ^^
Pas de rime ni de rythme et de deux Okay
Je ne vois pas les abeilles ? trois Evil or Very Mad
Larat - ni le miel de ce poème Mr. Green

(Une danseuse irrésolue.) j'aurais dis, une danseuse et toile ^^
Mais bon à chacun ses goûts

Marco - à larat, je viens de le relire calmement et là, il m'a plus
même plus que plut ^^
Appart lol la danseuse qu'irrrésolue ? elle résolue quoi au fait ^^
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 04:08 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Je suppose que tu t'es bien amusé à suivre mes conseils de vengeance dans la première partie de ton com, mais j'en retiendrai quand même quelque chose : ce poème est vraiment court. Était... car je l'ai rallongé d'une partie centrale. Sans doute ai-je trop peu d'inspiration pour ne pas être tentée de me débarrasser vite fait d'un poème, en quelques lignes et puis basta !
Pas sûr que mon rajout lui fasse gagner en qualité, mais bon, j'aurai essayé.

Pour ce qui est d' ''irrésolue", par contre, je maintiens. C'est ainsi que je la vois : "qui ne peut pas se déterminer", hésitante.

S'agissant des rimes, je pense que tu les as vues, et que tu me fais courir, mais tu vois, je cours.

Pour le rythme, c'est plus difficile. Il y a alternance d'octosyllabes et d'alexandrins, ce qui pourrait sembler suffire. Mais ça ne suffit parfois pas au lecteur, chacun a sa façon de lire, et je m'en suis aperçue plus d'une fois.

Voilà monsieur Marco, et merci pour tes remarques. Vois tu, j'en ai tenu compte (en partie)

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 253
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 09:54 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Ben, là, je dois dire que j'ai pas trop aimé.

Je suis placée devant deux alternatives: ou, c'est du facile, vite fait, un peu en écriture automatique[ et , crois-moi, je sais de quoi je parle, à part le poème sur mon Chichi, j'ai l'impression de ne faire que ça, en ce moment....], ou, cela va beaucoup plus profond, mais dans ce cas , il lui manque la troisième dimension que tu sais tellement bien nous donner, parfois!

Pardon, ma grande puce!

Danie
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 11:40 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Elle a dit quatre mots qu’ont dispersés les vagues

Franchement le QUE en QU'ont employé ici et d'une maladresse ?

[Elle a dit quatre mots, en dispersant les vagues] ou bien Elle a dit quatre mots, qui ont dispersés les vagues

Je préfère le en qui évite le qu'on, que ou qu'à ^^

elle avait dans le corps la flamme du soleil
Où tourne et vire encor, comme un essaim d’abeilles


Il y a là, jeu de mot, avec corps et en corps ou encor quoi que, encor, n'est pas dans le dictionnaire ^^
je ne l'ai pas vu ?

Comme quoi, toi aussi tu emplois de mauvais jeu de mots Mr. Green
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 253
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 14:30 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

là, t'es vraiment de mauvais poil , mon Marco, c'est pas pour dire...

la formulation de nine"Elle a dit quatre mots qu'ont dispersés les vagues", en plus d'être parfaitement grammaticalement correcte, a un sens différent de ce que tu proposes.,,ce sont les vagues qui chez Nine dispersent les mots,,,tes deux propositions veulent dire tout autre chose.

Quant au mot"encor", c'est l'orthographe poétique d'encore, utilisée par nombre de poètes de la Renaissance.

Allez, va donc à la Taverne, Madame Nymphe va se faire un plaisir de te requinquer avec un thé au gingembre.


Danie
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 05:46 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Pas la peine de me fatiguer, je cite Danie dans le texte, car c'est exactement ce que j'avais à répondre à tes remarques, Marco, sauf que j'ai pas réagi aussi vite


danimaidan a écrit:
là, t'es vraiment de mauvais poil , mon Marco, c'est pas pour dire...

la formulation de nine"Elle a dit quatre mots qu'ont dispersés les vagues", en plus d'être parfaitement grammaticalement correcte, a un sens différent de ce que tu proposes.,,ce sont les vagues qui chez Nine dispersent les mots,,,tes deux propositions veulent dire tout autre chose.

Quant au mot"encor", c'est l'orthographe poétique d'encore, utilisée par nombre de poètes de la Renaissance.


Danie


Je rajoute que j'ai choisi cette orthographe (encor sans E) pour respecter la métrique (12 syllabes). J'ai de plus l'impression que tu vois des jeux de mots partout... j'ai employé encor dans son sens premier : encore et pas en corps

Il y a une rime à l'hémistiche, voulue, par rapport au vers précédent, où là, j'ai employé corps dans le sens qu'il a naturellement. ce n'est pas ça que j'appelle un jeu de mot.

Je cesse là, j'ai vaguement l'impression que tu me cherches juste des poux. Du reste, tu es revenu sur la première version, sans dire mot de mon rajout.

Danie... ben, que veux-tu ? c'est sans doute du vite fait, je n'ai pas mis 15 jours à écrire ce poème, mais l'image me poursuit tout de même depuis un bon moment, et a eu le temps de prendre du sens. De l'écriture automatique, certainement pas, j'en suis absolument incapable.
J'avais pourtant l'impression que ce poème, sans être une merveille de profondeur, ne paraitrait pas à ce point superficiel. Peut-être que ce que j'ai voulu y dire, le sens, cette troisième dimension dont tu parles, n'est que dans ma tête, et invisible à la lecture. Tu me donnes envie de creuser encore un peu, histoire de faire passer quelque chose de plus profond, et qui, véritablement, est bien présent en moi. Et pas bien gai... c'est peut-être pour ça que je me suis censurée ? ?

Tant pis, j'étais tout de même satisfaite de ces petits vers, même s'ils paraissent sans prétention. je les trouve bien balancés, cadencés, et respectueux d'une métrique que j'aime utiliser, quand elle ne prend pas le pas sur le fond.

J'me fais des compliments, Very Happy ça me console !

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Avr - 23:17 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

bon, je réagis un peu tard. dsl, je bosse à l'appart. et je suis loin loin de la poésie, re-lol

ben moi, j'ai bcp aimé ton texte, Nine.

certes, on en revient à l'image de la ballerine; un peut trop flagrant peut-être mais j'ai utilisé la même image

la gestuelle est très bien suggérée, tu pars un peu dans tous les sens, j'arrive pas vraiment à saisir le "ton", "l'ambiance" que tu voulais distiller dans ton écrit

triste, gaie, je ne sais pas trop mais ça me va car, je me répète, le texte est très bien écrit; du coup, si l'intention de cette ballerine me semble un peu brumeux, mon imaginaire, lui, travaille, signe que l'écrit est bon, que le travail d'écriture a accouché d'une belle chose

"Avant de quitter notre terre"

là, ça m'intrigue évidemment

et j'aime aussi "
Graciles, arrondis, corolle que ses bras


Qui s’inclinent en un adieu."

il y a aussi une toute petite touche de mysticisme avec "la prière",

bien :-)

al.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 07:57 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Merci Spock, pour ton com sur lequel je reviendrai... J'ai plus trop le temps. Je viens de faire (encore) un rajout de strophe ( "À la cinquième position...." ) ... je m'enlise peut-être dans la catastrophe ^^

Une cinquième position pour une éventuelle troisième dimension... Je n'y tenais pas plus que ça, ce poème, à l'origine, me convenait dans sa superficialité. Suis pas sûre que ce soit une bonne idée, cette strophe là, je la trouve poussive. Mais bon, un poème, ça bouge parfois en fonction des coms.

Je reviendrai.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Dim 8 Mai - 03:01 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Oui, je voulais te dire que j'avais remarqué, depuis un bout de temps, que tu aimais bien les prières, et tout ce qui a trait au mysticisme. Nombre de tes écrits en sont empreints.

Triste ou gai ? Un peu les deux, en fait. je me suis imaginée une ballerine qui ne pouvait plus danser, et qui finalement préfère rejoindre le paradis, enfin, un endroit où "tout n'est qu'ordre et beauté...", un endroit où les danseuses qui boitent peuvent encore danser, et ne souffrent plus.

J'ai été une petite gymnaste, quand j'étais gamine. J'aurais pu (ou dû) faire de l'athlétisme, on m'avait dit que j'avais certaines capacités. J'aurais aussi aimé faire de la danse classique, avec un joli tutu, mais la souplesse était pas au rendez-vous, hélas. Et puis il fallait bien choisir, hein ?

Mais j'aimais par dessus tout la gym, les dimanches de compèt', même si je ne suis allée qu'en régionale.
Alors je suis allée vers mon rêve, avec Nadia Komanetchy (pardon pour l'orthographe !) dans ma ligne de mire, qui avait eu un 20/20 aux barres asymétriques, à 14 ans je crois, en espérant l'égaler...

Ben oui, mon papa (qui n'allait jamais me voir aux concours Crying or Very sad ) me faisait miroiter les J.O. ... Rien que ça !

Tant pis, je m'en suis remise, depuis. J'adorais l'ambiance des vestiaires, les super beaux justaucorps, et même les 'steak' qu'on se prenait sur la paume des mains, aux barres, les coups dans les tibias qu'on se prenait quand au dernier moment, on avait la trouille, ou mal compté ses pas, pour faire le saut de lune au cheval.

Beaucoup d'adrénaline, et de souffrance aussi, car à l'époque, les échauffements étaient tyranniques !

J'ai écouté à la radio, y'a pas bien longtemps, l'actrice qui a joué dans "Black Swann"... Elle racontait, entre autre, la souffrance que les petits rats doivent endurer à la barre pour être au top de leur souplesse et de leur performance... je me disais qu'il fallait vraiment un moral d'acier !

Voilà l'histoire de ce poème... mais je me rends compte que je m'épanche sur mes regrets en racontant ma vie, c'est sur qu'à plus de 50 balais et avec une cheville qui n'a même plus la gueule d'une cheville, je vais pas me lancer dans la danse classique !

Ça empêche pas de rêver, ça mange pas de pain.

Toujours est-il que je te remercie de l'avoir apprécié, ce poème !


Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Mai - 22:26 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Est-ce ou non plausible ? Peut-être... Oui.  En tout cas, il y a de la profondeur et de la beauté dans cet écrit.

Si je vois de la profondeur, c'est qu'il s'agit de la mort d'une danseuse, certes. Mais cette mort pourrait aussi bien s'appliquer à n'importe qui d'autre. Comme c'est trop triste, je ne vais pas décortiquer, ne vais pas trop m'attarder sur les mots, les images...

Pour ce qui concerne la beauté, c'est peut-être elle, en fait, qui me fait m'arrêter. En plus, je suis toujours agréablement étonnée du fourmillement d'idées de Nine. Fourmillement teinté d'esthétisme et de poésie.  Raison pour laquelle (j'y pense maintenant) j'ai du mal à croire mon amie Nine lorsqu'elle prétend n'avoir, sur tel ou tel sujet, aucune inspiration. De sa part, ce n'est pas possible.

Je trouve le début du poème magnifique... (Je m'abstiens de le recopier)...

Et ce qui suit est tout simplement poignant et si juste :

Quatre mouvements solitaires


Ont laissé sur le sol la silhouette sombre.
Ainsi s’est arrachée une âme de son ombre.


On crût entendre une prière.



J'apprécie beaucoup également :

Plus n’est question d’aimer. Dans son cœur est le bris
Dans sa cheville en feu, la haine inassouvie


Et de vaines désillusions.


Oui, je confirme, ce passage, par exemple, pourrait s'appliquer à une autre mourante...


Quant à la chute, à l'image de la plupart des chutes écrites par Nine, elle est tout simplement sublime :

Elle avait dans le corps la flamme du soleil
Où tourne et vire encor, comme un essaim d’abeilles


Une danseuse irrésolue.


Cela fait frissonner...


En fait, lorsque je tente de commenter cette poésie,  je manque de vocabulaire. Mes propos ne me semblent pas à la hauteur du récit, du moment grave... (la mort d'une danseuse).

Je vais quand même ajouter que j'ai aimé, en outre,la présentation aérée, mettant bien en évidence, par  le biais des mots, des images très fortes.

Dans tout écrit de Nine, même les moins bons - parce que nous avons tous des écrits moins bons -, il y a de l'ombre (beaucoup) et de la lumière,  du vécu, ce petit quelque chose incomparable (ce cri) qui fait la signature de l'auteure.

Merci, Nine. Il fallait que je vienne sur les Lézards pour avoir le plaisir de te connaître. J'admire ton sens inné de la poésie, ta facilité de création, ton talent artistique.

Automnale














Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 16 Mai - 05:32 (2011)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles Répondre en citant

Merci ma Berline, pour ton commentaire, qui sauve de la noyade ce poème. Faut dire que les premiers coms se basaient sur 3 strophes, et que j'en ai tenu compte pour creuser un peu plus, et rendre mes mots moins superficiels.

Quoi dire ? Tes remarques m'émeuvent. J'en perds mes mots...

Oui, tu as raison, il est question de mort, que ce soit celle d'une danseuse, ou de quelqu'une, plus généralement. Sans doute quelqu'une qui ne croit pas, ou plus, à son art.

Je cesse là, sinon je vais me mettre à chialer.

Alors merci, tout simplement.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:12 (2017)    Sujet du message: Comme un essaim d’abeilles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards se challengent -> Archives des challenges Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com