Les Arts et Poésie Index du Forum Les Arts et Poésie
Vus par les Lézards du rocher poétique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Camille, quand la nuit t'endort

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Athénor
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2014
Messages: 38
Localisation: nord

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 07:00 (2014)    Sujet du message: Camille, quand la nuit t'endort Répondre en citant

·





Camille, quand la Nuit t'endort...

Camille, quand la Nuit t'endort sous ses grands voiles ;
Quand un rêve céleste emplit tes yeux d'étoiles ;
Quand tes regards, lassés des fatigues du jour,
Se reposent partout sur des routes fleuries
Dans le pays charmant des molles rêveries,
Camille, que vois-tu dans tes songes d'amour ?

Lorsque l’ombre te prend, quand tu dors innocente,
Dès que le ciel te couvre et que ton âme absente
Visite le pays où les corps étendus
Poussent ton cher regard à voir que la matière
Est là pour que des fleurs vivent au cimetière,
Camille, tes yeux clos nous voient-ils éperdus ?

Nous vois-tu, revenant par les noires allées,
Tous deux, donner des pleurs aux choses envolées
Que l'oubli dédaigneux couvre de flots dormants,
Ou dans le vieux manoir, au fond des parcs superbes,
Pousser de l'éperon parmi les hautes herbes
Les pas précipités de nos chevaux fumants ?

Laisses-tu tes baisers dans l’espace complice,
De ta bouche si frêle à mon front qui se plisse,
Glisser sur mon visage afin que je sois beau ?
Me permets-tu, Camille, sous la voûte splendide,
De toucher cette chair savoureuse et candide
Avant que je rejoigne un sinistre tombeau ?

Dans les moires de l'eau dont l'azur étincelle,
Nous vois-tu laissant fuir une frêle nacelle
Sur le grand lac paisible et frémissant d'accords,
Où devant les grands bois et les coteaux de vignes,
Glisse amoureusement la blancheur des beaux cygnes,
Aux accents mariés des harpes et des cors ?

Sommes-nous caressés par la douce harmonie
Des murmures profonds d’une mer infinie
Mouillant les grains de sable ainsi que notre chair ?
Prend-elle, cette mer, à la chanson du temps
Les mots pour nous donner quelques jours de printemps
Celui-ci dessinant un souvenir plus clair ?

Moi, je vois rayonner tes yeux dans la nuit sombre,
Et je songe à ce jour où je sentis dans l'ombre,
Pour la première fois, de ton col renversé
Tombant à larges flots avec leur splendeur fière,
Tes cheveux d'or emplir mes deux mains de lumière,
Et ta lèvre de feu baiser mon front glacé.

 


_________________
Athénor


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 07:00 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Melenea
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 3 884
Localisation: Entre rêve et réalité

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 13:08 (2014)    Sujet du message: Camille, quand la nuit t'endort Répondre en citant

Alors mes impressions, j'adore les images que je trouve très belles, la formulation, le questionnement, je trouve vraiment le tout très poétique. Néanmoins j'y trouve une certaine ambiguïté dans la relation qui lie l'auteur et Camille. Le tout me semble amoureusement écrit, mais je ne saurais dire si ce langage amoureux est dédié à une enfant, ou une jeune fille, ou une amante. Je ressens à ma lecture une différence d'âge, le baiser sur le front, l'homme qui semble être proche de son déclin final, et en même temps un fort attachement. Disons que je trancherai pour un lien parental, mais je ne peux en être certaine.
A part ces impressions, j'en reviens à l'admiration pour le choix des images et la forme du questionnement, j'adore.

_________________
Un jour, une vie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Athénor
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2014
Messages: 38
Localisation: nord

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 13:15 (2014)    Sujet du message: Camille, quand la nuit t'endort Répondre en citant

Bonjour Mélénéa,

Que puis-je dire ?

Je suis heureux des compliments et Théodore de Banville doit
l'être aussi.

Dans ma réponse à un autre sujet, j'ai dit que j'avais oublié de
préciser, en publiant de poème, que je m'étais greffé aux strophes
de ce grand parnassien.

Les impaires sont les siennes.

Merci

Athénor
_________________
Athénor


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:22 (2016)    Sujet du message: Camille, quand la nuit t'endort

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Arts et Poésie Index du Forum -> Lézards en contexte -> Lézards se poèment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
World of Warcraft phpBB template "WoWMoonclaw01" created by MOONCLAW/MAËVAH(EU-Sinstralis/EU-Illidan) (v1.05) - http://www.wowcr.net/templates
© World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries. wowcr.net is in no way associated Blizzard Entertainment.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com