Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sous quelle étoile...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 2 Juil - 23:14 (2011)    Sujet du message: Sous quelle étoile... Répondre en citant

Sous quelle étoile suis-je donc né,
J’en suis encore à me le demander.
Serait-ce dans la fresque de ces nuages
Au blanc si crémeux, aux formes si dansantes
Que je trouverai quelques indices quant à ma destinée.


J’hume l’air comme si la question était pire sentence,
J’aspire haut les vents comme on hume les parfums d’une prière ;
Les odes, les louanges réconcilient le cœur au corps,
Les âmes sont laissées sur des côtes bien plus funestes.


Certes, le départ d’une vie est déjà improbable,
Le visage des proches déjà au fil des âges s’effiloche,
Bien vite nous comblons les vides d’une vie sinon faconde ;
Les mots venant goulûment sous la langue, pointant l’incompris.
Quand nous sommes au bord des rives du non retour, avides,
Nous scrutons les cieux pour de la Terre ne plus dépendre.


Alain, 21 juin 2011 _ Les deux premiers vers sont piqués honteusement à Michel Polnareff :-)




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Juil - 23:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 19:17 (2011)    Sujet du message: Sous quelle étoile... Répondre en citant

Quelle importance si le départ de ta refléxion part d'un vers ou deux... et note que je n'ai pas écrit, un verre... ou deux... sourire

Je ne sais pas si ce sont les temps, ou notre habitude à chercher les mots qui font que nous quadragénaires, nous posions autant la question de notre présence ici bas, de notre chemin, de notre après... je le ressens ainsi dans l'introspection... et je ressens aussi ce besoin de s'arrêter pour respirer l'instant et le vivre dans l'intensité... Je retrouve toujours ton vocabulaire qui fait référence à la foi, quelqu'elle soit d'ailleurs peut être parce qu'inconsciemment cela nous rassure, je ne saurai le dire, mais je sais que j'aime bien cet aspect dans tes textes car il me semble que cela leur donne dans la réfléxion une dimension plus grande...

Je n'ai pas trop aimé "la fresque des nuages" l'image ou le son je ne saurai le dire exactement, mais j'ai apprécié l'ensemble du texte pour ce qu'il dégage même si j'ai déjà lu de toi plus de recherche poétique, et comment pourrais je le dire, plus ésotérique... non pas ce mot là, plus hermétique... voilà... et j'avoue que parfois j'aimais bien cela car cela recherchait en nous des réponses à la lecture.

Un texte tout à fait à la Alain...

_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 217
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 20:12 (2011)    Sujet du message: Sous quelle étoile... Répondre en citant

Le fait que tu utilises les mots de Polnareff au démarrage me semble plus que normal. Je pense que nous avons tous des points de départ dans la vie de tous les jours" un mot entendu dans la rue, une phrase dans un roman, une réflexion à la radio, une situation au super=marché, tout est là pour faire déclic, ce n'est pas du plagiat, c'est la viem c'est l'inter-action. 
 
 
Mais, ce qui s'en est suivi n'a pas vraiment passé avec moi.J'ai trouvé l'ensemble plus une argumentation qu'un poème, sans doute intéressante, mais manquant de couleurs. 
 
Bon, ben, voilà, je vais pas m'étendre, j'ai pas accroché, c'est tout...au prochain...[ Je te rappelle combien j'ai aimé l'autre que tu as publié au même moment: Je t'écris au loin...comme quoi...] 
 
 
Salut alain, à plus tard 
 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 03:51 (2011)    Sujet du message: Sous quelle étoile... Répondre en citant

Je n'ai rien contre l'utilisation de vers des autres, ou d'une rythmique, comme point de départ pour l'inspiration... je ne m'en prive pas moi-même !

Mais je ne suis pas vraiment rentré dans ton développement. Je l'ai ressenti beaucoup plus comme un essai de réflexion, que comme de la matière à poésie. Le vocabulaire employé le confirme, en quelque sorte :

ce

"Que je trouverai quelques indices quant à ma destinée."

ou ce

"Certes," ... par exemple.

Désolée, je ne m'attendais sans doute pas à ça. Et je crois d'ailleurs qu'une forme en prose aurait mieux convenu à ton propos.

Une autre fois, Alain.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:55 (2016)    Sujet du message: Sous quelle étoile...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com