Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Textes de lézards
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chinaski
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 133

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 20:18 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant


Suite et fin.
 

**  
Le feu venait de passer au vert, mais Anna ne l’avait pas remarqué. Elle fixait la minuscule fissure qui lézardait le coin droit du pare-brise de sa Volkswagen. Elle n’avait jamais su comment cela était arrivé, ne découvrant que récemment cette craquelure. Le conducteur derrière elle se mit à klaxonner. Encore étourdie, Anna fit redémarrer sa voiture et avança. La radio diffusait « Something In The Air » de Thunderclap Newman. Alors que le bitume défilait sous ses pieds, elle ne cessait de penser tout en mordant compulsivement son index.
Et à chaque mètres parcourut, ce sont de nouvelles interrogations qui se bousculaient dans sa tête.
Pourquoi Roger avait-il autant changé ? Pourquoi était-il devenu si froid, si distant et obsédé par des choses qu’elle trouvait futiles ? Anna n’avait pas de réponses à ses questionnements internes.
Quand elle l’avait vu apeuré dans le salon, il y a à peine une heure, il ressemblait à un enfant en détresse. Un naufragé de la Méduse, perdu dans un océan lointain et inaccessible. Cet homme, qui lui semblait si calme et paisible autrefois, devenu fou et paranoïaque en quelques secondes. Jamais elle n’aurait imaginée qu’une telle cassure puisse un jour arriver, les séparant pour de bon. Divergences ? Elle avait un jour entendue Jean-Luc Godard dire qu’un homme et une femme qui n’aimaient pas les mêmes films étaient condamnés à se séparer.
 
En entrant dans son appartement, Anna faillit trébucher sur un des cartons posés sur le parquet. D’un ultime réflexe, elle se cramponna au porte manteau posté à côté d’elle. Une voix masculine se mit alors à se faire entendre depuis la salle de bain :
- C’est toi ?
- Oui, ce n’est rien.
Retrouvant son équilibre, elle posa son trousseau de clé sur la table basse du salon. Cette dernière était déjà recouverte par des lettres et du courrier en tout genre. Avant de s’effondrer sur le canapé, elle extirpa une nouvelle cigarette de son paquet. Le claquement si particulier de son briquet retentit alors dans l’appartement. La voix de la salle de bain l’interpella à nouveau :
- Tu fumes beaucoup trop, je ne cesse de te le répéter.
Anna se contenta de se redresser sans rien répondre. Elle se mit à examiner les diverses lettres qui jonchaient la table. Entre les factures et deux ou trois cartes postales se trouvait un dépliant de la marque Husqvarna. La voix reprit :
- Tu as finalement récupérée le reste de tes affaires ?
- Oui et non, répondit Anna, sa cigarette au coin des lèvres.
Le dépliant publicitaire présentait divers outils de jardinage : débroussailleuses, taille-haies, motoculteurs.
La voix lointaine :
- Il était de bonne humeur aujourd’hui ?
- Je ne sais pas.
- Tu l’as pourtant vu tout à l’heure non ?
- Oui.
Anna tournait les pages du dépliant. Le nouveau produit phare de la marque était mis à l’honneur. Il s’agissait d’une sorte de tondeuse automatique, se gérant toute seule. Elle lisait toutes les données caractéristiques de la machine. « Faut vraiment être con pour acheter ce genre de choses », se disait-elle.
Clameur depuis la salle de bains :
- Il sait finalement que tu t’es installée avec moi ?
- Je ne crois pas, répondit-elle plongée dans sa lecture.
- Tant mieux, cela nous évitera des problèmes !
Les yeux bruns d’Anna trébuchèrent sur le prix de la tondeuse. « Quelle arnaque ! Franchement, j’ai jamais vu une connerie pareille. »
La voix de la salle de bains finit par se matérialiser sous la forme d’un homme en peignoir. Il s’approcha derrière Anna et lui déposa un baiser sur la tête. Pas de réactions, elle était comme hypnotisée par l’image de cet étrange engin futuriste. Les cendres de sa cigarette commencèrent à pleuvoir sur le canapé. L’homme enleva précipitamment la Camel de sa bouche.
- Fais attention ! Tu vas finir par brûler le canapé !
- Qu’est-ce que cela peut bien faire, demanda Anna tout en continuant sa lecture ?
Il éteignit le mégot dans le cendrier :
- Tu n’as donc aucuns soins, ma petite Anna. Il faut faire attention un peu avec les choses. C’est comme cette histoire de pare-brise, je ne comprend pas pourquoi tu ne le fais pas changer. Dis, est-ce que tu m’écoutes ?
Anna, sans se détourner de son dépliant, répondit par un signe de tête.
- Décidemment, qu’est-ce que tu peux être froide parfois.
Elle se souvint alors du jour où elle avait vu la fissure de son pare-brise pour la première fois. Et aussi de celui qui était assit à la place du mort.
 
***  
   
Roger posa avec fracas son carton sur le comptoir du magasin. Le vendeur, casquette et uniforme vert pomme, sembla quelque peu interloqué. - Que puise-je faire pour vous, monsieur ?
- Je viens rapporter cette maudite machine, répondit Roger avec animation.
Le vendeur examina le carton du coin de l’œil.
- De quelle genre de machine s’agit-il, monsieur ?
Roger plongea les mains dans le carton et en sortit la tondeuse à gazon autonome.
- De cette horreur ! C’est l’une des pires choses que j’ai eue entre les mains.
Le vendeur se mit à l’inspecter.
- Qu’elle est donc le problème avec cette tondeuse, monsieur ?
Roger répondit avec de grands gestes, intriguant les autres clients se trouvant derrière lui.
- Vous osez appeler cela une tondeuse ? J’appellerais plutôt cela une abomination ! Elle ne cesse de tomber en panne. Si bien qu’il faut quasiment trois jours pour tondre une petite pelouse de rien du tout !
- C’est la première fois que nous avons un mauvais retour concernant ce produit, monsieur.
Roger sortit divers certificats de ses poches et les brandit devant le visage du vendeur.
- J’exige êtres remboursé tout de suite ! C’est de la publicité mensongère.
Le visage du vendeur s’empourpra de gêne.
- Calmez-vous donc, monsieur. Cette tondeuse n’a…
Roger lui coupa la parole.
- Ce n’est pas une tondeuse, c’est une machine des Enfers !
Un autre homme en vert, beaucoup plus âgé, surgit alors de l’arrière boutique et s’approcha du comptoir. Il s’adressa au vendeur :
- Que se passe t’il donc, William ?
Ce dernier désigna Roger du doigt :
- Cet homme est complètement fou. Il veut se faire rembourser cette tondeuse et ne cesse de chahuter dans tout le magasin.
La deuxième pomme, qui avait tout l’air d’être un supérieur, pria Roger de le suivre dans l’arrière boutique afin de régler cette affaire. Le calme revient finalement dans le magasin.
 
Le bus était vide, heureusement, ce n’était pas une heure de pointe. Roger était déjà assez contrarié comme cela. Il regardait avec dépit les maisons défiler. Prétextant qu’elle était encore sous garantie, le gérant du magasin lui avait proposé d’envoyer la tondeuse au service technique. « Quel drôle d’endroit. On s’obstine à réparer des choses dont vous ne voulez plus », pensait-il.
De quartiers résidentiels en quartiers résidentiels, le bus ne cessait dériver jusqu’au port d’attache de Roger.
Une fois arrivé à son arrêt, il marcha jusque chez lui avec son carton sous le bras, symbole de son échec. L’ultime de la journée, s’était-il promit.
Alors qu’il passait près d’un des bancs publics rouges typiques de la ville, il aperçu un pigeon en train de picorer des bouts de pains secs. « On devrait interdire à l’humanité de les nourrir» pensait-il.
Roger détestait les pigeons. Pour lui, il était l’élément le moins noble du règne animal. Il leur vouait un mépris sans bornes.
Pour lui faire peur, il agita frénétiquement son pied tout en poussant des cris.
- Oiseau de malheur ! Oiseau de malheur !
 
****

  
Il s’en rappelait comme si c’était hier. Il devait être sept ou huit heures du matin, il a toujours été un lève tôt. La température était plutôt basse pour la saison. Une légère couche de rosée recouvrait les jardins du quartier. Il y avait même un soupçon de brume. Anna était encore au lit. Tout n’était que calme et silence. Mais un silence différent, apaisant. Il s’était rendu à la boite aux lettres, chercher le courrier et les journaux. Son regard s’était alors posé sur la Volkswagen parquée devant chez lui, la voiture d’Anna. Avec effroi, il s’aperçut qu’un pigeon était fièrement perché sur le capot. Il était rapidement rentré à l’intérieur chercher son vieux fusil à air comprimé. Il actionna plusieurs fois le levier afin de le charger puis introduit un plomb dans le canon.
De retour dehors, il mit le pigeon dans sa ligne de mire. Après quelques secondes de concentration, il appuya sur la gâchette. Le pigeon s’envola, indemne. Frustré, Roger s’approcha de la voiture.
Le plomb s’était encastré dans un des coins du pare-brise. Tel un enfant après avoir commit une grosse bêtise, il se mit à l‘extraire en tremblant. Une petite fissure était alors apparut. Il jeta le plomb dans une des poubelles du quartier avant de rentrer à la maison la queue entre les jambes, en espérant que Anna ne remarquera rien.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 20:18 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 21:42 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant

j'aime ^^
mais je voudrais connaître la fin et tout les rebondissements des personnages
Même et surtout la tondeuse maléfique...
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Chinaski
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juil 2010
Messages: 133

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 22:39 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant

Merci d'avoir prit le temps de me lire Marco ! Merci également pour ton commentaire.

Je suis désolé de te décevoir, mais pour moi c'est bel et bien terminé. N'attends pas de moi une histoire ou un narration "traditionnelle".
Je m'explique : ce qui m'intéresse ce sont des tranches, des scènes, des instants de vie (pour la métaphore, je vous plus cela comme des courts-métrages, pas des Anna Karénine de 1'000 pages). Libre ensuite à chacun d'interpréter et d'imaginer à sa guise.
Et, je le répète encore et toujours, je n'écris que très très rarement des nouvelles. Ce n'est pas, à la base, mon thème de prédilection. C'est asser périlleux finalement.

Mais je suis très touché que tu ais aimé.


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 210
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 10 Aoû - 18:54 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant

Et bien moi aussi j'ai aimé, je l'ai lu d'une traite, et j'en aurais aussi voulu plus, comme Marco.

Mais je comprends trés bien ton point de vue d'écrivain et , une chose est sure tu m'as donné matière à réflexion, je veux dire que je me suis bâti des scénarios, d'avant et d'aprés...tu serais la personne la mieux placée pour redémarrer ce que j'avais essayé de faire, une histoire où les lézards prenaient le relais à tour de rôle...ça s'appelait Germain cet inconnu, ça s'est terminé en queue de poisson, j'ai jamais su pourquoi...j'aimerais bien refaire une tentative, juste parce que j'aime les histoires!

à bientôt


Danie
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 04:38 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant

J'aie imprimé hier soir et RE lue ta nouvelle : car je l'avais déjà lue, en fait !

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé le flou dans lequel tu laisses le lecteur. Enfin, la lectrice que je suis, car je ne suis pas parvenue à décider de façon définitive ce qu'il a bien pu se passer, que Roger et Anna ont oublié, puis dont ils se sont souvenus. Ça fait gamberger un bon moment. Les quelques indices, notamment "la place du mort", évoquée très vite, laissent imaginer à peu près tout, un truc à se ronger les ongles un bon moment.
Ce récit a beaucoup de qualités. Je le trouve très bien construit, équilibré. Il tient en haleine. Je l'ai lu avec intérêt, je ne me suis pas ennuyée du tout. Pour la longueur, je trouve que c'est une sacrée prouesse !
C'est en outre un scénario original. Ça m'a vraiment plu.
J'ai quand même relevé quelques maladresses. Je ne t'en cite qu'une, dans la première partie :

" - Je vois qu’il n’y a finalement plus de compréhension entre nous deux. D’ailleurs, il se mit à la regarder, que viens faire ici ? "

Il y a une partie qui devrait ne pas faire partie de la réplique (il se mit à la regarder), et il manque un petit "-tu" après "viens.

Et aussi un petit reproche à propos des dialogues : je les trouve parfois un peu trop convenus, pas suffisamment vivants, pour exemple cette réplique :

" - Tu fumes beaucoup trop, je ne cesse de te le répéter. "

Je ne décortique pas plus. L'ensemble se lit avec plaisir, je le répète, et si tu en as une autre, de nouvelle, de derrière les fagots, n'hésite pas à l'envoyer, elles sont finalement assez rares ici...

Bien à toi.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
spock27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 21:49 (2011)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2 Répondre en citant

effectivement il faut vraiment lire la nouvelle d'une traite pour l'apprécier

le début m'a laissé un peu froid car je trouvais que le récit se traînait un peu; en réalité, je pense que c'est le sentiment que tu écrivais une nouvelle située dans le futur qui m'avait d'abord dérangé (puis je me suis souvenu que les tondeuses autonomes existent bien mais... comme dit le personnage féminin, elles sont assez absurde. d'ailleurs, tout est absurde dans le récit, je pense

absurde et flou, seul la finale remet tout en place, comme si c'était la pièce manquante et donc finale, du puzzle qui reconstitue le tableau en son entier

moi, j'apprécie également mais si la finale est bien trouvé, je dois dire que le passage où Anna rentre chez elle est bien trouvé. surtout que tu laisses son nouveau amoureux dans l'obscurité complète, pas de nom, pas de réelle consistance; même Anna le trouve tellement chiant qu'elle l'ignore complètement

d'ailleurs, il m'est venu à l'idée que son nouvel ami était la copie conforme de Roger le maniaque. je ne sais si tu l'as fais exprès mais Roger apprécie l'ordre et est collectionneur (par dessus le marché) et comme par hasard, Anna se comporte en petite effrontée chez son nouvel ami en foutant la cendre de sa cigarette un peu n'importe où. je spécule un peu mais je pense que ça va pas durer trop longtemps sa nouvelle histoire d'amour et que peut-être, en cela, sa négligence (vraie ou fausse, peu importe) est la raison du désintérêt de Roger

voilà. chapeau bas pour la nouvelle. je sais ce que cela demande comme boulot. j'ai en tête assez d'idées pour pondre deux textes mais je n'ai tout simplement pas le courage de m'y mettre

donc... bravo Smile

al.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:32 (2016)    Sujet du message: Des produits exceptionnels pour des jardins exceptionnels 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Textes de lézards Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com