Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Valse des riens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
prosenoire
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 611
Localisation: Isère

MessagePosté le: Jeu 12 Avr - 10:07 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

La valse des riens 
 
 
 
 
Comment dire je t’aime 
A qui ne veut l’entendre ? 
Comment lire ce thème 
Sans avoir l’air trop tendre ? 
 
 
Comment ouvrir votre cœur 
Sans ne rien abîmer ? 
Vous qu’un rien n’écœure 
Et que nul ne veut intimer ? 
 
 
A toutes mes questions  tues, 
L’écho est de silence. 
Avant que l’amour me tue, 
Il faudra bien que je me lance. 
 
 
Je n’ai rien à perdre, 
Vous ne m’appartenez pas. 
Le pire serait de m’éperdre 
Dans une chimère pas à pas. 
 
 
Si le champ des possibles 
N’existe que dans mes rêves, 
Le temps des audibles 
Vivra dans une trêve. 
 
 
Je suis arrivée trop tôt : 
Vous êtes si fragile 
Et si forte de vos propos ! 
Pourtant la providence est agile … 
 
 
Quel espoir me retient ? 
Quel pacte muet s’est noué 
Que le sommeil détient ? 
Quel acte fluet osera dénouer ? 
 
 
Tu m’offres le corps et le plaisir, 
Des instants encore où tu te livres. 
J’aspire à tes regards, à tes sourires, 
Une perpétuité dont tu te délivres. 
 
 
Si je déguste l’intimité, 
Et sa dentelle de volupté, 
J’ajuste la complicité, 
Et bannis le temps compté. 
 
 
Je peux faire ce que je veux, 
Tout bâcler ou bien tout dorer, 
Vous seule exaucer mes vœux, 
Et détenez la clé mon Adorée. 
 
 
D’une valse des riens, 
Les deux font la paire, 
Au bal aérien, 
Evitons l’impair … 
 
 
Prosenoire,
 
Le 12 avril 2012. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
_________________
"On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants."
[Jean Cocteau]
"Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri."
[Alfred de Vigny]


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Avr - 10:07 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 15:52 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

J'aime beaucoup le titre... et le texte est plein de questionnement sur les sentiments de l'autre et les siens propres... Pourtant je suis un peu perdue dans ma lecture entre le Tu, le vous,  et je ne sais pas toujours à qui tu t'adresses, l'amante, le lecteur, les dieux... l'autre... c'est comme si dans la direction que tu voulais prendre tu t'étais un peu perdue pour retrouver le vous à la fin... Tout dans la retenue néanmoins... je pense que ce texte n'est pas tout à fait abouti, mais le fond reste toujours dans la recherche de l'amour, la peur de trop ou pas assez faire... on sent l'hésitation, une valse non pas de rien, mais des petits riens qui font la valse...


_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
prosenoire
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 611
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 07:20 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Merci pour ta lecture Melenea, le vous et le tu s'adressent à la même personne ... une personne qui met de la distance ... une distance qui se respecte d'où le vous ... il n'y a qu'une strophe avec le tu, et cette strophe aborde le côté intime ... le seul "endroit" où cette personne se donne ... mais c'est toujours un temps éphémère d'où le retour au vous ...

Mon idée était qu'il n'y a pas de danse possible et réussie sans la volonté des deux partenaires ... il faut prendre des risques et se donner entièrement.
_________________
"On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants."
[Jean Cocteau]
"Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri."
[Alfred de Vigny]


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 08:21 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Un peut long à mon goût ^^
Mais j'ai aimer ton écrit qui est ta marque de fabrique Okay
il est vrais qu'i y a beaucoup à revoir
mais j'aime bien
MarKo...
_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Revenir en haut
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 213
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 11:13 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Oh, ma Prose, tu me poses tant de problèmes...je te suis sur quelques lignes, et puis je décroche et puis je reviens,,,et j'aime beaucoup de tes mots et je ne sais plus où j'en suis!!

Serais-je trop classique? M'en veux-tu si je te dis que j'aime te lire , mais que parfois, je me perds dans un univers si étrange?


D.
_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
prosenoire
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 611
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 18 Avr - 14:58 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Oh non, pas du tout ... quelle idée !

Je me perds moi-même parfois, comment pourrais-je t'en vouloir ?
_________________
"On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants."
[Jean Cocteau]
"Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri."
[Alfred de Vigny]


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 04:51 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Je me suis fredonnée ton poème sur un rythme de valse, le titre m'y invitant.
Je me suis parfois marché sur les pieds, parfois j'ai perdu le rythme. Et le sens.
Mais j'ai beaucoup aimé mon impression d'ensemble.
Cette valse-hésitation entre le tutoiement et le voussoiement, que j'ai pris comme une coquetterie de timidité.
Ces coupures "intello" dans la poésie... A n'en pas douter, c'est du Prose Very Happy
Ce coté léger, un peu comme un bal musette, dont l'accordéon (c'est moi qui l'entends, hein ! ) semble recouvrir tes questionnements plus profonds.

J'ai juste un petit soucis avec un vers du deuxième quatrain :
As-tu vraiment voulu dire : "Vous qu’un rien n'écœure" ? Le N apostrophe ne serait-il pas en trop ? La liaison avec le N de "rien" t'a peut-être trompée ?

Et puis le quatrain final, qui m'a vraiment, particulièrement plu.
Merci Prose.

Nine


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
prosenoire
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2010
Messages: 611
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mer 2 Mai - 16:15 (2012)    Sujet du message: La Valse des riens Répondre en citant

Merci de ta lecture Nine et de tes remarques ... bonne question qu'ai-je voulu dire ... qu'un rien n'écoeure opposé à un tout écoeure ou un rien écoeure ... je ne sais moi-même ... je m'en vais y réfléchir ...

Vrai Mr. Green  je suis une piètre danseuse Mort de Rire
_________________
"On ferme les yeux des morts avec douceur ; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants."
[Jean Cocteau]
"Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri."
[Alfred de Vigny]


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:09 (2016)    Sujet du message: La Valse des riens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com