Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une fille en moins

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se textent
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 17:27 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

  
Une fille en moins


   
                                                                                                          
     
C'est de la tristesse qui colle à la peau comme une moiteur de fin de journée.    
     
C’est la salissure d’une vie brisée qui vient se poser contre votre épaule    
     
L’amidon du col taché de bassesse, la respiration difficile, hachée, un renvoi de bile    
     
Au coin de la rue, quand on extrapole. Quand on imagine un être à ses pieds    
     
Un cri que l’on vole à cette gamine aux yeux qui vous blessent et vous assassinent.    
     
C’est comme un boulet qui soudain s’envole, mais il est plus lourd    
     
Que le monde entier.    
     
     
     
Vous l’avez croisée un jour de printemps    
     
 Un instant si court, une éternité, torture d’amour.    
     
Et sa chevelure, ombre du soleil, ses dents carnassières, ses sales manières    
     
Sa respiration, son port, sa jeunesse, votre désarroi, ses allures de reine au sein de la foule    
     
Et sa gorge pleine    
     
Du rire qui coule empli de paresse et vous élimine comme un insecte    
     
Et qui vous affecte et qui vous rend fou…    
     
Un ange agrippé à votre faiblesse.    
     
     
     
Le matin suivant, rien n’est plus pareil.    
     
Vague d’abandon, vous vous sentez saoul, agité, fiévreux, votre position noyée dans la boue    
     
Portée par les eaux au fil du courant.    
     
Passent les chalands et les détritus le long des rigoles     
     
Voici les douleurs lorsque vous marchez, vos essoufflements    
     
Voussure des ans, tracas et problèmes    
     
 Et décrépitude.    
     
     
     
Dansent les vitrines aux mannequins blêmes dont les vêtements, lambeaux de tissu, étoffes trop fines    
     
 Sur votre hébétude, n’ont aucun effet.    
     
Elle a traversé d’un air conquérant à coté des clous.     
     
La ville se fige sur son passage, nul ne la corrige    
     
Si j’avais votre âge, monsieur, voyez-vous, c’est une fessée qu’elle aurait reçue !    
     
     
     
Grignote le temps contre la pendule qui tricote un pull couleur de suaire.    
     
L’aiguille grippée comme un préambule    
     
Le bruit suspendu, la circulation.    
     
La respiration qui n’a pas d’issue    
     
Et votre visage : une poire sûre, blette, où s’insinue la transpiration.    
     
     
     
Vous l’avez revue cet autre matin plissé par le train à compartiments.    
     
Nuées de sommeil collées aux paupières.    
     
Et le battement, comme un interlude, des souliers vernis cognant la chaussée.    
     
La robe à volants, mousse d’organdi.    
     
Comme un papillon, sa traînée de poudre agitée dans l’air    
     
Sa respiration sur un coup de foudre.    
     
     
     
Feuille de papier dans le creux du poing, elle n’est pas très loin. Elle est à côté. Elle est devant vous.    
     
Vous êtes à genoux, rêves dépliés sur des paysages, peines ébauchées.    
     
Elle vient de passer.    
     
Il n’y a personne.    
     
Un chat de gouttière au pauvre pelage, vous avez son age et sa transparence.    
     
Une cloche sonne, un homme s’affaire    
     
Vous avez ses rides et sa décadence.    
     
     
     
C’est une inquiétude après des années qui vient se loger, relisant son rôle, au fond du palais.    
     
L’aisselle mouillée, sueur et censure, un lacet défait    
     
La déconfiture et le lait caillé pour toute habitude, une vie rangée sur des étagères    
     
Entre reliures où l’on se prévient des nids de poussière et des araignées.    
     
La marche loupée au dernier étage et le marécage encore à venir    
     
La fuite en avant, le regard en biais, le sourire contrit, la respiration bloquant le gosier.    
     
Les plumes perdues dans le grand désordre et le cœur qui bat.    
     
Et la main qui tremble, ombre sans vertu.    
     
La forme muette sous les tissus.    
     
     
     
Le grain de sa peau, sa respiration, la vie qui halète et ne dit son nom    
     
Entre chien et loup sous le réverbère où l’on s’époumone à crever l’haleine.    
     
Le temps qui résonne au son d’une veine et la chair brûlante au sang de l’artère    
     
Persiennes cousues sur les émotions    
     
Sa respiration, sa respiration, sa beauté gracile extraite du nombre.    
     
Et la course folle et le bas qui file, la file d’attente dans la pénombre.    
     
L’âme des gravats où la mauvaise herbe encombre le sol et spolie la ville    
     
Où suivre est un art,     
     
Vivre, un désespoir que l’on met en gerbe, faisant chavirer chaque carrefour    
     
Chaque silhouette aperçue au loin dans le grand bazar, sitôt disparue.    
     
Où suivre est l’écart qui vous mène au crime, le diable logé en pleine lumière.    
     
La peur est infime au fond du regard mais c’est à jamais. Sa respiration…    
     
     
     
Chaque lendemain vous voit dans les cours pavées d’illusions.    
     
Sa respiration, mouvement du corps dénué d’adresse    
     
Comme involontaire    
     
A le goût amer des déconvenues.    
     
Vous, à moitié nu sous votre embonpoint,     
     
Malade à pleurer,     
     
Cravate nouée sur votre malheur
  
 
 Et votre défaite.     
     
Cet extrême soin et ce quant-à-soi, pochette de soie à présent froissée.    
     
Votre maladresse et vos volte-face.    
     
Vos tours de girouette    
     
Vos pas dans ses pas, ses parfums tenaces. Sa respiration dans votre sillage.    
     
Cette reptation qui sans fin menace de vous avilir    
     
Vos ennuis de cœur, prélude au saccage. La peur de mourir.    
     
     
     
Vous l’avez croisée encore aujourd’hui    
     
La sourde morsure    
     
Et le bel appât, le croquant du fruit.    
     
Sa respiration dans vos déchirures, un corps qui palpite derrière le mur    
     
Un jeune imbécile, bête malhabile, des mains qui la touchent. L’ourlet de sa bouche, avide putain !    
     
     
     
Ses lèvres carmin.    
     
     
     
C’est au crépuscule aux teintes violettes, aux tons malhonnêtes, aux reflets d’étain    
     
Que vous entendez sa respiration.    
     
Mais elle n’est pas là, c’est pure folie, hallucination.    
     
Puis vous entendez sa voix qui murmure :    
     
« Le vieux m’a suivi encore aujourd’hui. »    
     
Rires, moqueries, silence, soupirs, comme autant d’injures    
     
Sa respiration, ce cri gémissant, pure est la passion, douce l’indécence.    
     
     
     
La colère est rouge.    
     
     
     
Au fond de l’impasse, quelque chose casse, une vie qui cesse.    
     
Et passe un souci comme un chien battu qui traîne sa laisse…    
     
     
     
Souffle précédant le poids de l’enclume    
     
     
     
Silence profond sur lavis de lie    
     
     
     
Et plus rien ne bouge    
     
     
     
L’horizon pâlit, l’avenir s’éteint    
     
     
     
Détresse sans fond sur lit de bitume    
     
     
     
Sans respiration    
     
     
     
Une fille en moins.



*
  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
Nine, le 7 10 2011  
    


Dernière édition par nine le Lun 10 Oct - 06:32 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Oct - 17:27 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 797
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 17:53 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Whouhaaaa !!!


époustouflant
J'en reste sans voix  Okay
Délirant de force et de formes
Riche de mots et que d'idées sans cesse renouvelé, dans cette écrit
Ce texte est un des meilleur que tu es fais à mon avis 
De la pure poésie en lecture de verbe ci je puis dire
Une pâmoison de trouvaille, longue et pure...
J'aime
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 385
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 20:39 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Sauvé sur papier, va me prendre du temps, à moins que je n'aie des insomnies, auquel cas je pourrais te surprendre!!!!

La Lady D.
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Lun 10 Oct - 06:50 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Merci Marco. Franchement, j'avais vraiment peur que ce soit trop... sordide. Mais faut bien tenter, hein ? Alors ton com m'a vraiment fait plaisir.
T'inquiète pas, laLadidoudivon, t'as tout le temps, moi je suis pas pressée. L'important, c'est que ça passe pas aux oubliettes, c'est tout.

Nine, 39°


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 797
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 10 Oct - 12:02 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Chaleur torride ^^ et intenable La Nine 
39° sous les trop pique de nos lectures aventureuse  Mr. Green
Soigne donc bien ce corps qui nous permet de lire les écrits de ton coeur  Okay
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
le cygne
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2011
Messages: 96

MessagePosté le: Lun 10 Oct - 20:41 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

... ...

Dernière édition par le cygne le Lun 7 Nov - 21:09 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 05:43 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Merci beaucoup, mon cher Cygne, tu me fais vraiment plaisir.
Il a été long à venir celui là, mais je crois que j'ai bien fait d'attendre. J'aurais voulu trouver une illustration, mais je cherche encore...

Mam'Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 385
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 10:34 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Par où je commence, noyée que je suis dans les images, les mots, les sons, la tristesse et la beauté? 
 
Un scénario si inattendu que j'ai joué avec des tas de possibilités avant d'avoir la clé- je ne te dirai pas les miens de scénarios-, quoique, sans ta conclusion, je pense qu'ils auraient pu marcher- 
 
Tes comparaisons-associations qui utilisent 2 vocabulaires opposés physique-moral, m'ont frappée de plein fouet: 
 
-"une vie brisée qui vient se poser sur votre épaule" 
 
-"l'amidon du col tâché de bassesse" 
 
 
etc,etc, le problème avec toi, c'est que quand je commence à citer, tout le texte pourrait y passer. 
 
 
 
J'ai eu l'impression parfois, de voir un personnage témoin, mais non, il disparait bien vite 
 
 
Tant et tant de beaux passages, une originalité, un plaisir pour les sens, des phrases entières qu'on a envie de te piquer 
 
 
Je pourrais reprendre les paragraphes un à un et j'aurais toujours quelquechose à dire, j'en ai gribouillé des choses sur ton transcript, mais ce serait tout gâcher 
 
 
Si, comme tu viens de le dire ce matin dans un com, tu n'écris qu'une fois par mois, ben continue, j'attendrais même peut-être 6 semaines pour avoir le plaisir d'une autre production 
 
 
Merci Nine 
 
 
 
Danie 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 797
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 12 Oct - 12:07 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Il y a pas mal d'écrits en ce moment sur les lézards ^^
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 04:15 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Merci, merci, M'amandine, comme ton commentaire me réchauffe le cœur !
J'avoue que j'étais très, mais vraiment très contente de ce texte. Je l'aime, j'ose le dire ! C'était exactement ça que je voulais dire, faire passer. Je veux dire ce que tu en dis.
Oui, je ne poste vraiment pas souvent, ça me frustre, bien sur. J'ai peur qu'on m'oublie, etc. Mais je ne veux pas vous servir des poèmes académiques où je n'ai ni mis, ni ressenti, aucune passion en les écrivant.
J'ai une tonne de brouillons, même de textes "finis". Je ne les jette pas parce que parfois il y a un vers où deux qui me paraissent pas mauvais, mais de là à publier, non !
Je veux donner le meilleur, alors oui, peut-être que le prochain sera dans 4 à 6 semaines.

Pour en revenir à ce texte, je ne savais pas exactement où je voulais aller, mais à mesure que je l'écrivais, je me suis souvenue d'un roman (merveilleux) de Dino Buzzati : I amore, que j'ai lu et adoré dans ma jeunesse. C'est pas du tout du plagiat, mais je lui dois (à Dino) cette inspiration. Je te le conseille, Danie, c'est vraiment un chef d’œuvre ! J'ai fait quelques recherches, il parait que c'est en partie auto-biographique.

Autre chose : j'aimerais beaucoup avoir ta pertinence dans mes commentaires. A coté de toi, je me sens toute maladroite Sad


Mie-Ninou


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 385
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 08:33 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

C'est ça, tellement pertinente qu'il parait que je fais fuir les clients Crying or Very sad


Damandine
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 10:20 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Ben moi aussi, en fait. Bienvenue au club, ça nous apprendra à dire ce qu'on pense, Madandime...

N Rolling Eyes NE


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 797
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 10:41 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Le chat - Léon -Je peux venir moi aussi faire parti du Glub ?


Marco - l'éon ! faut Derche ! tu te cache encore derrière l'animale-rie  Mr. Green
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 16:38 (2011)    Sujet du message: Une fille en moins Répondre en citant

Léon, si tu veux faire partie du club, faut sentir venir le vent avec tes moustaches et y aller avec tes griffes.

Le chat : chat doit demander du chat voir faire...

Penses-tu ! Et puis comme chat, on pourra dire d'un texte qu'il est descendu par minou

Le chat : amène...


N.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:04 (2017)    Sujet du message: Une fille en moins

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se textent Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com