Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Textes du concours de mois de Juin 2013

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en concours -> Concours Juin 2013
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Textes du concours de mois de Juin 2013
01 - Ce n'est rien
25%
 25%  [ 3 ]
02 - Des riens à l'âme
16%
 16%  [ 2 ]
03 - Amour de mots
16%
 16%  [ 2 ]
04 - D'un rien
41%
 41%  [ 5 ]
Total des votes : 12

Auteur Message
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Lun 1 Juil - 17:46 (2013)    Sujet du message: Textes du concours de mois de Juin 2013 Répondre en citant

Nous sommes le  1er Juillet 2013... Le concours sur le thème de RIEN est clos... Et Rien ne va plus.

Nous avons le plaisir de vous présenter 4 participations,  4 textes aux horizons différents et qui sauront je le pense ravir vos lectures.

Comme de bien entendu, ils vous sont livrés anonymes, numérotés et sans signes distinctifs... Chacun est illustré par une image, une photo choisie par l'auteur... Les textes sont prêts pour vos lectures, vos ressentis et vos votes.


Tous les lézards et lézardes ayant participé ou non, pourront voter pour DEUX textes, chacun selon ses affinités propres... Les auteurs voteront de préférence pour des textes autre que le leur, mais ça, ce sera en leur âme et conscience.


A ce stade, seules vos lectures et votes sont demandés... les commentaires seront accessibles quand chaque texte retrouvera son auteur...


Vous avez jusqu'au Lundi 08 juillet 2013 pour ce faire, et je vous espère au rendez-vous pour lire et voter selon vos préférences...


Je tiens encore à remercier les membres pour leur présence et leur participation, nous faisant ainsi partager leurs émotions, leurs mots et leur univers...
Nous ne sommes pas beaucoup, mais nous arrivons à faire vivre ce forum malgré tout... avec les convictions que nous avons de ne pas faire de concessions... à nos mots.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~          
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~











01 - Ce n'est rien...



Ce n'est rien...

Que mon cœur qui bat à l'unisson du tien
Qu'une goutte de pluie qui tombe de mes larmes
Un semblant de pensée encore éparpillée
Une froide rosée sur mon âme d'années

Ce n'est rien

De ces tous petits riens qui fait que l'on se couche
Un lambeau souvenir qui s'étiole sans vie
Une vague paresse au creux de mes ennuis
Un reste de chanson que fredonne ma bouche

Ce n'est rien

Une langueur passive sur le dos qui me coûte
Un geste qui se place sur ta photo jaunie
Mes lèvre qui embrassent le verre de poussière
Un parfum de lavande qui enrobe mes doutes

Ce n'est rien

Que des nuits sans sommeil au rêve qui me quitte
Un corps qui se nourrit des restes qui l'habitent
Des souvenir mots cœur qui transperce ma croûte
Me rapprochant de toi dans ce monde d'écoute







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~          
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~









02 - Des riens à l'âme


La vie sur les chemins
Chassant les papillons et leurs ailes froissables
En tissu d'illusions brûlées dès le matin
Une route perdue au milieu de l'hiver
Avec ses maisons vides et ses jardins déserts
Insaisissables
Et ses fleurs qui poussent de travers


La vie entre deux eaux
Cheveux d'algues mouillées, roulant dans les courants
Un trop plein d'harmonie, des frissons en cadeau
On frôle l'impossible, éternel orphelin
On efface les traces au revers du destin
Un revenant
Le dernier invité pour le festin


La vie au bord du quai
Une corde lancée en graine de futur
Délires en vertiges, portes déverrouillées
Un verre savouré, rescapé du naufrage
Balancement léger d'un navire au mouillage
Non-écriture
En noir et blanc, un soir d'orage


La vie en gourmandise
À en perdre le souffle en flambée irréelle
Des moments languissants où l'air s'immobilise
En fuite au petit jour sans un geste d'adieu
Franchi le pont-levis des doutes vaporeux
Intemporel
Perdu la règle du jeu


Des vies sans rien à déclarer
Sablier renversé
Dans le silence des musées


Je n'étais simplement qu'un oiseau de passage
Dans un livre oublié, une petite image. 







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~          
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~








  
03 - Amour de mots




Les mots...
Rien que les mots,
   
  



Savez vous ô combien les heures sont perfides
Scrutant dans l'absence les notes de l'émoi ?
Sans vous je ne suis rien qu'une coquille vide
Réduite au silence.
Ayez    pitié     de    moi !



Vous êtes si cruels à me laisser en peine
Noyée dans les brumes, priant la guérison.
Dans l'écrit bleu du ciel j'ai oublié la haine
Que traçait ma plume, lasse des trahisons.



Cesser donc de me fuir de l'aube au crépuscule
Quand vos lettres hantent jusqu'au blanc de mes nuits.
Je n'ai d'autres désirs que mettre majuscule
À l'Ô des ardentes lectures de mi-nuit.



À vous prier j'en meurs jusqu'à fort vous maudire
Aux heures esseulées, aux flammes de l'enfer.
Souffrez de mon malheur, ne soyez point satyres,
De grâce revenez encrer mes univers.



Ne le savez vous pas ? Vous êtes mon épice
Mes terres d'évasion, Royaumes enchanteurs
De mon âme ici-bas. Vous êtes les complices
De mes inspirations, mes démons salvateurs.



Rien que les mots,
Les mots...
   
  



Il suffit d'un seul mot pour modeler l'espace,
Souffler la tourmente, retrouver son chemin,
Rien que l'amour des mots pour laisser une trace,
Dans la chair vivante des papiers de demains...


Les mots...
   
  
Rien que les mots.
     





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~          
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~









04 - D’un rien





D’un rien qui vous mit à genou
Comme dans l’œil une escarbille
La flamme qui tremble et vacille
La vie s’en est allée de vous


Comme dans l’œil une escarbille
D’un rien se jouent les passions
Pâlissent les derniers frissons
Dans le regard ombré des filles


D’un rien se jouent les passions
La fleur est tendre qui mourra
Au bord des lèvres incarnat
Avec un chœur pour oraison


La fleur est tendre qui mourra
D’un rien se délitent les ailes
Au crépuscule de dentelle
Nuages dans un ciel grenat


D’un rien se délitent les ailes
Pétales fanés sur vos joues
Les désamours que l’on avoue
Ne sont que brindille et ficelle


Pétales fanés sur vos joues
D’un rien, d’un souffle, une vétille
Le souvenir d’une gentille
A disparu dans le grand tout.





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~          
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
       

_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Juil - 17:46 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en concours -> Concours Juin 2013 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com