Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ris d’agneau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyrill
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 49
Localisation: Ardèche

MessagePosté le: Lun 10 Juin - 18:07 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant



Ris d’agneau





Sur vos âmes veillez, mortels
Lorsque s’allonge votre pas
De drames en dernier combat
Au gré de songes éternels


À l’aube de miséricorde
Je vous ai vues, ombres cruelles
Habiller d’aubes et nacelles
Celles qui nues hantent vos hordes


Ci voyez les douces agnelles
Attendries à vos dents de loup
Votre portée - hors les tabous !
Lape ravie le lait d’icelles


Qui tant amères tant dégoût
Bêlent au cœur de vos entrailles.
L’on digère l’on fait ripaille
Au chant d’un chœur où suint le goût


De ce sang liqueur de poitrail.
Sur la chair vous ôtez gabelle
Croquant la peur et la cervelle
À l’affaire il n’est de détail.


Sésame cru pour un cheptel
L’on ronge le ris les abats
L’on éponge le reliquat
Sur vos âmes veillez, mortels.






Cyrill R.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Juin - 18:07 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marco57
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2009
Messages: 3 763
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 00:43 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé une bonne recette de riz d'agneau dommage, je te l'aurais offerte ^^
Je ne vois pas trop le rat-porc d'avec la photo ?
Et je trouve que cette poésie à l'ancienne est un peut lourde à porter...
Le titre aussi ne me convient pas, il ne donne pas ce que peut résumer l'histoire d'un poème
Parce que, après tout, qu'est ce qu'un poème sinon une histoire conter
Le rythme est bon, le verbe est haut, fort à propos, il ne me manque que l'accroche pour en apprecier le goût
Merci Cyrill


MarKus

_________________
MarKus deux cendres...

Cendres de mon coeur, parfois celle de l'âme
Poète, esprit libre, solitaire et solidaire.


Dernière édition par Marco57 le Mar 11 Juin - 01:05 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Cyrill
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 49
Localisation: Ardèche

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 00:49 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Merci pour ton commentaire. j'attendrai cependant d'autres réactions afin de répondre de façon complète.
Cyrill


Revenir en haut
Cyrill
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 49
Localisation: Ardèche

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 01:22 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Je rajoute simplement qu'un poème, à mon sens, n'est pas forcément une histoire contée, et il me semble que ce n'est pas ce qui se dégage des poèmes que j'ai lu de toi.
je suis, étonnamment, assez satisfait que ma poésie te semble lourde à porter. Eut-elle été légère que j'aurais raté mon but.
je m'expliquerai plus tard pour l’illustration, et pour le titre aussi. C'est peut-être un peu tordu comme idée, mais dans mon esprit ça se tient. j'espère que d'autres commentaires viendront qui satisferont plus mon désir d'être compris.
Cyrill


Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 06:58 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Alors je reviens relire... Je note l'Edelweiss et je me demande le rapport... Si c'est la pureté et la rareté de la fleur... qui représenterait alors l'agnelle... ou si c'est en rapport avec Adolph puisqu'elle lui est prêtée comme sa fleur préférée...

Du coup ton texte prendrait à mon sens une dimension tout autre. Comme je l'ai dit sur le chat... j'aime ce vocabulaire d'autrefois.  Il ne se lit pas si facilement. Et sur ma première lecture je m'étais plus arrêté sur le choix des mots, la forme que tu as donné. Pour le sens, et pour le coup cela demande d'autres lectures, et comme une pelure d'oignon, soulevez le voile de la compréhension. Tu as de la chance, je suis une curieuse.

Les deux premières strophes moi m'ont faite penser à la mort... des Walkyries qui viennent nous emporter... En fait de notre naissance jusqu'à la mort...

Le titre... sans doute parce que le ris d'agneau est rare et fort prisé, et que l'agneau c'est un bébé... je pense que ce n'est pas anodin. Je décortique mais tu as donné des indices donc je fais avec et je me fais mon sens à ma lecture.

Donc tout cela mis en place, je pense que tu parles de prédateurs... J'ai pensé aussi à la jeunesse hitlérienne... Je vais peut être trop loin mais c'est le choix de la fleur qui là me guide...
Les dictateurs qui se nourrissent du peuple, de sa peur, de sa chair, jusqu'à lui faire perdre son âme...

Je suis peut être à côté de la plaque, mais je l'avoue ton texte reste obscur dans le sens premier, et l'on est obligé au final de lui extirper des explications.

Cela étant je l'avoue je me suis régalée du style, des images pèle mêle, et des mots... même si de prime abord ce n'est pas le genre de texte que l'on lit d'une traite en ayant tout compris. Il conserve son mystère et j'aime assez cela.

La poésie prend de multiples aspects, et elle est riche de sa diversité... Il faut parfois prendre le temps de la débusquer et de l'apprécier Very Happy




_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dame ondine
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2009
Messages: 7 212
Localisation: ROYAUME-UNI

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 09:43 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Première impression: quel rythme, on a même bougrement l'envie de le scander à voix haute, en marchant de long en large
Après trois récitations, soudain: mais de quoi ça parle au juste?
No idea, aucune idée en fait. Des bribes surnagent, une vague sensation d'échos de batailles à l'arrière plan comme dans un film, puis viennent des images du loup et de l'agneau, à moins que ce ne soit le petit chaperon rouge? Je dois divaguer, certes, soyons sérieux et relisons posément. Ben , je suis pas plus avancée, c'est dommage parce que dans tout fable qui se respecte= et c'en est une, non ?- il y a toujours une morale. C'est moi qui n'ai pas su la découvrir, pardon Cyrill, je me contenterai donc de la musique des sons et c'est déjà pas mal!
Danie
PS: aprèa avoir lu, aprés coup, le commentaire de Mel , je me demande comment elle a fait pour voir toutes ces relations, je dois être définitivement en perte de vitesse côté imaginaire
 

_________________
Life is wonderful


Revenir en haut
nine
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 4 128
Localisation: Isère

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 23:20 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Alors là je ne sais vraiment pas quoi ajouter après le commentaire de Mamélisse, ses allusions aux dictatures et à Hitler en particulier... Ni après celui de Danie, qui l'air de rien comprendre nous cause quand même du loup et de l'agneau et du petit chaperon rouge.
Je n'ai pas eu ces images là, mais elles viennent à point nourrir mon imaginaire, car il me semble que ce poème est à peu près universel. On assiste là à une curée, et les mots sont forts pour la décrire.

Je ne vais pas répéter ce qu'ont dit mes copines, donc.

Mais je rajouterai que le ton employé (veillez, mortels) me semble se situer entre compassion et avertissement, et je trouve ça de très bon aloi. J'ai aussi remarqué un certain plaisir dans l'emploi des termes un rien carnivores ^^

Si j'avais une référence, celle qui m'est venue immédiatement est "la ballade des pendus" de François Villon... "Frères humains qui après nous vivrez/N'ayez contre nous vos cœurs endurcis... D'une part pour le propos, et d'autre part pour le vocabulaire néo moyenâgeux, qui me plaît beaucoup.

Pour finir, la photo de l’edelweiss, ben mon Marco, je t'ai connu plus inspiré... tu ne trouves pas que ça ressemble à des ris d'agneau ? J'ai du reste un peu lu votre discussion ... et franchement, ton histoire de poème qui doit raconter une histoire, olala, tu la sors d'où , de ton chapeau ? C'est nouveau, ça vient de sortir ? T'as pas eu l'impression d'être un peu de mauvaise foi, là ?

Fin de la digression. J'ai aimé ce poème, et il n'a pas fini de me tourmenter, tant sont riches les interprétations. Pierre a imaginé en le lisant des charniers plus récents dans l'histoire. Je me prends soudain à soupçonner de sanglants incestes, et sans aller jusque là, seulement peut-être un premier corps à corps un peu bestial.
C'est dire si ces mots ont de portée et de vigueur !

Ninou


Dernière édition par nine le Ven 14 Juin - 18:00 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Cyrill
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 49
Localisation: Ardèche

MessagePosté le: Mer 12 Juin - 00:33 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

Je vous remercie grandement de vos si longs et si fournis commentaires. De quoi réfléchir à ma démarche d'écriture, pour sur.
je tenterai de répondre à chacun. Ce forum est d'une rare qualité.
Ceci n'est qu'un préambule à ma réponse.
Cyrill


Revenir en haut
Cyrill
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 49
Localisation: Ardèche

MessagePosté le: Sam 15 Juin - 04:14 (2013)    Sujet du message: Ris d’agneau Répondre en citant

En effet Melena, tout comme le ris d'agneau, ou les enfants, l'edelweiss est fort prisée des dictateurs et barbares de tout poil. Tu as mis en plein dans le mile, je n'espérais même pas être si bien reçu! 5/5!
Danie, je te remercie pour avoir eu envie de scander à voix haute, ça me fait vraiment plaisir.. Et de plus, avec le loup et l'agneau, tu es aussi tout près de mes préoccupations concernant mon écrit.
Nine, que je me situe entre compassion et avertissement, il y a de ça.. je demande à nos frères humains, dont je suis, de veiller sur leur âme, en effet, quoi que sanglants aient pu être leurs actes.
Merci pour la référence à Villon.. j'aurais aimé qu'elle passe inaperçue mais bon..
Marco, le rapport avec la photo, comme je l'ai dit plus haut, c'est l’innocence.. Mais je l'ai dit aussi, c'est un brin tordu, alors je comprends bien qu'on n'adhère pas. Je ne reviendrai pas sur le thème de l'histoire à conter dans un poème, sauf à ouvrir un sujet dans les lézards qui discutent( j'ai cru voir une rubrique de cet acabit )
Merci à tous pour vos commentaires très riches.. je tenais énormément à cet écrit qui au delà des références que vous avez su remarquer, est en fait très personnel.
Attention, pas n'est question de devinette bien sur, mais la poésie garde son lot de mystère, comme tu dis Melena.
Cyrill


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:30 (2016)    Sujet du message: Ris d’agneau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com