Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

05 - Au-dessus des nuages - Automnale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en concours -> Archives des Concours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 16 Mai - 20:24 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

05 - AU-DESSUS DES NUAGES




Ma petite chérie, je t’écris d’un pays
Au dessus des nuages.
Les étoiles-d’argent dans le vent caressant
Font pâlir les ombrages
Aux doux parfums d’encens,
D’immortelles des sables et de menthe sauvage.


Dans l’allée sans issue du jardin des charmeurs,
Des kiosques de magie posés sur Altaïr
Accueillent des ascètes, des étranges fakirs,
Aux turbans de Madras,
Et des jeteurs de songes parsemant l’univers
De carats d’au-delà.


La vie dans cet ailleurs est faite de hasards,
De rencontres d’un soir.
L’âme des promeneurs
Côtoie, sans le vouloir, Mozart ou Scarlatti,
L’inconnue du Pont-Neuf, un forçat de Cayenne,
Avec ses chaînes.


La nuit, je me souviens du soleil sur la mer,
Des oiseaux de passage et de Locmariaquer.
Nous étions si volages
Sous nos chapeaux de paille.
Je me souviens aussi de l’ultime combat,
De l’ultime sourire.


Un jour, mon tendre amour, toi aussi tu viendras
Me retrouver ici au-dessus des nuages,
Sans le moindre bagage.
Si tu savais comme je m’en fais pour toi.
Si tu savais… Si tu savais
Non, tu ne le sais pas.


Ma petite chérie, je t’écris d’un pays
Au-dessus des nuages.


©Automnale

 

_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Mai - 20:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
louis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Mai - 23:58 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

au-dessus des nuages. Alors là... celui-là il m'a tiré des larmes. Je pense que je suis pas le seul. J'adoooooore ! ha vraiment vous êtes tous exceptionnels.

louis 


Revenir en haut
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 09:00 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

bonjour Auto,

pas convaincu non plus par ton écrit bien trop inégal.

certaines strophes sont très bien isolées et se savourent lentement, je pense à

la première strophe :

"Les étoiles-d’argent dans le vent caressant
Font pâlir les ombrages
Aux doux parfums d’encens, "

la quatrième également.

le reste est, je me répète, trop inégal.

il faut que j'admettes que "ma petite chérie" ne passe pas du tout !

serait-ce un poème épistolaire dont je n'ai pas goûté toute la substance, apparememnt oui, vu les com's supra

divergence des goûts et ma foi, tant mieux :-)

al.


Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 09:21 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

La Métal-physique (Métaphysique) ce n'est pas son fort ^^ à monsieur spock lol

Ce que j'ai aimer, c'est la profondeur du texte en lui même, sans chercher à savoir le nombre de pieds ou de coups de main qu'il puisse y avoir Wink
Cette fraîcheur du moment dans cette attente du coeur.
Il y a aussi cet eau-de-là qui m'est chair Mr. Green
Merci dame Automnale de ce poème en attente de soi...
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 10:02 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Ce poème est la suite logique d'un vécu et d'un autre texte que tu avais écris pour un concours me semble t'il aussi... Il y a toujours une maitrise du style, des références de lieux, des descriptions superbes comme tu sais si bien le faire, et cette pointe d'émotion qui se distille tout du long... ça ne m'étonnerait même pas si tu nous avouais savoir jouer du violon... pour toucher les cordes sensibles.

C'est toi entièrement dans ce texte, comme la voix off d'un proche disparu depuis peu, un lien que tu maintiens par la force de tes mots, de tes espoirs, de ton amour.
Et là il n'y a rien à redire... D'ailleurs on le met en musique sans problème, et en chanson, car tes textes ont une rythmique propre et mélodique.

Pourtant je suis restée sur ma faim...  mais il me semble déjà l'avoir dit. Sur le fond et la forme, rien à dire, c'est sur la prise de risque, pour créer la surprise... l'association des mots, emprunter de nouvelles sentes, rechercher de l'émotion plus loin, emporter la lectrice que je suis ailleurs, vraiment ailleurs que dans les petits lieux douillets chers à Automnale... Attention c'est juste une constatation de mon ressenti à moi... Je trouve juste que tu te complais dans des mécanismes d'écriture qui te vont bien, certes mais qui me laisse maintenant sur le seuil, car j'en vois trop la trame.

Mais je vais me répéter... l'écriture en soi est nickel, il y a tout les ingrédients mais pas l'étincelle... Et pourtant je suis certaine que tu sais le faire... et j'aimerai bien que tu m'en mettes plein la vue et l'imaginaire.

Merci pour le partage et la participation, Automnale...


_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 03:07 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Moi j'ai beaucoup aimé ce poème, je devrais dire chanson, car il en a toute la structure.

Beaucoup de rêve et de tendresse, de tristesse aussi, et des paysages exotiques que ce fut un plaisir d'imaginer. Les deux, trois, et quatrième strophes sont mes préférées, malgré le "Avec ses chaînes". On remarque de suite qu'il manque une syllabe, dans un poème où la métrique est à ce point respectée.

J'ai regretté aussi ce passage :

"Si tu savais comme je m’en fais pour toi.
Si tu savais… Si tu savais
Non, tu ne le sais pas.
"

dont le vocabulaire est plutôt du registre du langage parlé, contrairement au soin que tu as apporté au reste du poème.

Mais tout de même, je n'ai pas boudé mon plaisir. Ce romantisme que je te connais, et qui te vas si bien, est vraiment très agréable.

J’espère qu’on entendra bientôt quelques accords de guitare par dessus, ils seraient vraiment bienvenus !

Merci pour ces jolis mots, ma chère Automnale.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
wallou Gauthier
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Juin - 08:07 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Je n'ai pas ton talent pour disséquer ton texte..
Je trouve cette poésie bien structurée , bien écrite , bien menée comme je les apprécie... 
Il y a beaucoup d'espoirs dans ce texte et de fortes métaphores
La connivence entre la mère et la fille est digne , céleste, enchanteur et exquis...
Je retrouve là toutes les qualités qui clandestivement , furtivement, apparaisent dans tes commentaires
Amitiés
VAS


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 214
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 1 Juin - 10:55 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Il m'a été trés difficile de commenter ce poème, à cause des circonstances dans lesquelles, je le sais, il a été écrit. 
 
Il est trés difficile de réagir à chaud à une peine profonde; on ne peut prendre du recu. Or, quoiqu'on dise, je pense que la poésie nécessite du recul, justement, une transcendance , une transposition, sinon on risque de virer au genre journal intime[ je n'ai pas dit que c 'était le cas, ici] 
 
Certes, ton poème a de trés belles images, mais je crois que nous sommes loin de ce à quoi l'auteur nous a habitués. 
 
Je souhaite sincèrement, néanmoins, que cette écriture t'ait aidée à exorciser, ne serait-ce que partiellement certains de tes tourments du moment.Tu lui as rendu hommage et le conaours est secondaire. 
 
Danie 
 
 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Automnale
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Juin - 14:00 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Je viens commenter vos commentaires ! Certains de vous ont tout compris, d'autres rien, ou si peu... Alors, pardonnez-moi si, d'aventure, je réagis un peu - comment dire ? - violemment. La raison en est que ce poème me tient particulièrement à coeur. Pourquoi ? Parce que, en quelque sorte, ses mots (au poème) ne m'appartiennent pas totalement. Je vais tenter de m'expliquer en m'adressant à vous individuellement (dans l'ordre de vos interventions).      
 
LOUIS - Si ce texte a réussi à te faire verser une larme, il a atteint son but. En le composant, j'ai, aussi, versé des larmes. Tu fais donc partie des Lézards qui ont ressenti.      
 
SPOCK - L'expression "Ma petite chérie" ne passe pas du tout, dis-tu. J'en déduis que tu n'utilises pas de douces ou d'amoureuses appellations lorsque tu t'adresses à quelqu'un qui t'est plus que cher (ce qui n'était pas le cas de la supposée auteure de cette lettre).      
 
MARCO - Toi, mon Marco, tu as tout compris, tout ressenti. Ce langage, venant du profond du coeur, n'a pas comme souci premier de compter le nombre de pieds ! Bravo, Marco, pour ta sensibilité.      
 
MEL - Tu as pensé que cette poésie était la suite logique d'un autre texte, à savoir (pour te rafraîchir la mémoire) "Le jardin d'hortensias", écrit, en septembre dernier, lorsque mon pauvre papa commençait sérieusement à fatiguer. Non... Tu as pensé que la voix "off" venait d'un être aimé disparu "depuis peu". Non...  Tu aurais souhaité que je crée "la surprise", que j'imagine, que j'imagine... Vois-tu, Mél, j'ai déjà eu l'occasion de te le dire à propos du "Jardin d'hortensias", la mort n'est pas, loin s'en faut, un conte de fées... C'est le plus horrible des cauchemars, un épouvantable traumatisme. Alors, tu sais, l'imaginaire féerique, à ce propos !       
 
NINE - Tu as bien perçu la tristesse, la tendresse... Quant à la répétition de "Si tu savais... Si tu savais...", elle a été faite sciemment...Essentiellement dans un souci de s'exprimer comme certaines personnes savent le faire dans la vie de tous les jours...       
 
WALLOU - Toi, tu as vu, dans ce texte, beaucoup d'espoirs... Oui, Wallou, il en faut pour tenir un peu debout... Et, en plus, je te félicite car nous ne nous connaissons pas vraiment, toi et moi, or tu as compris d'emblée - d'emblée -  qu'il s'agissait d'une connivence entre une mère et sa fille... Oui, c'est très exactement cela. Une connivence céleste, dis-tu. Oui...  Merci, Wallou pour ton très juste ressenti.      
 
DANIE - Alors, là, Danie ! "Il faut m'expliquer", comme dirait ton ami Julien Lepers ! Tu prétends avoir saisi les circonstances dans lesquelles ce poème a été écrit. Non, pas vraiment... Tu mets l'accent sur le fait qu'il n'est pas bon de réagir "à chaud" à une peine profonde. Tu es complètement à côté de la plaque... Tu soulignes que la poésie nécessite du recul... Je suis bien d'accord avec toi... En effet, ce n'est pas la disparition  récente de mon cher papa qui est la source de cet écrit... Oh ! Non, je serais bien incapable d'écrire, à ce sujet, deux lignes... (je pleurerais sans arrêt au risque de me rendre encore davantage malade)... La personne qui est supposée écrire cette lettre, de ce pays au-dessus des nuages, est l'être que j'ai le plus aimé au monde (et vice-versa), à  savoir ma petite maman.  Elle a disparu tragiquement - tragiquement - il y a neuf ans. Et je n'ai toujours pas fait mon deuil ! Alors, tu vois si j'ai pris du recul avant d'évoquer ce pays, bien difficile  à imaginer (à idéaliser), où tout le monde ira un jour . De toutes façons, je savais, Danie, que tu n'aurais pas apprécié...      
 
Mon ami JM, lui, a tout saisi. Vous pouvez écouter sa composition musicale, très belle, très juste, sur mon blog (sur lequel le passage de Nine ne m'a pas échappé !). Mais je ne sais comment faire pour vous indiquer, ici, le lien. Si JM se rend compte, une fois de plus, de mon incompétence en ce domaine, il remédiera peut-être à cet état de fait !      
 
Point important et conclusion : j'écris comme je suis. Or, c'est bien connu, il est absolument impossible de plaire à tout le monde ! Qui plus est, c'est moi, et en même temps pas vraiment moi,  l'auteure de cette lettre venant de l'au-delà... Il pourrait s'agir de ses mots à Elle.      
 
Merci à ceux qui ont la pris la peine de lire la poésie.      
Merci aux six Lézards qui ont voté pour elle. Pour Elle.      
Merci à vous, Louis, Spock, Marco, Mél, Nine, Wallou, Danie, d'avoir commenté.      
Merci d'avoir lu ce commentaire aux commentaires !      
Et, naturellement, grand merci à mon ami JM d'avoir musicalement été inspiré par la lettre venant de ce pays inconnu et supposé au-dessus des nuages...      
 
Automnale      


Dernière édition par Automnale le Mer 1 Juin - 16:31 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 1 Juin - 16:13 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Ma chère Automnale,

Puisque les gens qui te font l'honneur de te lire et de te commenter se font remonter les bretelles de façon si autoritaire, voire tyrannique, parce qu’ils n'ont pas compris tous les tenants et les aboutissants de ta poésie,

je te rends volontiers mes bons points, que j'ai gagné je me demande bien pourquoi ! et que je ne devrais pas mériter à tes yeux, puisque moi non plus, je n'avais pas compris que tu faisais parler ta maman décédée.

Je ne veux pas de ces bons points, ou ces images que l'on donne aux élèves bien disciplinés.

Ce n'est pas ainsi que j'envisage les interventions sur ce forum. J'ai donné mon ressenti, mis quelques bémols à mon appréciation, plutôt positive, il est vrai.

Mais si d'autres ont eu plus de réticences à l'endroit de ta poésie, de ton style, ça me semble ma foi normal, il me semble que tu dois pouvoir, à ton âge, supporter les critiques.

Qu'il s'agisse de quelque chose de très important pour toi peut tout à fait échapper au regard le plus attentif.

Pour exemple, la façon dont tu "rafraîchis la mémoire" de Mél m'a particulièrement choquée, elle qui a passé des heures à mettre en forme et en vitrine du forum ton "Jardin d'hortensia" !

Désolée, mais là, je suis un peu déçue.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 1 Juin - 20:55 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

bon je voulais réagir auto car tu avais écrit un si long commentaire à nos commentaire (or je sais que c'est frustrant de ne pas avoir de réponse quand on veut défendre son "bébé", c'est l'utilisation que j'avais employé. mes poèmes, parfois, ce sont mes bébés, certains me tiennent plus à coeur que d'autres; quand j'ai passé autant de temps à écrire mon ressenti après les com's et à le reformuler car j'avais écris à la va-vite et c'était mal écrit et plein de fautes. et j'étais très déçu car franchement, on s'est juste marré ! voilà. la belle réaction que j'ai eue)

donc je pense que tu seras aussi déçue par nos réaction

d'abord, je partage l'avis de Nine. ce n'est plus une défense de ton texte que tu écris là mais quasi un accusation frontale de tout le monde.

comme par hasard, les trois seules personnes qui sont remerciés abondent dans ton sens; tu n'as même pas remarqué qu'il y avait plein de membres qui ont pris la peine de lire ton texte et l'avoir commenté, à ses risques et périls apparemment. c'est vrai que si on se fait étriper si on commente dans le mauvais sens du poil un poème qui compte bcp pour le l'auteur, je ne vois pas bcp de solutions

tu proposes ton texte et les lecteurs le lisent avec ses humeurs, ses préférences, ses "j'aime pas" et "c'est j'aime bien" et il n'a pas vraiment à se justifier

j'ai relu conscienseusement ton texte et je confirme mon ressenti

non, je n'aime pas l'expression "ma petite chérie" et tu n'as pas à me juger sur ce simple constat. je t'en prie, Nine fait ça très bien, on s'en est expliqué et on passé la page; donc refaire tout le processus avec qqun d'autre, pitié !

donc je réitère "ma petite chérie" ne passe pas. en tous cas, dans ton texte, ton poème, il ne passe pas. peut-être dans un contexte, dans un texte en prose, ce serait différent

pour le reste. je persiste et signe. je n'ai pas à savoir que le poème est écrit avec le coeur; nous écrivons toujours avec le coeur non; avec quoi écrivons-nous, avec notre esprit ? si oui. celui-ci accumule des couches de vécu et ça se transforme en mots, en signes. il me semble que même les poèmes plus concrets sont écrit avec du coeur ! c'est quand même de la main humaine que provienne ces écrits, non ?

et pour les images poétiques bien réelles mais trop rares mais surtout trop dispersées dans tout le texte qui est assez long d'ailleurs, oui ! là aussi, je maintiens mon avis !

ben oui. je te l'avais prédis, tu seras déçue par nos réactions.

il se fait qu'à la relecture, on éprouve les mêmes sensations; bon là, je parle pour moi !

le roi parle de lui en disant "nous", lol

allez auto. passe la page. c'est pas la première fois qu'un texte auquel on tient ne recueille pas les louanges auxquelles on s'attendait.

bien à toi,

al.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 17:17 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

Auto, j'ai le sang chaud, je suis latine, et j'ai réagi impromptu. Je ne retire pas ce que je pense, mais je t'en prie, mets de l'eau dans ton vin.

Tu m'es chère, et je ne voudrais pas te voir disparaître des lézards à cause d'un coup de sang de ma part !

Après tout, nous sommes quittes, non ?

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 20:44 (2011)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale Répondre en citant

J'avoue que ta réponse Automnale ne me surprend pas... tu décortiques les poèmes que tu commentes jusque dans les moindres recoins, relève la moindre faute de style, d'accord, de ponctuation, tu t'enthousiasmes avec grandiloquence parfois...  mais tu ne peux pas en vouloir à nous lecteur de ne pas forcément ressentir toutes les larmes ou l'amour qui se cache derrière les mots, d'abord parce que nous avons chacun notre vécu, notre chemin, nos douleurs et nos pertes... et que c'est tellement personnelle, que chacun le ressens à sa manière.

Ensuite je ne pense pas avoir eu tout faux, en pensant à ton papa, et je ne pense pas non plus être mauvaise si je n'ai pas pensé à une autre perte... il est vrai que cela je ne l'ai pas encore vécu.

Et pour terminer et là ce n'était que mon ressenti et je ne pense pas l'avoir ressenti seulement à la lecture de tes textes, mais j'aime que la poésie vienne me chercher, dans la surprise, la recherche ou l'émotion... ici je m'en excuse je ne l'ai pas ressenti comme tu l'as certainement écrit... mais c'est ma lecture... Je sais bien aussi qu'il y a des moments pour lire, des humeurs, des états d'esprit, mais cela je ne le contrôle pas non plus. Donc je dis mon sentiment, sans chercher à froisser qui que ce soit...

Il y a parfois des textes d'une simplicité désarmante qui me touche en plein coeur... ça ne s'explique pas... Cela n'enlève rien du tout à la qualité de ton écriture que je reconnais comme telle... excellente. Je peux quand même regretter que tu ne mettes pas tes facilités de plumes dans des chemins un peu différent de ce que tu nous écris d'habitude... Voilà...

Maintenant si les commentaires ne sont pas unanimes c'est sans doute parce que nous sommes tous uniques, et que chacun de nous avons une autre lecture, une autre vision d'un même texte et cela ne va pas forcément toujours dans le sens de l'auteur... j'ai moi même déjà été désapointée de l'accueil de certains de mes textes, mais je l'accepte car cela m'ouvre justement d'autres chemins...

Encore merci Automnale de ta participation, qui à la lecture de tes coms de coms a été difficile dans l'écriture...


_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:53 (2016)    Sujet du message: 05 - Au-dessus des nuages - Automnale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en concours -> Archives des Concours Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com